Les travaux vont débuter à Nandrin pour la nouvelle administration

Lien permanent

Depuis quelques jours, une construction en bois, type chalet, a été adossée à la façade avant de l’administration communale (maison Musin) de Nandrin.

En réalité, il s’agit d’un sas de température qui servira d’entrée dès le début des travaux de démolition et construction de la nouvelle administration communale.

Laquelle regroupera à la fois les services communaux et ceux du CPAS.

« L’entrée se fera de ce côté pendant les travaux pour une question de sécurité , confirme le bourgmestre de Nandrin, Michel Lemmens.
L’entrée sur le côté ne sera plus accessible puisque la nouvelle administration sera accolée au bâtiment Musin .» On ne pourra donc plus passer entre ce dernier et le bâtiment datant de 1954 qui abrite le bureau du bourgmestre et le secrétariat, notamment.

Bâtiment qu’il est prévu de raser, pour rappel.

L’installation d’un chalet annonce des travaux imminents.

« Le sas n’est pas encore utilisé mais le sera.

Nous avons notifié le marché à l’entreprise, chantier qui va être mis en œuvre », indique le mayeur sans avancer de date précise.

Du côté de l’opposition, on tire la sonnette d’alarme.

« On a tout lieu de penser que les travaux sont sur le point de démarrer.

Aménager une entrée provisoire au bâtiment Musin est un signe clair.

Or, nous n’approuvons pas la destruction du bâtiment de l’administration, rénové à grands frais il y a peu », rappelle Marc Evrard, chef de file d’Union Pour Nandrin.

Qui a décidé d’agir de concert avec l’autre groupe d’opposition, Tous Ensemble, pour convoquer un conseil communal extraordinaire sur la question (rénovation/extension vs démolition/reconstruction).

Sept conseillers (sur 17) ont signé cette demande de convocation, soit un tiers des élus, ce qui rend la tenue de ce Conseil inévitable pour la majorité.

L’objet du point unique à l’ordre du jour porte sur la préservation dudit bâtiment.

« Nous sommes toujours mis devant le fait accompli.

Le dossier de la nouvelle maison communale est venu sur la table du Conseil en 2013 (lancement d’une étude de projet), puis en 2015 (désignation d’un auteur de projet) et tout à coup, en 2016, on nous présente des plans terminés sans avoir eu l’occasion d’en débattre en amont.

Or, le Conseil avait approuvé une étude objective sur l’opportunité de conserver ou non le bâtiment de l’administration communale. Il était normal que les résultats de cette étude soient communiqués au Conseil.

Cela n’a jamais été le cas », reproche Marc Evrard.

« Il devait y avoir une analyse de plusieurs options: rénover, détruire etc. Nous n’avons pas eu d’explications quant à la décision prise. Nous ne sommes pas d’accord avec cette méthode.

On a l’impression qu’ils se disent que le plus important est de mettre le train en route et qu’après, il n’y aura plus moyen de l’arrêter », abonde Benoît Ramelot, chef de groupe Tous Ensemble.

Si ce dernier se dit prêt à entendre des arguments objectifs en faveur d’une destruction/ reconstruction (« quitte à être convaincu »), Marc Evrard et son groupe s’affichent en défaveur d’une telle option.

Ils souhaitent la suspension des futurs travaux.

N’est-ce pas trop tard? « Mieux vaut tard que jamais.

Et on ne peut pas nous incomber la faute de la précipitation.

Il fallait faire les choses dans l’ordre.

Le projet actuel de près de 2 millions est démesuré. »

Le bourgmestre, en Collège ce lundi à propos de la convocation sollicitée, n’a pas commenté le fond du dossier. «Nous sommes en train d’en débattre.

Nous préparons notre réponse pour la semaine prochaine. »

Article ANNICK GOVAERS source Sudinfo.

 

L’emprunt d’un million d’euros clic ici passe à la trappe à Nandrin

Nandrin Administration clic ici : la CCATM rend un avis négatif

La maison communale de Nandrin au cœur du débat

Nouvelle administration ? cli ici« Mais où va-t-on ?... »

 Les résultats du sondage Pour ou Contre la nouvelle Administration Communale de Nandrin

Les plans 3D clic ici  de la nouvelle administration de Nandrin

Nandrin« Repartir dans une spirale d’endettement clic ici »

 

Commentaires

  • Les travaux coûteux de rénovation de l'Administration Communale de Nandrin.... ou l'art de dilapider inutilement l'argent des contribuables... d'autant que le CPAS de Nandrin a toujours bien fonctionné dans un lieu un peu éloigné, ce qui était, pour les usagers du CPAS, une garantie de discrétion et de respect de leur vie privée ... dommage pour eux !

Les commentaires sont fermés.