Actualités sportives

  • Le Royal Sporting Club Cycliste Nandrinois fête ses 60 ans, souper annuel en photos

    Lien permanent

    C’est une salle quasi comble, avec seulement la présence de quelques représentants de la commune, qui d’une seule voix, ont souhaité fêter une nouvelle décennie franchie pour le ROYAL SPORTING CLUB NANDRINOIS.

    60 ans de vie, de persistance ou de résistance dans l’organisation de courses cyclistes ou plus simplement, d’épreuves sportives.

    Au bout de la table principale, un chaise était libre pour un principal fondateur du club, celui qui a donné ses lettres de noblesse à notre Club Cycliste applaudi par toutes les personnes, l’âme et l’esprit d’André LECLERE planait dans la salle. Son absence pour des raisons de santé (nous lui souhaitons le meilleur), c’est l’imprévu Président, Mr André RINGLET qui prend la parole, avec son petit copion, peu habitué à cet exercice, il s’est débrouillé comme un patron, en stigmatisant ses craintes pour la survie du Club.

    Raison pour laquelle, il a remercié, le past-président et surtout les signaleurs qui assurent le plus important du travail.

    Il enchaîne avec beaucoup d’insistance, sur des paroles de demande de  volontaires, signaleurs ou poseurs de barrières.

    C’était un appel prenant, lancer à tous, en déclinant le calendrier 2019.

    Après les années fastes, le Club d’André LECLERE est encore fortement ambitieux, et peux compter sur des chevilles ouvrières qui bossent (désolé pour le jeu de mots) sans compter.

    Comme chaque fois, même si j’ai raté quelques éditions, le Club vieillissant, garde toujours le plaisir d’offrir un superbe repas digne de grands restaurants.

    Personne ne peut se plaindre de la qualité ni de la quantité, le tout servi par une superbe équipe souriante et toujours disponible.

    Le repas copieux et long, les habitués, des fourmis dans les jambes quittent leur chaise et profitent de la musique pour faire quelques pas de danses sur des rythmes d’un autre temps. Il est grand temps que le comité retrouve de la jeunesse pour encore vivre longtemps, il le mérite.

    Pour terminer la soirée, une superbe tombola, qui pour celui qui aura bien regardé toutes les photos aura compris que ce souper se passait à Saint-Séverin.

     

    Article de GyM

     

    Album photos clic ici 

  • la remise des matchs de jeunes et réserves qui devaient se jouer en zone A. 18, 19 et 20 janvier 2019

    Lien permanent

    Le Comité Provincial de Liège a décrété pour ce week-end des 18, 19 et 20 janvier 2019 la remise des matchs de jeunes et réserves qui devaient se jouer en zone A.

    Pour les équipes premières, remise décrétée pour tous les matches des séries P3D et P4G.

    Pour les Dames et la RIL, remise des matches devant se jouer en zone A

    Une nouvelle évaluation pour les autres séries d’équipes premières pourrait avoir lieu ce samedi midi.

     

    Source 

  • Aujourd'hui souper annuel,Le Royal Sporting Club Cycliste Nandrinois fête ses 60 ans

    Lien permanent

    Le Royal Sporting Club Cycliste Nandrinois fête ses 60 ans. 
    Les années passent et sont et seront de plus en plus difficiles pour les organisateurs de courses cyclistes.
    Nous vous invitons au souper annuel que nous organisons le samedi 19 janvier 2019 

    48274864_10218102062773223_6806500395007868928_n (2).jpg

  • Marine Jehaes, Erine Collard, Clara Bruggen et Sarah Delcommune qui est de Villers le Temple Nandrin ont amélioré le record francophone du 4x200m.

    Lien permanent

    Ce samedi à Gand, Marine Jehaes, Erine Collard, Clara Bruggen et Sarah Delcommune ont amélioré le record francophone du 4x200m.

    Les scolaires de la Team Gourmet ont réalisé un chrono de 1.45.64. Pour leur première sortie de l’hiver, les scolaires filles de Seraing ont frappé fort.

    Au terme d’une longue journée de compétition, elles ont remporté le 4x200m. Elles ont surtout amélioré le record francophone de la discipline dans leur catégorie en signant un chrono de 1.45.64. Marine Jehaes a mis l’équipe sur orbite. Erine Collard a pris le relais, avant que Clara Bruggen et Sarah Delcommune ne finissent le travail.

    « J’ai vu que le record francophone était envisageable », indique François Gourmet, l’entraîneur du relais sérésien. « On a donc décidé de n’aligner que des scolaires pour essayer de le battre. On a un peu établi l’ordre à l’improviste.

    J’ai juste mis les plus rapides au début pour prendre de l’avance. On doit se rabattre et c’est compliqué de dépasser en salle. » L’exploit est d’autant plus beau qu’il vient ponctuer une journée riche en performances. Avant le 4x200m, les filles de la Team Gourmet ont également disputé le 60m et le 200m.

    Marine Jehaes (7.84 et 25.36), Erine Collard (7.87 et 25.44) et Clara Bruggen (8.23 et 27.60) ont amélioré leurs records tant sur 60 que sur 200m.

    « La journée a été longue, mais elles ont eu le temps de récupérer », observe le coach. « C’est une excellente préparation en vue des championnats LBFA cadets-scolaires de ce weekend. »

    Samedi prochain, les Sérésiennes viseront plusieurs médailles.

    Marine Jehaes et Erine Collard sont en mesure de monter sur le podium francophone du 60 et du 200m. Le relais, remanié, devrait également briller. -

    Article de POL LONCIN

    Source 

  • Souper annuel le samedi 19 janvier 2019, Le Royal Sporting Club Cycliste Nandrinois fête ses 60 ans

    Lien permanent

    Le Royal Sporting Club Cycliste Nandrinois fête ses 60 ans. 
    Les années passent et sont et seront de plus en plus difficiles pour les organisateurs de courses cyclistes.
    Nous vous invitons au souper annuel que nous organisons le samedi 19 janvier 2019 

    48274864_10218102062773223_6806500395007868928_n (2).jpg

  • Le Royal Sporting Club Cycliste Nandrinois fête ses 60 ans souper annuel le samedi 19 janvier 2019

    Lien permanent

    Le Royal Sporting Club Cycliste Nandrinois fête ses 60 ans. 
    Les années passent et sont et seront de plus en plus difficiles pour les organisateurs de courses cyclistes.
    Nous vous invitons au souper annuel que nous organisons le samedi 19 janvier 2019 

    48274864_10218102062773223_6806500395007868928_n (2).jpg

  • les premières formations de la Coaching Academy en Foot

    Lien permanent

    À seulement 29 ans, Jean-François Maréchal possède déjà un joli CV footballistique dans la formation des jeunes. Entraîneur, coordinateur et directeur technique dans divers clubs de la province de Liège, il s’est également occupé de la direction technique de Coerver Coaching Belgique. Aujourd’hui actif en tant que coach des U13 d’Eupen, le Jehaytois d’origine a décidé de se lancer un nouveau défi en lançant la Coaching Academy.

    « J’avais un peu le sentiment d’avoir fait le tour des principes de la méthode Coerver même si je reste convaincu de la méthode et de sa théorie. Comme je suis quelqu’un qui aime partager mes connaissances, je me suis dit que ce serait bien de donner quelques formations à ceux qui le désirent », explique Jean-François Marechal.

    Pour les coachs diplomés ou non

    Mais en quoi consiste la Coaching Academy ? « C’est une combinaison de différentes méthodes de formation existantes, de différents sujets tabous (analytique – global, méthode d’entraînement ou méthode d’apprentissage…). Je vais créer des formations techniques à destination des coaches de football diplômés ou non. C’est vraiment accessible à tous et le but est d’apporter un plus à la formation des entraîneurs. Comme le dit si bien Roberto Martinez aux entraîneurs « Soyez curieux et ouverts d’esprit » ».

    A Saint-Georges-sur-Meuse
    Sur les rails depuis quelques jours seulement, cette nouvelle méthode sera dispensée pour la première fois à l’occasion des fêtes de fin d’année durant lesquelles Jean-François Marechal organisera sa première formation les 26 (de 18 h 30 à 22 h 30) et 27 (de 9 h à 13) décembre au sein de l’école fondamentale libre Don Bosco de Saint-Georges-sur-Meuse.

    « J’ai opté pour le 1 contre 1 offensif. Il y aura un exposé théorique et une partie pratique sur le terrain. Les participants devront ensuite proposer leurs propres exercices. Pour cette première, j’ai préféré organiser cela en salle car on ne sait pas comment seront les conditions météo. Mais, dans le futur, le terrain sera toujours privilégié. »

    Une formation de quatre heures qui sera dispensée pour la somme de 40 euros. « Cela correspond au montant que la fédération demande pour ses formations. Pour cette somme, les participants recevront un syllabus. »

    Pas à pas
    Une première formation qui devrait ouvrir la porte à d’autres dans le futur. « J’attends de voir le succès que rencontrera cette première. Mais, dans le futur, j’aimerais pouvoir poursuivre dans le même type de formation avec, par exemple, le 1 contre 1 défensif, le 2 contre 2… Les idées ne me manquent pas mais je préfère travailler pas à pas. »

    Si actuellement une bonne douzaine de participants ont déjà confirmé leur présence, Jean-François Marechal a bon espoir que les réservations augmentent dans les prochains jours. « Actuellement, il y a des coaches de Wanze/Bas-Oha, Liège, Clavier, Marchin, Jehay… Mais il n’est pas nécessaire de faire partie d’un club pour venir assister à la formation », termine-t-il.

    Retrouvez toutes les informations pratiques sur https ://www.coachingacademy.eu

    OLIVIER JOIE

    Source 

  • Un jogging nocturne et festif aujourd'hui 7 décembre 2018 Cor’Huy’Da

    Lien permanent

    Ce vendredi soir, le centre-ville de Huy sera de nouveau envahi par les Pères Noël joggeurs à l’occasion de la septième édition d’une Cor’Huy’da organisée de concert par la Ville et le Huy Athletic Club.

    En cette période de l’année, le monde du jogging s’empare du terme « Corrida » et fait la part belle au courir « autrement », du moins en ce qui concerne les tenues arborées par les sportifs. Et dans cet exercice, les Hutois ne sont pas les derniers à enfiler leur plus beau déguisement. Maman Noël, chenille géante ou même le Grinch, vous pourrez tous les retrouver, ce vendredi soir dans les alentours de la Grand-Place de Huy, au sein d’un peloton dans lequel défileront des centaines de sportifs.

    École Sainte-Marie

    « En effet, les amateurs de courses à pied pourront s’adonner à leur passion sur trois distances différentes. Une boucle de 2km à réaliser pour les plus petits (NDLR : jusqu’à 13ans) et ce même parcours de 2km à parcourir 2 fois ou 4 fois pour les plus aguerris. Rien de changé par rapport au succès de foule de l’année passée », expliquait Christian Legros, bien conscient d’avoir trouvé, en l’école Sainte-Marie, située à deux pas de la Place Verte et du Vieux Huy, un centre névralgique idéal.

    « L’année passée, nous avions décidé de rassembler en un même lieu la ligne de départ et celle d’arrivée, car il était devenu trop compliqué de s’y retrouver pour les concurrents, lors des éditions précédentes. En effet, les sportifs devaient jongler entre un départ Avenue Delchambre, une arrivée Place Verte avant de terminer par une douche à la piscine communale. Il y a deux ans, le vainqueur, peu habitué à notre région il est vrai, avait même réalisé une boucle supplémentaire. Par souci de clarté et surtout de facilité, nous avions alors fait le choix de l’École Sainte-Marie où tout s’est bien déroulé lors de l’édition 2017. De quoi remettre la même organisation en place ».

    Animations musicales

    Une organisation qui espère donc séduire des centaines de joggeurs, comme ce fut le cas lors des six éditions précédentes.

    « Il est difficile de tirer un premier bilan sur les pré-inscriptions, mais nous espérons, évidemment, que les amateurs de course à pied se déplaceront en nombre ce vendredi soir. Pour encourager tous les concurrents et leur apporter un peu de force supplémentaire, deux animations musicales seront situées sur le parcours, comme lors des précédentes éditions » terminait Christian Legros.

    Infos pratiques : départ 2km : 18h30, 4km : 18h45 et 8km 19h30. Inscriptions : dès 18h00 à l’école Sainte-Marie (Rue Vankeerbergen). Contact : 085/21.78.21 ou sports@huy .be

    JULIEN BLAVIER

     Source 

    D’autres animations émailleront ces Plaisirs d’hiver.

    La Cor’Huy’ Da : le 7 décembre est organisé un jogging nocturne et festif dans le centreville.

    Intitulé Cor’Huy’Da, il attire chaque année toujours plus de participants. Au musée et à la bibliothèque : l’ambiance de Noël gagnera de nombreux lieux. Ce sera notamment le cas de la bibliothèque et du musée communal.

    À la bibliothèque, un atelier d’écriture, un théâtre de marionnettes et des lectures de conte sont au programme. Quant au musée, il se sera paré de ses habits de fête et proposera des visites et des spectacles familiaux.

    Saint-Mengold : la Fabrique d’hiver s’installera du 15 au 23 décembre à l’espace SaintMengold. Des marchés de Noël seront également organisés à Tihange, Ben, Saint-Léonard et à Huy.

    À Gives, c’est le père Noël installé sur son char illuminé qui fera la tournée du village le 23 décembre, jour où la fanfare locale propose son traditionnel concert de Noël.

    Un concours : les commerçants proposent à nouveau l’opération La glisse d’une rive à l’autre qui permet à leurs clients de remporter des cadeaux dont un voyage à NewYork

    Source 

  • Un jogging nocturne et festif le 7 décembre 2018 Cor’Huy’Da

    Lien permanent

    D’autres animations émailleront ces Plaisirs d’hiver.

    La Cor’Huy’ Da : le 7 décembre est organisé un jogging nocturne et festif dans le centreville.

    Intitulé Cor’Huy’Da, il attire chaque année toujours plus de participants. Au musée et à la bibliothèque : l’ambiance de Noël gagnera de nombreux lieux. Ce sera notamment le cas de la bibliothèque et du musée communal.

    À la bibliothèque, un atelier d’écriture, un théâtre de marionnettes et des lectures de conte sont au programme. Quant au musée, il se sera paré de ses habits de fête et proposera des visites et des spectacles familiaux.

    Saint-Mengold : la Fabrique d’hiver s’installera du 15 au 23 décembre à l’espace SaintMengold. Des marchés de Noël seront également organisés à Tihange, Ben, Saint-Léonard et à Huy.

    À Gives, c’est le père Noël installé sur son char illuminé qui fera la tournée du village le 23 décembre, jour où la fanfare locale propose son traditionnel concert de Noël.

    Un concours : les commerçants proposent à nouveau l’opération La glisse d’une rive à l’autre qui permet à leurs clients de remporter des cadeaux dont un voyage à NewYork

    Source 

  • "Comment gérer mon poids en vieillissant" ce mercredi 21 novembre 2018

    Lien permanent

    La commune de Modave, la Province de Liège et le PCS Condroz vous invitent cordialement à la conférence qui aura lieu à Strée (Modave) ce mercredi 21 novembre sur le thème "Comment gérer mon poids en vieillissant"

     

    Vous trouverez toutes les infos concernant cette conférence via le lien suivant :  http://www.provincedeliege.be/fr/evenement/20/14138?fbclid=IwAR1cvvi80m6kdDbkH4EUlEDs12RbPKLeIt8aCVELG9mIPGkmywad9EPKq4w

     

     

     

    Voici également un lien vers la page facebook de l'évènement :

    https://www.facebook.com/events/303036403636377/

     

    Au fil des années, le poids corporel fluctue, c’est inévitable.
    Pourtant les besoins énergétiques journaliers restent les mêmes.
    Alors, que se passe-t-il dans notre corps après 50 ans ?
    Perte de masse maigre (fonte musculaire), augmentation ou au contraire diminution du tour de taille ?
    Comment peut-on expliquer ces modifications et quelles en sont les causes ?
    Que faire en cas de prise ou de perte de poids ?

    Vous souhaitez en savoir plus ? N’hésitez pas à nous rejoindre.

    Mercredi 21 novembre 2018 à 19 h 30 - Accueil à partir de 19 h
    Salle du Bois Rosine - rue du Bois Rosine, 7 – 4577 Strée (Modave)

    Entrée gratuite - Réservations souhaitées
    04/279 43 40 - iproms@provincedeliege.be

     

    Je vieillis, comment gérer mon poids ?

    Public
  • Le Collège a décidé de remplacer les billes de caoutchouc des terrains synthétiques par du liège

    Lien permanent

    Des nouveaux terrains sans risque et conformes aux normes

    Il y a quelques jours, le collège communal de Wanze avait décidé de faire analyser les billes de ses terrains de foot synthétiques dans un laboratoire spécialisé sans attendre les résultats de l’enquête sollicitée par la Ministre en charge des Infrastructures sportives, Valérie De Bue et par la Ministre de la Santé, Maggie De Block. Une décision prise suite au reportage du magazine «Questions à la une» du mercredi 31 octobre sur la RTBF concernant la dangerosité des terrains synthétiques.

    Mais quelque soient les résultats de l’analyse, le Collège communal de Wanze a décidé de remplacer le revêtement et/ou les composants du revêtement des terrains synthétiques par des matériaux respectant les normes les plus strictes en matière de santé.

    «Nous allons au minimum aspirer les billes en caoutchouc pour les remplacer par des billes en liège, voire changer complètement les terrains si cela s’avère nécessaire, explique le bourgmestre Christophe Lacroix. Nous ne pouvons prendre aucun risque sur la santé de nos citoyens ».

    De 250 à 400.000  €

    «Nous allons inscrire le projet au budget 2019, et faire une demande de subsides pour renouveler les terrains synthétiques. Il s’agit d’un fameux budget, allant de 250 à 400.000 euros ».

    Dans ce cadre, les autorités communales ont sollicité la Ministre De Bue concernant une subvention éventuelle aux communes afin de procéder au remplacement de ces matériaux; à l’instar de ce qu’a annoncé Fadila Laanan, Secrétaire d'Etat à la Région de Bruxelles-Capitale chargée des Infrastructures sportives communales, pour le renouvellement des terrains en région bruxelloise.

    Déjà en mars dernier, après la diffusion du reportage d’Envoyé Spécial sur France 2 sur le même sujet, la conseillère communale et présidente de l’asbl Vive le Sport, Charlotte Rouxhet, interrogeait le Conseil communal wanzois concernant l’éventuelle dangerosité des terrains synthétiques. Les conseillers s’étaient plus particulièrement intéressé aux petits granulats de caoutchouc SBR provenant de pneus recyclés qui composent le lestage des terrains synthétiques de la RES Wanze/Bas-Oha à Antheit. Le conseil communal avait alors déjà pris la décision de placer des composants naturels lors du remplacement du gazon synthétique prévu initialement dans trois ans. Par ailleurs, les autorités communales avaient également pris la précaution d’imposer que les gardiens de bus ne s’entraînent plus sur le terrain synthétique. Ceux-ci sont, en effet, régulièrement en contact avec ces matériaux.

    Bientôt les résultats

    Les derniers prélèvements pour l’analyse toxicologique ont été effectués ce lundi-ci. «Nous devrons recevoir les résultats des analyses d’ici quelques jours. Elles nous diront si oui ou non, on dépasse les normes. Si c’est non, on sera rassuré. A l’heure actuelle, aucune étude scientifique démontre le lien entre la composante de ces terrains et des cancers. Néanmoins, on ne peut nier les coïncidences et les faits interpellants. Il en va de la santé de nos citoyens », poursuit le bourgmestre.

    Christophe Lacroix espère que tous ces changements seront effectués et que les nouveaux terrains seront prêts pour la prochaine saison sportive.

    ESEN KAYNAK

    Un appel aux bourgmestres pour un subside exceptionnel

     

    Par ailleurs, le Collège communal a adressé un courrier à l’ensemble des Bourgmestres et Echevins des Sports de Wallonie les invitant à intervenir également auprès de la Ministre De Bue afin qu’elle accorde un financement exceptionnel aux communes soucieuses de développer des infrastructures sportives sans danger pour la santé de ses utilisatrices et utilisateurs. Les autorités communales wanzoises estiment, en effet, important que les communes puissent être aidées pour faire face à ces dépenses urgentes étant donné l’inconnue des effets de ces billes en pneus recyclés sur la santé et l’environnement. «Nous leur demandons de nous rejoindre dans ce combat vu le budget important que cela représente, et encore plus pour une petite commune comme Wanze. Et rappelons que la Région wallonne est responsable de la qualité des infrastructures sportives », conclut Christophe Lacroix.

    Article de E.K.

     

    Article et photo clic ici 

  • les nouveaux horaires de BADMINTON à partir du lundi 03 décembre 2018

    Lien permanent

    les nouveaux horaires de BADMINTON à partir du lundi 03 décembre 2018 :

     

    LUNDI        : de 14h00 à 15h30

    VENDREDI : de 12h30 à 14h00

     numéro de GSM 0494/70.28.52  

    Annie MERCIER

    0494/70.28.52

  • Terrains synthétiques toujours au coeur des débats

    Lien permanent

    Deux semaines après l’annonce de la ministre des Infrastructures sportives disant que les nouveaux terrains synthétiques subsidiés par la Région wallonne étaient sans danger, le collège communal de Frasnes-lez-Anvaing a décidé le retrait des billes de caoutchouc ! C’est là que Valérie De Bue avait tenu à rassurer les parents.

    L’annonce, vendredi soir, du collège communal de Frasnes-lez-Anvaing ne va certainement pas rassurer les parents d’enfants gambadant sur un terrain synthétique. La commune est le fief de Jean-Luc Crucke, le ministre wallon du Budget, des Finances, de l’Énergie, du Climat et des Aéroports. Bourgmestre empêché, il est remplacé par Jacques Dupire.

    Le 26 octobre, Valérie De Bue, la ministre wallonne des Infrastructures sportives retournait sur le terrain synthétique du club de rugby des Collines à Frasnes-lez-Anvaing pour annoncer qu’il n’était pas nocif pour la santé de ses pratiquants. Elle se basait sur des tests effectués récemment et qui prouvaient que le taux de HAP (Hydrocarbure aromatique polycyclique) n’était que de 2 mg par kilo. Soit bien moins que la nouvelle norme de 20 mg adoptée par la Région wallonne.

    Quelques jours plus tard, le reportage de « Questions à la Une » consacré aux terrains synthétiques était diffusé par la RTBF. Une enquête qui laissait planer un doute sur la dangerosité desdits terrains. La ministre nivelloise semblait dépassée par les questions du journaliste. La semaine dernière, répondant à une question de la députée wallonne PS Christine Poulain, Valérie De Bue avait fait état de son « indignation quant au déroulement de l’interview à charge et empreinte d’agressivité ». « Il y a, estimait-elle, des règles déontologiques qu’il convient de respecter et qui, sous couvert du sensationnalisme, ont été laissées volontairement de côté ».

    Quelle réponse ?

    Il n’empêche, l’image de la ministre était égratignée. Dans ce reportage, on dénonçait l’absurdité des normes européennes. Un exemple : celles autorisées pour les jouets sont de 0,5 mg/kg de benzo(a)pyrène, soit bien moins que pour les terrains synthétiques où évoluent les mêmes enfants. Il soulignait aussi que, en Région wallonne, le document qui réglemente les terrains synthétiques et publié par InfraSports, directement sous la responsabilité de la ministre, est rédigé par le laboratoire français Labosport. Or, ce labo fait partie de l’organisation européenne des terrains synthétiques ESTO. « C’est donc un membre de l’industrie qui a rédigé ce document. C’est encore lui qui a réactualisé le cadre normatif », constatait l’enquêteur.

    Face à l’inquiétude des parents frasnois, le collège a donc décidé de retirer les billes de caoutchouc. Il avait refusé de le faire en mars dernier quand le conseil avait voté pour le retrait, par principe de précaution.

    Une fois encore, la ministre se retrouve donc fragilisée dans ce dossier. Par, qui plus est, un ministre ami. Difficile d’imaginer en effet que Jean-Luc Crucke ne soit pas au courant de la décision du collège de Frasnes-lez-Anvaing. En se rendant sur ce synthétique, Valérie De Bue ne savait sans doute pas qu’il s’agissait d’un terrain miné. Rappelons qu’elle y était déjà allée une première fois, au mois de mai, pour l’inauguration de ce site qui comprend aussi une piste d’athlétisme avec six couloirs.

    Hier, nous avons sollicité la réaction de Valérie De Bue. Échaudée par les médias, elle fait savoir via son cabinet que chaque commune est libre de faire ce qu’elle veut.

    Certes mais, en attendant, quel message adresser aux nombreux parents qui se posent cette question : « Dois-je laisser mon enfant jouer sur un terrain synthétique contenant du HAP ? » La Wallonie compte des centaines de terrains synthétiques. On sait que de plus en plus de questions sont posées par ces parents. Des questions qui, tôt ou tard, arriveront sur le bureau des bourgmestres concernés.

    PIERRE NIZET

    Source 

    « Je voterais contre »

    Michel Devos. Vous siégez dans l’opposition à Frasnes-lez-Anvaing en tant que conseiller communal PS. Vous êtes aussi l’ancien directeur d’InfraSports, le bras financier de la Région wallonne en matière d’infrastructures sportives…

     

    En effet mais il ne faut pas mélanger les choses. Je suis aujourd’hui inspecteur général au Département des Infrastructures subsidiées.

    Au mois de mars, vous aviez voté pour le retrait des billes en caoutchouc sur le terrain synthétique de Frasnes-lez-Anvaing.

    C’est vrai… Comme tout le conseil communal, par principe de précaution.Nous avions vu l’Envoyé Spécial consacré à ce sujet sur France 2 et nous avions décidé de mettre du liège. Une semaine plus tard, le Collège décidait le contraire. Cela a duré comme cela pendant des mois… avant que n’arrive l’émission de la RTBF.Vendredi soir, vers 20h15, nous avons été étonnés d’apprendre que le Collège avait finalement pris la décision de retirer ces billes en caoutchouc même s’il y a eu réception des travaux. Le chantier est terminé.

    Vous vous dites « surpris »…

    Oui, car, depuis, le travail de la ministre et de l’administration a bien avancé. Le cadre normatif en Région wallonne est beaucoup plus strict qu’au niveau européen.On est passé de 6.300 mg/kg autorisé à 20 mg. Pour le terrain de Frasnes, la concentration de HAP était de 2 mg.Soit 3.150 fois que la norme européenne. Au niveau de la pollution, vous risquez plus en vous promenant une journée à Bruxelles qu’en faisant du sport sur le terrain de Frasnes.

    Si vous deviez voter pour ou contre le retrait de ces billes en caoutchouc ?

    Aujourd’hui, je voterais contre le retrait des billes, compte tenu du résultat des tests effectués. Cette histoire va coûter 100.000 € à la commune car il faut retirer les billes, les stocker et mettre du liège à la place. Je ne suis pas sûr que la Région voudra bien le subsidier…

    P. N.

     

    Source 

  • Portrait d' Annaëlle Joassin jeune sportive Nandrinoise

    Lien permanent

    S'il y a bien un village qui a de quoi être fier des mérites sportifs, Nandrin est certainement en tête des palmarès.

    En voici encore l'exemple . 

    annaelle.JPG

     

    Une jeune sportive habitant la commune de NANDRIN : Annaëlle JOASSIN.
    Annaëlle, 17 ans, pratique le tir sportif depuis novembre 2011
    Elle a le statut d’espoir sportif depuis septembre 2015, et fait partie de l’équipe Belge.
    Elle est en rétho à l’Athénée Royal d’Esneux.
    Depuis 3 ans l’école lui a mis à disposition un local adapté pour lui permettre de s’entrainer.
    Ci‐dessous les informations la concernant :
    Née à Liège, le 26/05/2001, 17 ans en 2018.
    Lieu de résidence : La commune de Nandrin depuis 2006
    Club de tir : CTC (club de tir Comblenois)
    Discipline pratiquée :
    Carabine à air 10m, discipline 9
    Catégorie :
    Junior Dame pour la Belgique
    Junior en international
    Espoir sportif depuis septembre 2015
    Son palmarès
    Quelques chiffres :
    1er prix pour la meilleure progression 2018 (Prix Lucienne Baudouin)
    2ième au championnat de Belgique à Gand 2018, en finale
    3ième au championnat de Belgique à Gand en 2018, en match
    A gagné plusieurs finales au Masters de Montpellier en octobre 2018
    2ième junior belge au Grand Prix de France Fleury 2018
    2ième junior belge à l’Intershoot Denhague 2018
    3ième au championnat de Belgique 2017, finale junior
    2ième au championnat de Belgique 2017, match junior
    1er master Montpellier 2017 en junior
    1er master Montpellier 2017 en équipe
    2ième au championnat régional 2017
    2ième au championnat provincial 2017
    2ième au championnat de Belgique 2016, cadet
    2ième au Fémina 2016
    2ième junior belge à l’ISAS Dortmund 2016
    1er au championnat régional 2016
    1er au championnat provincial 2016
    2ième au championnat de Belgique 2015, cadet
    1er au championnat de Belgique 2014, benjamin
    1er au championnat de Belgique 2013, benjamin

    annaelz2.JPG

  • Rallye du Condroz 2018 toutes les infos

    Lien permanent

     

    RALLYE DU CONDROZ

     

    Rallye du Condroz 2018 / 45ème édition

    Public
     · Organisé par Cornet Michael et Christophe Wilmet

     

     

     

  • Accident Sur la spécial Test au Condroz aujourd'hui 2 Novembre 2018 reportage photos Loris Demarteau

    Lien permanent

    Il semblerait qu'il y a eu aujourd'hui 2 novembre 2018 dans l'après midi +ou - 15h 30 un accident sur la spéciale Test équipage légèrement blessé, voiture déclassée, Dans un virage voir le poteau en photo .

    Course neutralisée route fermée jusqu'à nouvelle ordre

    Photos et info Loris Demarteau 

    45201003_324800631679236_4391736190533894144_n.jpg

     

    45275146_943623272497242_5107388754067193856_n.jpg

    45318495_332951887284762_1953813573939494912_n.jpg

    45235918_313794489206614_4023844500437729280_n.jpg

  • Rallye du Condroz, Jacques Gérard aux côtés de Julie Reginster vont soutenir l' association « Rêve d’enfants »

    Lien permanent

    Chaque année, le Stavelotain Jacques Gérard (56 ans), court pour promouvoir des causes nobles (Restos du Cœur, Télévie, Dyadis, Legs Go, etc). Cette année, c’est l’association « Rêve d’enfants » qu’il a tenu à soutenir. «  C’est important pour moi de courir en ayant un but. Je vais pouvoir donner de la visibilité à « Rêve d’enfants » et lui procurer de nouveaux soutiens matériels et financiers », explique le pilote, originaire de Marchin.

    L'association « Rêve d’enfants », a été créée en décembre 2013 pour aider les enfants malades, devant endurer de lourds traitements et une longue hospitalisation. En collaboration avec les parents, l’asbl travaille également à réaliser le rêve des enfants malades. À l’initiative de ce projet, on retrouve l’ancien footballeur professionnel, Jonathan Lefevre qui a rangé ses crampons après deux blessures. Devenu brancardier au C.H.U. de Liège, il a créé une association pour aider les enfants malades, dont le parrain n’est autre que le Diable Rouge Christian Kabasele...

    À bord de la Renault Twingo RS n°156, Jacques Gérard aura pour copilote la Tinlotoise, Julie Reginster, fille du pilote de rallye Thierry Reginster.

    En effet, en plus de ne pas être étrangère à l’univers du rallye, Julie est sensible à la cause des enfants de par son métier d’institutrice primaire. «  Quand Jacques m’a contactée, j’ai de suite adhéré au projet. C’est une cause qui me touche de par mon attachement aux enfants et j’ai tenu à relever le défi ». Et malgré le stress grandissant, la jeune femme est prête à tout pour mener son pilote le plus loin possible. « Le stress monte de plus en plus car cela reste un grand événement et c’est une responsabilité d’être copilote mais ça me donne d’autant plus envie de me dépasser pour les enfants  », confie la Tinlotoise. La présence de Julie est également une occasion de montrer que le rallye n’est pas un sport uniquement masculin.

    Pour plus d’information sur l’association « Rêve d’enfants », n’hésitez pas à visiter le site internet, www.revedenfants.be ou liker la page Facebook « Association Rêve d'enfants ».

    Un cause (association ) qu'ils feront découvrir dans le Condroz, par une bonne et belle action avec respect .

    PAR LAMA

    Source 

  • Rallye du Condroz la Zone de Police annonce, voici toutes les infos

    Lien permanent

    RALLYE DU CONDROZ : AVIS AUX AUTOMOBILISTES

    Du 2 au 4 novembre 2018 aura lieu la 45 ème édition du Rallye du Condroz.
    Cet évènement suscite la venue de public en nombre, ce qui engendre des problèmes de circulation.

    Le 03/11/2018, un plan de circulation sera mis en place à Strée : la RN66 sera mise en sens unique dans le sens Saint-Vitu – Strée entre le rond-point et le carrefour avec la rue Saint-Roch.

    Le stationnement sur la RN66 sera autorisé à gauche de la chaussée (sens St-Vitu – Strée) entre la sortie de rond-point et le carrefour avec la rue St-Roch.

    La rue St-Roch sera quant à elle en sens unique dans le sens Strée – Ramelot. Le stationnement y sera autorisé à droite de la chaussée.

    Les automobilistes qui circuleront sur la RN636 (Chaussée de Liège) ne pourront emprunter la rue St-Roch.

    Le stationnement des véhicules sera autorisé rue Tige de Strée à droite de la chaussée dans le sens Strée – Vierset.

    Nous recommandons vivement aux automobilistes non spectateurs du rallye qui désireraient se rendre à Huy ou Ciney de prendre les itinéraires « bis » suivants :

    - venant de Liège (RN 63) : poursuivre la route sur la RN 63 en direction de Marche-en-Famenne au-delà des Quatre Bras (rond-point des vaches) et prendre la sortie « Clavier – Modave N641 », direction Modave (Pont de Bonne) pour rejoindre Huy ou Ciney ;

    - venant de Marche-en-Famenne (RN 63) : prendre la sortie « Clavier – Modave N641 », direction Modave (Pont de Bonne) pour rejoindre Huy ou Ciney ;
    - venant d’Ouffet / Tinlot de prendre la RN 63 à Tinlot en direction de Marche-en-Famenne et prendre la sortie « Clavier – Modave N641 », direction Modave (Pont de Bonne) pour rejoindre Huy ou Ciney ;

    Nous vous demandons de veiller à respecter les règles de stationnement telles que laisser assez de place sur la chaussée afin de permettre aux véhicules de secours d’y circuler sans gêne ; de respecter la propriété des riverains et de ne pas circuler à travers champs et cultures pour rejoindre un emplacement de spectateur.

    Zone de police du Condroz

    zone.JPG

  • Première saison et, déjà, premier Condroz pour l’Amaytois Marvin Chamberlan

    Lien permanent

    D’ici moins de quinze jours, l’Amaytois Marvin Chamberlan aura réalisé son rêve : prendre part au Rallye du Condroz. Et ce, en finale de sa toute première saison de rallye. « J’y pense depuis que je suis tout petit. Une fois le permis en poche, je voulais déjà participer à cette épreuve mythique mais je n’avais, bien évidemment, pas de budget pour concrétiser cet objectif ». Qu’importe, cinq ans plus tard, à 23 ans, Marvin pourra enfin goûter au parcours condruzien. «Après avoir trouvé du travail, j’ai enfin pu consacrer un budget pour rouler. Avec mon copilote Rémy Bosquelle (Ombret), nous avons entamé notre saison au volant d’une voiture de location aux Boucles Clavièroises. Après un bon résultat à la clef, 23e au général malgré un temps forfaitaire, j’ai décidé d’investir dans l’achat d’une petite voiture, une Peugeot 106 division 2-4. À son bord, nous avons clôturé notre premier rallye-sprint au second rang de catégorie, ce qui nous a amenés à poursuivre le championnat de la fédération Wallonie-Bruxelles où nous pourrions être sacrés champions de classe d’ici peu ». PAS PEUR Avec 10 épreuves au compteur, ce n’est donc pas totalement dépourvu d’expérience que l’Amaytois se présentera au départ. «Avant Clavier, je n’avais jamais roulé et malgré les conditions délicates, nous avons bien terminé. Le Condroz ne me fait pas peur. J’ai juste quelques appréhensions car c’est très long ». D’autant plus que le duo changera de monture. « Nous disposerons d’une Opel Astra GSi 16V plus puissante. Elle appartient à Rémy qui l’a achetée pour ce Condroz car il croit en moi. Avec elle, pas possible de jouer la victoire dans notre catégorie mais un top 5 dans la classe serait déjà super chouette. L’Astra sera couvée par le frère de Rémy et par Alain, son papa, bien connu dans le milieu du rallye ».

    Article de - MARC HEINESCHE

    Article 

  • Qui pour freiner Templiers Nandrin ?

    Lien permanent

    Onze matches, 11 victoires et une ligne offensive mitraillette, qui a déjà fait des dégâts à 52 reprises. Avec une moyenne de presque 5 buts par match et une avance de 11 unités sur le second (Warnant B), Templiers est déjà dans un fauteuil.

    Couthuin a mené 2-0

    Qu’on se le dise, peu d’équipes ont fait douter les Nandrinois depuis l’entame de la saison. Fraiture est certainement celle qui a le plus ennuyé l’impressionnant leader, exploitant les rares failles de cette machine déjà très bien huilée. «  Nous menions 2-0 et on nous a refusé un penalty pour tenter de faire 3-0  », se souvient l’entraîneur, Fabrice Pavone. «  Nous étions bien regroupés, mais pas trop bas non plus. Le but était d’exploiter la vitesse sur les ailes, ce qui a très bien fonctionné. On a aussi exploité les phases arrêtées sur le 2-0. Malheureusement, Templiers a su renverser le score en mettant trois buts dans les 10 dernières minutes. Leurs supporters disaient qu’on ne méritait pas d’être battu. Ils ont gagné le match grâce à leur banc : Morsat, Bawin et Velter, même en P2 on ne trouve pas ça pour monter au jeu. Pour moi, le titre est déjà joué. Le seul problème qu’ils pourraient avoir, c’est que certains arrêtent par manque de temps de jeu. On ne boxe pas dans la même catégorie, je leur dis respect.  »

    Les backs, le point faible

    S’il y a une faille que Templiers pourrait encore combler, ce serait défensivement. Avec 12 buts encaissés, ils possèdent une moyenne d’un peu plus d’un but reçu par rencontre. «  Les backs sont peut-être leur seul point faible  », indique Éric Heine, qui s’est incliné 1-2 avec Huccorgne face au leader. «  Si on avait été plus efficaces en zone de finition, on aurait pu faire match nul voire plus. Sinon, leur milieu de terrain et leur attaque sont impressionnants.  »

    Un banc riche

    Ouffet est aussi l’une des rares formations qui peut se vanter d’avoir fait douter l’équipe nandrinoise. Battue 4-2, elle tenait le 2-2 jusqu’à 13 minutes de la fin. Encore une fois, c’est le banc qui a fait la différence. « Nous sommes revenus de 2-0 à 2-2 et on a eu les occasions pour passer devant  », raconte le tacticien Pascal Wotron. «  Templiers a eu 10-15 minutes de flottement, mais a vite retrouvé de la sérénité. Le problème, c’est que ceux qui montent sont encore plus forts que les titulaires ! Je suis leur 1er supporter, j’espère qu’ils vont gagner les 3 tranches pour que nous ayons plus de chances de participer au tour final.  »

    MAXIME HENDRICK

    Source article 

     

    Photo archive JP Wyns

  • Présentation des équipages Régionaux Condroz 2018 samedi 27 octobre 2018

    Lien permanent

     

     

    Présentation des équipages Régionaux Condroz 2018

  • Les photos de la Nandrinoise BIBI Photography au Fan Day journée porte ouverte du Standard

    Lien permanent

    La traditionnelle « Journées portes ouvertes » du Standard s’est déroulée le dimanche 3 septembre 2018.

    Cette fois, au lendemain d’un match, pas d’entraînement pour l’équipe mais une présentation du noyau à l’exception de Laifis (équipe nationale) et Lestienne .

    « Nous attendions entre 12.000 et 15.000 supporters », a annoncé Alexandre Grosjean.

    Ils étaient sans doute moins nombreux dans un stade qui attend toujours sa rénovation.

     « Le dossier d’obtention du permis de bâtir est en cours et on est en train de sélectionner le promoteur », poursuit le directeur général.

    « Le projet se déroulera en trois étapes avec un business parc, puis les aménagements autour du stade et enfin dans le stade.

    Tout cela devrait être terminé vers 2025-2026. »

    Toutes les photos clic ici 

     

    Présence également du Nandrinois DJ Charl-X 

    40903435_144276813173553_2990952458282336256_n.jpg

    Extrait article complet clic ici 

     

    BIBI Photography

  • Rallye du Condroz-Huy - 45ème édition 2-3-4novembre 2018

    Lien permanent

     

     

    9ème et dernière manche du Belgian Rally Championship 2018
    Vendredi 2: contrôle technique et shakedown
    Samedi 3: étape 1
    Dimanche 4: étape 2

    Source info 

    Rallye du Condroz-Huy - 45ème édition (Officiel)

    Public
     · Organisé par Rallye du Condroz

     

  • Les cours de ju-jutsu reprennent au Budoryu à Nandrin le mercredi 5 septembre 2018

    Lien permanent

    Cher budoka ou futur budoka, les cours de ju-jutsu reprennent au Budoryu à Nandrin le mercredi 5 septembre 2018 à 19h30.

    Rendez-vous rue fond de bèche 19 4550 Nandrin :
    http://budoryu.be/acces-au-dojo

    N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions

    Budoryu
  • Le Rallye Sprint Micky en photos par Loris Demarteau

    Lien permanent

     

    Les photos de Loris Demarteau du Micky Rallye Sprint dans Villers le Temple, Aujourd'hui 26 août 2018  

    E.S. en ligne de 23,5 Km, départ à Outrelouxhe (Strée), passage par Villers-le-Temple, Yernée-Fraineux, Saint-Séverin, Houx..., arrivée à Hermalle s/Huy.

    4 boucles: 1ère voiture à 8H29, 11H29, 14H19, 17H09.

    Centre de l'épreuve, parc d'assistance et parc fermé: Z.I. Hermalle s/Huy.

    Les photos clic ici 

     

  • Micky Rallye Sprint le 25 et 26 août 2018

    Lien permanent

    Micky Rallye Sprint le 25 et 26 août 2018 

    rallye.jpg

    Lire la suite

  • Marche ADEPS par Les scouts de Nandrindimanche 16 septembre 2018 de 8h à 18h

    Lien permanent

    Marche Adeps - Points verts organisée par Les scouts de Nandrin - Tinlot

    DIMANCHE 16 septembre 2018 de 8h à 18h

    DÉPART:
    Rendez-vous dans les locaux de l'école Saint-Martin de Nandrin - Rue de la Rolée à 4550 NANDRIN.

    PARCOURS:
    Des parcours boisés de 5 , 10, 15 et 20 km.
    Selon les distances, les parcours traverseront les entités de Nandrin, Tinlot ou encore Anthisnes. Durant toute votre promenade, vous profiterez de paysages ruraux et boisés typiques du Condroz.

    HORAIRE:
    Secrétariat ouvert de 8h à 18h.

    A L’ARRIVÉE:
    Après le sport, le réconfort! Les Scouts de Nandrin vous réservent un accueil chaleureux autour d'un petit verre... Au programme: sandwiches maison, bières spéciales régionales et pâtisseries! 
    L’entièreté des gains récoltés servira aux projets et animations menés dans les différentes sections de l'Unité scout de Nandrin -Tinlot. N'hésitez donc pas à venir en nombre!!

     

    Marche Adeps Nandrin


     · Organisé par Scouts de Nandrin 20OA

  • BADMINTON pour Seniors, à partir du 3 septembre 2018 Villers le Temple Nandrin

    Lien permanent

    Vous souhaitez vous maintenir en forme ? Vous avez entre 30 et 70 ans ?

    Rejoignez-nous pour vous délasser en jouant au B A D M I N T O N. Essai gratuit.

    Chez nous, ce n’est pas une activité de plage,  ni une compétition. C’est tout simplement  un sport de plaisir et de maintien en pleine forme.

     

    LUNDI      :  de 14h00 à 15h30

    VENDREDI :  de 12h30 à 14h00

     

    à VILLERS-le-TEMPLE : Hall des sports, rue J. Pierco (à côté de l’école).

     

    Renseignements :

    0494/70.28.52

  • Les cours de ju-jutsu reprennent au Budoryu à Nandrin le mercredi 5 septembre 2018

    Lien permanent

    Cher budoka ou futur budoka, les cours de ju-jutsu reprennent au Budoryu à Nandrin le mercredi 5 septembre 2018 à 19h30.

    Rendez-vous rue fond de bèche 19 4550 Nandrin :
    http://budoryu.be/acces-au-dojo

    N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions

    Budoryu
  • Découvrez le supplément de 8 pages sur le football provincial

    Lien permanent

     Analyses, présentations, interviews de joueurs, de coachs et de dirigeants, les noyaux des équipes, les calendriers:

     découvrez notre supplément de 8 pages sur le football provincial.