les Huit jours de congé que prennent les indépendants

Selon une enquête du SNI (Syndicat neutre pour indé- pendants), 71 % des indépendants partent en voyage pendant les mois de juillet et août.

Sept entrepreneurs sur dix optent pour une destination étrangère alors que 14 % se sont laissés tenter par le beau temps de ces dernières semaines et ont décidé de passer leurs congés dans leur propre pays.

« C’est bien évidemment une bonne nouvelle pour le secteur Horeca, le secteur touristique et celui du commerce de détail dans notre pays », pointe Christine Mattheeuws, présidente du SNI.

Pourtant, 72 % des indépendants et gérants de PME qui ont été interrogés, ne parviennent pas à se détacher de leur entreprise pendant leurs congés.

Ceci se traduit par des coups de fil et échanges de courriels vers l’entreprise, mais presque un quart des entrepreneurs (23 % pour être exact) continue de coordonner les affaires et de diriger ses travailleurs depuis son lieu de vacances.

Fait marquant : seul 1 % des entrepreneurs parvient à se « déconnecter » entièrement de son entreprise pendant ses congés. Se reposer à 100 % n’est donc pas possible pour un entrepreneur.

« Ceci est déplorable car, à un certain moment, tout le monde a besoin de recharger ses batteries », remarque Christine Mattheeuws.

« Un tel congé permet aussi de trouver de nouvelles idées, de reprendre des concepts étrangers et de reprendre le boulot avec un courage neuf. » De plus, il ressort que 90 % des personnes sondées doivent travailler plus dur pour finir leur travail avant de partir en vacances. Et pour 87 %, ceci se manifeste également après les vacances.

CHIFFRE EN BAISSE

« Bon nombre d’entrepreneurs ne voient pas l’été arriver avec plaisir », affirme Christine Mattheeuws.

« Environ la moitié des entreprises voit son chiffre d’affaires baisser pendant le troisième trimestre ». Le chiffre d’affaires recule, en moyenne, de 16 %. Ceci est dû au fait que le monde des affaires s’arrête en juillet et août, la prise de décisions est souvent postposée à cause de l’absence de certaines personnes et surtout parce qu’il y a moins de clients. Pour les entrepreneurs, ce ne sont donc pas toujours les mois les plus agréables.

- B.J.

1147395687.25.JPG

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel