Après trois éditions sur le site du Péry, à Nandrin le Fetimix va à Seraing

Après trois éditions sur le site du Péry, à Nandrin, des ennuis avec des riverains, un refus d’autorisation communale engendrant une délocalisation à Spa en 2016, les organisateurs du Festimix se sont mis à la recherche d’un nouveau lieu pour leur festival de musique électronique. Et l’ont trouvé... en dehors de Nandrin.

« Le Festimix 2017 ne se déroulera pas à Nandrin, confirme Oli Soquette, co-organisateur et DJ.

Nous avions envie de changer d’endroit, de nous rapprocher de Liège qui est le berceau du festival », indique-t-il.

Le lieu a finalement été publié officiellement sur les réseaux sociaux ce dimanche : le Festimix 2017 prendra place au parc de Trasenster à Seraing, sur la rive opposée au stade du Standard de Liège.

« PAS À CAUSE DES RIVERAINS »

Les deux recours au Conseil d’Etat introduits par des riverains nandrinois lors de deux éditions précédentes ont-ils pesé dans la balance?

« Oui et non.

Le deal avec la commune était fixé à trois ans.

On se plaisait bien à Nandrin, si on n’avait pas trouvé un nouveau site, on serait resté à Nandrin. Les plaintes de trois riverains ne nous ont jamais abattus donc je ne dirais pas que ça nous ennuyait et qu’on est parti pour ça.

Simplement, comme je le disais, on voulait trouver un site plus proche de notre public liégeois, d’autant plus qu’on change de concept et de philosophie donc changer de site est une bonne idée », répond Oli Soquette.

Le festival s’étalera désormais sur deux journées, les samedi 15 et dimanche 16 juillet prochains, au lieu d’une seule : un jour « Discovery » et un jour « Remember ».

La programmation et le nouveau concept en question n’ont pas encore été dévoilés, mais on sait déjà que des dizaines d’artistes seront répartis sur plusieurs scènes de midi à minuit. Du côté de la commune de Nandrin, on regrette le départ du Festimix.

« La demande de l’année passée n’était ni complète ni rentrée dans les délais nécessaires pour éviter un éventuel recours au Conseil d’Etat.

Cette année, il n’y en a pas eu.

Je suis désolé du départ du Festimix car il s’agit d’une belle organisation dont la commune était très satisfaite.

Aucun autre événement n’est prévu au Péry cette année », précise Michel Lemmens, le bourgmestre de Nandrin.

 ANNICK GOVAERS

Le festival se déroulera sur deux jours plutôt qu’un, les 15 et 16 juillet prochains, dans le parc de Trasenster.

Oli Soquette annonce un nouveau concept

Festimix 2017 clic ici 15/16 Juillet • Seraing (BE)

1147395687.25.JPG

 

 

Commentaires

  • Le CRAVN (Collectif pour la Ruralité et l'Art de Vivre à Nandrin) et la septantaine de pétitionnaires sont heureux d'appendre le retrait officiel du Festimix après trois années de conflit, et ne boudent pas leur satisfaction de suspendre cette guerre de tranchée qui oppose les riverains aux autorités locales et l'organisateur. Gageons et osons penser que cet interlude se traduise par une position d'abandon définitif de reconduire pareils types de festivals, mais nous restons vigilants et mobilisés en vue de toute forme de manifestation apparentée pour l'avenir.

    Personne n'est dupe des raisons fondamentales qui ont poussé et contraint à la fois l'organisateur à se chercher un autre site de production et d'argumenter ainsi via la presse pour se frayer une sortie honorable et présenter ses nouveaux choix.
    Après l'avis ordonné par le Conseil d'État d'annuler l'événement en 2015, Mr Soquette ne peut plus s'opposer à l'évidence même qui a été démontrée que le site du Péry n'est nullement approprié pour la diffusion de ce type de musique. Les seuils de niveaux des décibels relevés à l'intérieur des habitations dépassaient de 15 à 20 fois les normes d'acceptation.
    Contrairement au nouveau site choisi, le Péry est dépourvu de parkings et n'est desservi ni par les bus ni par les trains pour acheminer les milliers de festivaliers.

    En conclusion, ce ne sont pas seulement trois riverains mais tout un hameau qui goûte à la joie d'une quiétude retrouvée. Mr Soquette a enfin pris la décision la plus judicieuse et la plus sage qui soit, à savoir de ne plus se produire à Nandrin et d'opter à présent pour un site beaucoup mieux approprié tel que le parc de l'ancien hôpital d'Ougrée qui n'est plus en zone habitée puisque tous les habitants ont été expropriés.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel