Le Nandrinois Christian Marche mène les tests scientifiques sur les produits de Belgagri.

Ancien professeur à l’ISIa de Huy et directeur du Centre des Technologies agronomiques de Stréé, à Modave.

le Nandrinois Christian Marche réalise des tests scientifiques sur les produits de Belgagri.

« Ce sont des produits qui ne sont pas toujours stables », explique-t-il.

« Il existe un risque de donner des maladies aux plantes, c’est pourquoi en temps normal, il est nécessaire d’utiliser le purin d’orties dans un bref délai qui suit sa fabrication. »

Or, le purin d’orties commercialisé par Belgagri pourra être conservé pendant plusieurs mois, grâce aux manipulations réalisées par le Nandrinois.

« On fait également en sorte que le produit ne dégage pas d’odeur nauséabonde », ajoute Christian Marche. Des tests sont réalisés à Libramont sur des plants de pommes de terre, comme insecticide et fongicide. Ici, le purin d’orties remplace l’insecticide, ce qui offre une solution alternative à ce type de traitement. -

J.G

 

La firme Belgagri, située à Engis, commercialise du purin d’orties, un produit d’un secteur émergent en Belgique. Le purin d’orties possède en effet de nombreuses vertus : la régulation de la croissance des plantes, l’apport en fer, la résistance à des maladies telles que la rouille et le mildiou, ou encore un moyen efficace de se débarrasser des pucerons et acariens. Belgagri s’est associé à Georges Beguin de la société Agrortie.

Cet agriculteur de Sombreffe est le seul en Belgique à exploiter les orties en plein champ. Belgagri songe ainsi à écouler du purin d’orties en quantités industrielles. Un cube de 1,5 l revient autour de 10 euros. Les produits commercialisés par Belgagri sont repris sous le nom Protecta.

Vous pouvez en trouver chez Mr Bricolage et Oh!Green.

 J.G.

1147395687.25.JPG

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel