Teresa recrute des seniors italiens pour son nouveau resto à Nandrin !!!

Pour la cuisine ou le service en salle du Paparazzi.

Un nouveau restaurant italien va ouvrir au rond-point des vaches à Nandrin, à la place du Barbacoa (anciennement l’Industrie), en mars prochain.

À la tête de «Paparazzi», Teresa Di Maira, une Sérésienne d’origine sicilienne.

Cette ex-coiffeuse et aide-soignante lance un concept pour le moins original: embaucher trois personnes âgées pour travailler en cuisine ou en salle.

«J’ai envie de créer une ambiance très familiale et intergénérationnelle». 

 

Vous êtes à la retraite, avez un peu de temps libre à occuper et êtes passionné par la cuisine familiale italienne? Vous correspondez peut-être au profil recherché par Teresa Di Maira, patronne du Paparazzi, nouveau restaurant nandrinois au rond-point des vaches.

Avant l’ouverture prévue en mars, la Sérésienne constitue son équipe qu’elle souhaite intergénérationnelle. « J’ai décidé de reprendre le Barbacoa et de développer, avec un ami, un concept très familial.

Je suis d’origine sicilienne et je me rends bien compte qu’on n’a plus le temps de cuisiner comme nos parents et grands-parents.

Étant fan de restaurants, j’ai eu envie de proposer cette cuisine délicieuse et typique au sein de mon propre resto.

Les seniors ont un savoir-faire qu’il faut mettre en valeur, d’autant plus dans l’Horeca, un secteur en sous-effectif. Il arrive que les personnes atteignant la retraite se sentent perdues, c’était le cas de mon papa, il avait l’impression de ne plus servir à rien.

Mon idée est donc de donner une occupation (rémunérée) aux seniors qui ont de l’énergie et veulent partager
leur savoir-faire », explique Teresa Di Maira.

Il ne sera pas question de tenir un service entier.

« Il s’agit d’une présence, je suis là pour le coup de feu, eux donnent un coup de main. On ne parle pas d’un temps plein, l’horaire sera établi à la convenance des personnes .»

Un engagement facilité si les flexi-jobs sont étendus aux pensionnés, comme le suggère le secrétaire d’Etat à la lutte contre la fraude fiscale, Philippe De Backer.

Le système actuel permet à l‘employé de ne pas payer de taxe, et l’employeur à peine 25% des frais liés à l’ONSS mais ne concerne que le secteur Horeca et les personnes qui ont déjà un autre emploi d’au moins 4 jours sur 5.

Quels sont les critères de recrutement du Paparazzi?

Être à la pension, sans limite d’âge (« tant que la personne peut se déplacer »), être italien est un plus mais pas obligatoire. « La nationalité importe peu car il y a des spécialistes de la cuisine italienne qui ne sont pas Italiens! ». Le sexe et l’expérience dans l’Horeca ne comptent pas non plus.

Teresa Di Maira se lance elle même dans une nouvelle aventure. « J’ai été 20 ans durant coiffeuse et dix ans aide-soignante .»


Les appels à candidatures sont ouverts. Trois seniors sont recherchés, du moins pour l’instant. Si vous souhaitez postuler, envoyez votre lettre de motivation à paparazzinandrin@gmail.com

« Ma première employée est ma maman de 76 ans , sourit la patronne. Elle va transmettre ses recettes et sa touche personnelle au chef que nous venons d’engager .» Paparazzi ouvrira dans un premier temps six jours par semaine.

Plus d’infos au 0491/ 54.67.75

Article de ANNICK GOVAERS Source Sudinfo H-W

Les commentaires sont fermés.