100 personnes à l’Apéro trappiste

Apéro Trappiste source JG Sudinfo.JPGCe dimanche se déroulait la troisième édition de l’apéro trappiste à la maison du village de Bois-et-Borsu, à Clavier.

Si plus d’une centaine de personnes étaient présentes sur la journée, moins de monde s’est déplacé que lors des précédentes années.

En cause sans doute: la météo hivernale et son brouillard omniprésent dans la région.

Un climat qui était loin de freiner le sourire des organisateurs, tout comme leurs efforts.

La vingtaine de membres du comité de village de Bois-et-Borsu s’attelait en effet à servir diverses boissons, parmi lesquelles onze bières trappistes.

« Franchement, on est en vacances contrairement à l’an passé où la cadence n’arrêtait pas », sourit Antony Gallez, du comité de village de Bois-et-Borsu.

De l’autre côté du comptoir, le Claviérois Philippe Franckart attend sa bière, sur fond de chants géorgiens.

« L’idée de cet apéro est de proposer de déguster onze bières trappistes », dit-il. Selon cet amateur de bière, il n’en existe que onze au monde.

Il était donc possible de toutes les déguster ce dimanche.

Il faut trois critères pour qu’une bière soit considérée de la sorte: elle doit être réalisée dans une abbaye de moines trappistes, elle doit être brassée et commercialisée par les
moines trappistes ou sous leur contrôle, enfin, une partie des bénéfices des ventes doit être reversée à la subsistance des moines et à l’entretien du site de l’abbaye.

C’est l’occasion pour le Claviérois et son collègue Maxime Hoyoux de faire quelques découvertes, comme la Spencer et la Tre Fontana, des bières trappistes provenant respectivement des États-Unis et d’Italie.

« Les verres sont petits, ce qui permet d’en déguster beaucoup », pointe Maxime Hoyoux.

« Il y a un côté festif à ce genre d’événements. Ils rassemblent les gens, beaucoup plus que dans les grandes villes. »

Non loin d’eux, Claude Jamart et son épouse Muriel dégustent des Chimay bleues et des Rochefort 10.

« C’est la troisième année que l’on vient », confie celle-ci.

« On reste sur ces bières car la Spencer et la Tre Fontana ne goûtent pas vraiment comme des bières trappistes. Elles sont moins puissantes que la Westvleteren. »

Article de J.G Source Sudinfo 

Les commentaires sont fermés.