Nandrin « Gardons le parc du CPAS ! »

Lien permanent

cpas tige des saules.JPGL’opposition

« Pour Nandrin »

craint que la majorité finisse par vendre la propriété.

Article de Annick Govaers journal La Meuse de H-W du 21 janvier 2014

Le développement démographique de Fraineux inquiète le groupe
d’opposition « Pour Nandrin ».
« Nous redoutons que la majorité décide de vendre le CPAS et le parc attenant (pour financer la nouvelle administration communale) et de voir fleurir un énième lotissement.
 Il faut garder un poumon vert. »
 
La question sera abordée au conseil communal de ce mardi, à Nandrin. 
Le groupe
« Pour Nandrin »
a déposé un point complémentaire en ce sens.
La propriété communale du CPAS, située Tige des Saules, se compose actuellement d’une villa, d’un bois et du terrain de l’ancienne crèche. 
Son affectation future fait l’objet de vives inquiétudes de la part des trois conseillers communaux « Pour Nandrin ». 
« On voit arriver, tout autour du CPAS, des lotissements, qu’ils soient privés ou sociaux.
Fraineux est le village voué à se développer le plus, démographiquement parlant.
 Les terrains de foot synthétiques sont désormais clôturés. 
Où iront se promener les Nandrinois dans le futur ?
 Il faut conserver un poumon vert à Fraineux », lance Marc Evrard.
Le conseiller nandrinois se méfie.
Il craint que la majorité modifie la zone au plan de secteur pour pouvoir la vendre à un promoteur.
«Avoir supprimé la crèche communale rend le terrain vide.
 Et l’argent de la vente viendrait bien à point pour financer la nouvelle administration conjointe commune-CPAS qu’ils désirent », glisse-t-il.
Dans l’état actuel des choses, le bois qui entoure le CPAS n’est pas aménagé. 
Si la commune décidait de l’entretenir, que faire de la villa, une fois les services du CPAS délocalisés ?
 «On pourrait en faire une salle communale pour mouvements de jeunes.
Les bois sont juste à côté, c’est pratique », suggère Marc Evrard.
Bref, « Pour Nandrin » souhaite qu’un groupe de travail soit constitué pour étudier la possibilité d’aménager le parc du CPAS.
Du côté du bourgmestre, l’idée ne provoque pas l’enthousiasme.
«Leur point est mal formulé, il ne s’agit pas du site du Péry mais du parc du Tige des Saules, qui est une zone reprise en bleu au plan de secteur (c’est-à-dire une zone de services publics et d’équipements communautaires).
On ne peut donc pas y bâtir de logements privés.
Changer cette affectation prendrait des années »,indique-t-il.
Quid d’un parc aménagé ? «Il existe dans les faits, même s’il est à l’abandon. 
Et il y a déjà 82 % d’espaces verts sur toute la commune.
 Alors, c’est vrai, il y a des projets de constructions à Fraineux : 8 logements publics (un rez-de-chaussée, un étage et les combles) sur le terrain communal en face du CPAS côté rue Tige des Saules, et un lotissement potentiel de 30 à 40 habitations publiques de
la Société wallonne du Logement, sur le terrain privé en face de la crèche.
Fraineux est appelée à s’urbaniser vu qu’elle se trouve en zone d’habitat dense (15 logements/ha). Et on a l’objectif de tendre vers les 10 % de logements publics demandés par la Région.
On pourrait réfléchir à aménager un parc. 
Encore faut-il choisir le bon emplacement et l’entretenir. 
On a déjà vu des parcs dans des lotissements qui tournaient en dépotoirs... »
Michel Lemmens ne tranche pas la question de la vente ou non de la propriété. 
«C’est une piste de réflexion.
Si le rapprochement commune- CPAS se fait, il ne serait effectif qu’en 2017.
 Il y a d’autres projets prioritaires actuellement. » 
ANNICK GOVAERS
 

Commentaires

  • Ah NON! On ne vend pas cela! C'est le patrimoine Nandrinois. Faites un peu preuve de bon sens! Et si "ca ne rapporte pas" soyez un peu plus créatifs/imaginatifs!

Les commentaires sont fermés.