Les conseillers communaux de Nandrin ont voté une motion pour sécuriser la N63

DSC_0856.JPGLes conseillers communaux nandrinois ont voté à l’unanimité une motion relative à la sécurisation de la route du Condroz (N63), lundi soir.

Ils réclament une réaction rapide de la Région wallonne et du TEC pour la réalisation du rond-point promis au Monastère, le déplacement de l’arrêt de bus «La Tolle» et la réalisation de bandes de transit pour accéder et sortir des commerces. 

Les élus nandrinois en ont assez d’attendre. Ils ont décidé de taper du poing sur la table, en adoptant une motion pour la sécurisation de la N63, une voirie régionale. Cela fait en effet des années qu’ils espèrent la concrétisation du rond-point promis au niveau du Monastère de Nandrin.

Pour rappel, ce giratoire avait reçu un permis et comptait parmi les investissements (500.000 euros) de la Sofico pour 2015, mais a été reporté, faute de moyens financiers pour le réaliser. Depuis, c’est le statu quo.

Il y a aussi le cas de l’arrêt de bus «La Tolle» où les usagers du TEC doivent marcher une trotte pour rejoindre le rond-point le plus proche ou, comme c’est régulièrement le cas, traverser les quatre voies soit en empruntant le tourne-à-gauche soit, pire encore, en enjambant la berme centrale (voir notre article du 7 février).

Enfin, les élus réclament la création de deux bandes d’accès pour entrer et sortir des commerces de la route du Condroz en toute sécurité. Ce dispositif empêcherait également de tourner à gauche, source de nombreux accidents.

« La route du Condroz est la voirie la plus importante qui traverse notre commune. Nous constatons de multiples accidents graves, la présence de véhicules toujours plus nombreux, et la création de plus en plus de commerces.

Nandrin n’est pas restée immobile, nous avons tenté à plusieurs reprises de résoudre le problème ou de participer à la sécurisation de la N63 avec la Région et le TEC.

Or, le permis accordé pour le giratoire du Monastère arrive à expiration en juillet prochain et la situation est toujours bloquée… Nous demandons donc au Gouvernement wallon de mettre en œuvre ce permis, au TEC d’examiner la possibilité de déplacer ou de supprimer l’arrêt «La Tolle» et au Gouvernement wallon de poursuivre la mise en œuvre du Plan intercommunal de mobilité (PICM) qui contient la création de bandes de transit », explicite Charlotte Tilman, échevine de l’aménagement du territoire.

« Dans l’intervalle du vote de cette motion, nous avons reçu des propositions de dates pour une commission de sécurité provinciale au sujet de l’arrêt de bus. Mais pour le Monastère, les derniers échos font état d’un gel.

La motion, votée par les conseillers, me donnera les armes pour dire ça suffit, avançons, ou alors dites clairement qu’il s’agit d’un effet d’annonce. Le but est de créer un électrochoc », précise le bourgmestre Michel Lemmens.

«Nous souscrivons entièrement à cette motion, mais il faudrait une plus grande mobilisation, de Seraing à Tinlot.

Tout seuls, nous n’y arriverons pas. Quant à supprimer l’arrêt, cela priverait un millier d’habitants (dont beaucoup de jeunes) d’un accès aux bus. L’idéal serait un rond-point.

Si rien ne bouge, nous pourrions même bloquer la route du Condroz, non? », lance Marc Evrard, chef de groupe uPN.

« Une vraie étude ne serait-elle préférable à une solution clé sur porte? », demande son colistier, Bogdan Piotrowski.

« L’état de la route ne nous en donne pas le temps », rétorque Alain Henry (TE). L’ensemble des élus a voté pour la motion «ras-le-bol».

Article AG

voir aussi La Meuse.JPG

Commentaires

  • 200% d'accord avec tous les élus Nandrinois. Et j'espère que les acteurs des réalisations nécessaires (si les choses bougent) auront l'intelligence de prendre conseils auprès des usagers et riverains (ce ne serait pas la première fois qu'un petit génie pondrait un projet ubuesque et à ranger tout de suite dans la catégorie des travaux inutiles).

  • Sécuriser la route c'est une bonne chose pour tous...dire que c'est à cause des commerces de plus en plus nombreux me semble exagéré. C'est tout de même la commune qui valide les projets d'implantation de tous ces magasins parfois inutiles...
    A quand un vrai service de transport en commun réfléchi, suffisamment fréquent et adapté aux besoin de tous les usagers? Cela pourrait déjà désengorger cette route. Inutile d'envoyer tous les bus vers le centre ville de Liège (par exemple), des bus rapides et orientés vers des points relais (comme le Sart-Tillman) par exemple serait déjà une avancée spectaculaire!!

  • Il y aura bientôt des ronds-points tous les 300 mètres...
    Et pourquoi pas des radars tronçons? Ainsi que des bandes de lancement à quelques points startégiques (comme pour le "zoning" du Aldi)...

  • Moi aussi je suis pour la sécurisation de cette route nationale. Qu'à Nandrin, on limite la vitesse à 70 Km/h comme à Boncelles, qu'on mette des radars et que les camions qui empruntent cette N63 au lieu de l'autoroute pour ne pas payer la taxe soient pénalisés. Ils détruisent nos routes et c'est encore et toujours le contribuable qui doit payer.
    Concernant les magasins, ils poussent comme du chiendent. Bien sûr c'est la politique du pouvoir actuel. Mais il faut constater que beaucoup ouvrent mais beaucoup ferment aussi… sans compter le problème des parkings. Certains n'en ont pas, d'autres très peu. Résultat : les voitures se retrouvent le long de la route du Condroz et maintenant également dans les petites rues. Faites attention le soir quand vous sortez du rond-point de Fraineux en direction d'Ombret, le we il y a pas mal de voitures garées le long de la haie dans la rue Devant la Ville.
    Concernant les ronds-points, l'entrée dans le rond-point "des vaches" dans le sens Liège - Marche est le seul où l'on rentre à 2 de front alors que dans tous les autres on entre un véhicule à la fois. Sans compter la vitesse à laquelle les véhicules arrivent à cet endroit, vitesse favorisée d'autant plus par la configuration du lieu vu qu'il il y un beau tremplin entre les 2 ronds-points pour s'élancer. Idem dans l'autre sens quand ils sortent de ce même rond-point. Le pompon : les grosses cylindrées à 2 roues.

  • Encore un rond point ...

    Sérieux, il y a d'autres moyens que les rond point pour sécuriser une route (nationale ou pas).

    Ce qui fera 4 rond point sur +- 2.8 km ça devient n'importe quoi

  • ''FAITE CE QUE L'ON DIT, PAS CE QUE L'ON FAIT''
    Notre maïeur avait répondu début 2016, a l'interpellation de bon sens du conseillé B RAMELOT demandant le traçage de bandes blanches et pointillées complémentaires, route des 4 bras ( enfin gratifiée d'une solution (non concertée et contestable ) après ''10 années de revendications par la population, de mesures de sécurité des usagés faibles ''PLUS DE SOUS'' le budget marquage routier est épuisé ! L'année 2017 bien entamée toujours rien a l'horizon !
    Quel est le plan d'amélioration des problèmes de circulation dans nos villages tant pour pour les véhicules que pour les usagés faibles ! Quel est le budget alloué a la cause ? Il est plus facile de faire la morale aux services régionaux, que d'agir dans son fief !!!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel