Actualités sportives

  • les nouveaux horaires de BADMINTON à partir du lundi 03 décembre 2018

    Lien permanent

    les nouveaux horaires de BADMINTON à partir du lundi 03 décembre 2018 :

     

    LUNDI        : de 14h00 à 15h30

    VENDREDI : de 12h30 à 14h00

     numéro de GSM 0494/70.28.52  

    Annie MERCIER

    0494/70.28.52

  • Terrains synthétiques toujours au coeur des débats

    Lien permanent

    Deux semaines après l’annonce de la ministre des Infrastructures sportives disant que les nouveaux terrains synthétiques subsidiés par la Région wallonne étaient sans danger, le collège communal de Frasnes-lez-Anvaing a décidé le retrait des billes de caoutchouc ! C’est là que Valérie De Bue avait tenu à rassurer les parents.

    L’annonce, vendredi soir, du collège communal de Frasnes-lez-Anvaing ne va certainement pas rassurer les parents d’enfants gambadant sur un terrain synthétique. La commune est le fief de Jean-Luc Crucke, le ministre wallon du Budget, des Finances, de l’Énergie, du Climat et des Aéroports. Bourgmestre empêché, il est remplacé par Jacques Dupire.

    Le 26 octobre, Valérie De Bue, la ministre wallonne des Infrastructures sportives retournait sur le terrain synthétique du club de rugby des Collines à Frasnes-lez-Anvaing pour annoncer qu’il n’était pas nocif pour la santé de ses pratiquants. Elle se basait sur des tests effectués récemment et qui prouvaient que le taux de HAP (Hydrocarbure aromatique polycyclique) n’était que de 2 mg par kilo. Soit bien moins que la nouvelle norme de 20 mg adoptée par la Région wallonne.

    Quelques jours plus tard, le reportage de « Questions à la Une » consacré aux terrains synthétiques était diffusé par la RTBF. Une enquête qui laissait planer un doute sur la dangerosité desdits terrains. La ministre nivelloise semblait dépassée par les questions du journaliste. La semaine dernière, répondant à une question de la députée wallonne PS Christine Poulain, Valérie De Bue avait fait état de son « indignation quant au déroulement de l’interview à charge et empreinte d’agressivité ». « Il y a, estimait-elle, des règles déontologiques qu’il convient de respecter et qui, sous couvert du sensationnalisme, ont été laissées volontairement de côté ».

    Quelle réponse ?

    Il n’empêche, l’image de la ministre était égratignée. Dans ce reportage, on dénonçait l’absurdité des normes européennes. Un exemple : celles autorisées pour les jouets sont de 0,5 mg/kg de benzo(a)pyrène, soit bien moins que pour les terrains synthétiques où évoluent les mêmes enfants. Il soulignait aussi que, en Région wallonne, le document qui réglemente les terrains synthétiques et publié par InfraSports, directement sous la responsabilité de la ministre, est rédigé par le laboratoire français Labosport. Or, ce labo fait partie de l’organisation européenne des terrains synthétiques ESTO. « C’est donc un membre de l’industrie qui a rédigé ce document. C’est encore lui qui a réactualisé le cadre normatif », constatait l’enquêteur.

    Face à l’inquiétude des parents frasnois, le collège a donc décidé de retirer les billes de caoutchouc. Il avait refusé de le faire en mars dernier quand le conseil avait voté pour le retrait, par principe de précaution.

    Une fois encore, la ministre se retrouve donc fragilisée dans ce dossier. Par, qui plus est, un ministre ami. Difficile d’imaginer en effet que Jean-Luc Crucke ne soit pas au courant de la décision du collège de Frasnes-lez-Anvaing. En se rendant sur ce synthétique, Valérie De Bue ne savait sans doute pas qu’il s’agissait d’un terrain miné. Rappelons qu’elle y était déjà allée une première fois, au mois de mai, pour l’inauguration de ce site qui comprend aussi une piste d’athlétisme avec six couloirs.

    Hier, nous avons sollicité la réaction de Valérie De Bue. Échaudée par les médias, elle fait savoir via son cabinet que chaque commune est libre de faire ce qu’elle veut.

    Certes mais, en attendant, quel message adresser aux nombreux parents qui se posent cette question : « Dois-je laisser mon enfant jouer sur un terrain synthétique contenant du HAP ? » La Wallonie compte des centaines de terrains synthétiques. On sait que de plus en plus de questions sont posées par ces parents. Des questions qui, tôt ou tard, arriveront sur le bureau des bourgmestres concernés.

    PIERRE NIZET

    Source 

    « Je voterais contre »

    Michel Devos. Vous siégez dans l’opposition à Frasnes-lez-Anvaing en tant que conseiller communal PS. Vous êtes aussi l’ancien directeur d’InfraSports, le bras financier de la Région wallonne en matière d’infrastructures sportives…

     

    En effet mais il ne faut pas mélanger les choses. Je suis aujourd’hui inspecteur général au Département des Infrastructures subsidiées.

    Au mois de mars, vous aviez voté pour le retrait des billes en caoutchouc sur le terrain synthétique de Frasnes-lez-Anvaing.

    C’est vrai… Comme tout le conseil communal, par principe de précaution.Nous avions vu l’Envoyé Spécial consacré à ce sujet sur France 2 et nous avions décidé de mettre du liège. Une semaine plus tard, le Collège décidait le contraire. Cela a duré comme cela pendant des mois… avant que n’arrive l’émission de la RTBF.Vendredi soir, vers 20h15, nous avons été étonnés d’apprendre que le Collège avait finalement pris la décision de retirer ces billes en caoutchouc même s’il y a eu réception des travaux. Le chantier est terminé.

    Vous vous dites « surpris »…

    Oui, car, depuis, le travail de la ministre et de l’administration a bien avancé. Le cadre normatif en Région wallonne est beaucoup plus strict qu’au niveau européen.On est passé de 6.300 mg/kg autorisé à 20 mg. Pour le terrain de Frasnes, la concentration de HAP était de 2 mg.Soit 3.150 fois que la norme européenne. Au niveau de la pollution, vous risquez plus en vous promenant une journée à Bruxelles qu’en faisant du sport sur le terrain de Frasnes.

    Si vous deviez voter pour ou contre le retrait de ces billes en caoutchouc ?

    Aujourd’hui, je voterais contre le retrait des billes, compte tenu du résultat des tests effectués. Cette histoire va coûter 100.000 € à la commune car il faut retirer les billes, les stocker et mettre du liège à la place. Je ne suis pas sûr que la Région voudra bien le subsidier…

    P. N.

     

    Source 

  • Portrait d' Annaëlle Joassin jeune sportive Nandrinoise

    Lien permanent

    S'il y a bien un village qui a de quoi être fier des mérites sportifs, Nandrin est certainement en tête des palmarès.

    En voici encore l'exemple . 

    annaelle.JPG

     

    Une jeune sportive habitant la commune de NANDRIN : Annaëlle JOASSIN.
    Annaëlle, 17 ans, pratique le tir sportif depuis novembre 2011
    Elle a le statut d’espoir sportif depuis septembre 2015, et fait partie de l’équipe Belge.
    Elle est en rétho à l’Athénée Royal d’Esneux.
    Depuis 3 ans l’école lui a mis à disposition un local adapté pour lui permettre de s’entrainer.
    Ci‐dessous les informations la concernant :
    Née à Liège, le 26/05/2001, 17 ans en 2018.
    Lieu de résidence : La commune de Nandrin depuis 2006
    Club de tir : CTC (club de tir Comblenois)
    Discipline pratiquée :
    Carabine à air 10m, discipline 9
    Catégorie :
    Junior Dame pour la Belgique
    Junior en international
    Espoir sportif depuis septembre 2015
    Son palmarès
    Quelques chiffres :
    1er prix pour la meilleure progression 2018 (Prix Lucienne Baudouin)
    2ième au championnat de Belgique à Gand 2018, en finale
    3ième au championnat de Belgique à Gand en 2018, en match
    A gagné plusieurs finales au Masters de Montpellier en octobre 2018
    2ième junior belge au Grand Prix de France Fleury 2018
    2ième junior belge à l’Intershoot Denhague 2018
    3ième au championnat de Belgique 2017, finale junior
    2ième au championnat de Belgique 2017, match junior
    1er master Montpellier 2017 en junior
    1er master Montpellier 2017 en équipe
    2ième au championnat régional 2017
    2ième au championnat provincial 2017
    2ième au championnat de Belgique 2016, cadet
    2ième au Fémina 2016
    2ième junior belge à l’ISAS Dortmund 2016
    1er au championnat régional 2016
    1er au championnat provincial 2016
    2ième au championnat de Belgique 2015, cadet
    1er au championnat de Belgique 2014, benjamin
    1er au championnat de Belgique 2013, benjamin

    annaelz2.JPG

  • Rallye du Condroz 2018 toutes les infos

    Lien permanent

     

    RALLYE DU CONDROZ

     

    Rallye du Condroz 2018 / 45ème édition

    Public
     · Organisé par Cornet Michael et Christophe Wilmet

     

     

     

  • Accident Sur la spécial Test au Condroz aujourd'hui 2 Novembre 2018 reportage photos Loris Demarteau

    Lien permanent

    Il semblerait qu'il y a eu aujourd'hui 2 novembre 2018 dans l'après midi +ou - 15h 30 un accident sur la spéciale Test équipage légèrement blessé, voiture déclassée, Dans un virage voir le poteau en photo .

    Course neutralisée route fermée jusqu'à nouvelle ordre

    Photos et info Loris Demarteau 

    45201003_324800631679236_4391736190533894144_n.jpg

     

    45275146_943623272497242_5107388754067193856_n.jpg

    45318495_332951887284762_1953813573939494912_n.jpg

    45235918_313794489206614_4023844500437729280_n.jpg

  • Rallye du Condroz, Jacques Gérard aux côtés de Julie Reginster vont soutenir l' association « Rêve d’enfants »

    Lien permanent

    Chaque année, le Stavelotain Jacques Gérard (56 ans), court pour promouvoir des causes nobles (Restos du Cœur, Télévie, Dyadis, Legs Go, etc). Cette année, c’est l’association « Rêve d’enfants » qu’il a tenu à soutenir. «  C’est important pour moi de courir en ayant un but. Je vais pouvoir donner de la visibilité à « Rêve d’enfants » et lui procurer de nouveaux soutiens matériels et financiers », explique le pilote, originaire de Marchin.

    L'association « Rêve d’enfants », a été créée en décembre 2013 pour aider les enfants malades, devant endurer de lourds traitements et une longue hospitalisation. En collaboration avec les parents, l’asbl travaille également à réaliser le rêve des enfants malades. À l’initiative de ce projet, on retrouve l’ancien footballeur professionnel, Jonathan Lefevre qui a rangé ses crampons après deux blessures. Devenu brancardier au C.H.U. de Liège, il a créé une association pour aider les enfants malades, dont le parrain n’est autre que le Diable Rouge Christian Kabasele...

    À bord de la Renault Twingo RS n°156, Jacques Gérard aura pour copilote la Tinlotoise, Julie Reginster, fille du pilote de rallye Thierry Reginster.

    En effet, en plus de ne pas être étrangère à l’univers du rallye, Julie est sensible à la cause des enfants de par son métier d’institutrice primaire. «  Quand Jacques m’a contactée, j’ai de suite adhéré au projet. C’est une cause qui me touche de par mon attachement aux enfants et j’ai tenu à relever le défi ». Et malgré le stress grandissant, la jeune femme est prête à tout pour mener son pilote le plus loin possible. « Le stress monte de plus en plus car cela reste un grand événement et c’est une responsabilité d’être copilote mais ça me donne d’autant plus envie de me dépasser pour les enfants  », confie la Tinlotoise. La présence de Julie est également une occasion de montrer que le rallye n’est pas un sport uniquement masculin.

    Pour plus d’information sur l’association « Rêve d’enfants », n’hésitez pas à visiter le site internet, www.revedenfants.be ou liker la page Facebook « Association Rêve d'enfants ».

    Un cause (association ) qu'ils feront découvrir dans le Condroz, par une bonne et belle action avec respect .

    PAR LAMA

    Source 

  • Rallye du Condroz la Zone de Police annonce, voici toutes les infos

    Lien permanent

    RALLYE DU CONDROZ : AVIS AUX AUTOMOBILISTES

    Du 2 au 4 novembre 2018 aura lieu la 45 ème édition du Rallye du Condroz.
    Cet évènement suscite la venue de public en nombre, ce qui engendre des problèmes de circulation.

    Le 03/11/2018, un plan de circulation sera mis en place à Strée : la RN66 sera mise en sens unique dans le sens Saint-Vitu – Strée entre le rond-point et le carrefour avec la rue Saint-Roch.

    Le stationnement sur la RN66 sera autorisé à gauche de la chaussée (sens St-Vitu – Strée) entre la sortie de rond-point et le carrefour avec la rue St-Roch.

    La rue St-Roch sera quant à elle en sens unique dans le sens Strée – Ramelot. Le stationnement y sera autorisé à droite de la chaussée.

    Les automobilistes qui circuleront sur la RN636 (Chaussée de Liège) ne pourront emprunter la rue St-Roch.

    Le stationnement des véhicules sera autorisé rue Tige de Strée à droite de la chaussée dans le sens Strée – Vierset.

    Nous recommandons vivement aux automobilistes non spectateurs du rallye qui désireraient se rendre à Huy ou Ciney de prendre les itinéraires « bis » suivants :

    - venant de Liège (RN 63) : poursuivre la route sur la RN 63 en direction de Marche-en-Famenne au-delà des Quatre Bras (rond-point des vaches) et prendre la sortie « Clavier – Modave N641 », direction Modave (Pont de Bonne) pour rejoindre Huy ou Ciney ;

    - venant de Marche-en-Famenne (RN 63) : prendre la sortie « Clavier – Modave N641 », direction Modave (Pont de Bonne) pour rejoindre Huy ou Ciney ;
    - venant d’Ouffet / Tinlot de prendre la RN 63 à Tinlot en direction de Marche-en-Famenne et prendre la sortie « Clavier – Modave N641 », direction Modave (Pont de Bonne) pour rejoindre Huy ou Ciney ;

    Nous vous demandons de veiller à respecter les règles de stationnement telles que laisser assez de place sur la chaussée afin de permettre aux véhicules de secours d’y circuler sans gêne ; de respecter la propriété des riverains et de ne pas circuler à travers champs et cultures pour rejoindre un emplacement de spectateur.

    Zone de police du Condroz

    zone.JPG

  • Première saison et, déjà, premier Condroz pour l’Amaytois Marvin Chamberlan

    Lien permanent

    D’ici moins de quinze jours, l’Amaytois Marvin Chamberlan aura réalisé son rêve : prendre part au Rallye du Condroz. Et ce, en finale de sa toute première saison de rallye. « J’y pense depuis que je suis tout petit. Une fois le permis en poche, je voulais déjà participer à cette épreuve mythique mais je n’avais, bien évidemment, pas de budget pour concrétiser cet objectif ». Qu’importe, cinq ans plus tard, à 23 ans, Marvin pourra enfin goûter au parcours condruzien. «Après avoir trouvé du travail, j’ai enfin pu consacrer un budget pour rouler. Avec mon copilote Rémy Bosquelle (Ombret), nous avons entamé notre saison au volant d’une voiture de location aux Boucles Clavièroises. Après un bon résultat à la clef, 23e au général malgré un temps forfaitaire, j’ai décidé d’investir dans l’achat d’une petite voiture, une Peugeot 106 division 2-4. À son bord, nous avons clôturé notre premier rallye-sprint au second rang de catégorie, ce qui nous a amenés à poursuivre le championnat de la fédération Wallonie-Bruxelles où nous pourrions être sacrés champions de classe d’ici peu ». PAS PEUR Avec 10 épreuves au compteur, ce n’est donc pas totalement dépourvu d’expérience que l’Amaytois se présentera au départ. «Avant Clavier, je n’avais jamais roulé et malgré les conditions délicates, nous avons bien terminé. Le Condroz ne me fait pas peur. J’ai juste quelques appréhensions car c’est très long ». D’autant plus que le duo changera de monture. « Nous disposerons d’une Opel Astra GSi 16V plus puissante. Elle appartient à Rémy qui l’a achetée pour ce Condroz car il croit en moi. Avec elle, pas possible de jouer la victoire dans notre catégorie mais un top 5 dans la classe serait déjà super chouette. L’Astra sera couvée par le frère de Rémy et par Alain, son papa, bien connu dans le milieu du rallye ».

    Article de - MARC HEINESCHE

    Article 

  • Qui pour freiner Templiers Nandrin ?

    Lien permanent

    Onze matches, 11 victoires et une ligne offensive mitraillette, qui a déjà fait des dégâts à 52 reprises. Avec une moyenne de presque 5 buts par match et une avance de 11 unités sur le second (Warnant B), Templiers est déjà dans un fauteuil.

    Couthuin a mené 2-0

    Qu’on se le dise, peu d’équipes ont fait douter les Nandrinois depuis l’entame de la saison. Fraiture est certainement celle qui a le plus ennuyé l’impressionnant leader, exploitant les rares failles de cette machine déjà très bien huilée. «  Nous menions 2-0 et on nous a refusé un penalty pour tenter de faire 3-0  », se souvient l’entraîneur, Fabrice Pavone. «  Nous étions bien regroupés, mais pas trop bas non plus. Le but était d’exploiter la vitesse sur les ailes, ce qui a très bien fonctionné. On a aussi exploité les phases arrêtées sur le 2-0. Malheureusement, Templiers a su renverser le score en mettant trois buts dans les 10 dernières minutes. Leurs supporters disaient qu’on ne méritait pas d’être battu. Ils ont gagné le match grâce à leur banc : Morsat, Bawin et Velter, même en P2 on ne trouve pas ça pour monter au jeu. Pour moi, le titre est déjà joué. Le seul problème qu’ils pourraient avoir, c’est que certains arrêtent par manque de temps de jeu. On ne boxe pas dans la même catégorie, je leur dis respect.  »

    Les backs, le point faible

    S’il y a une faille que Templiers pourrait encore combler, ce serait défensivement. Avec 12 buts encaissés, ils possèdent une moyenne d’un peu plus d’un but reçu par rencontre. «  Les backs sont peut-être leur seul point faible  », indique Éric Heine, qui s’est incliné 1-2 avec Huccorgne face au leader. «  Si on avait été plus efficaces en zone de finition, on aurait pu faire match nul voire plus. Sinon, leur milieu de terrain et leur attaque sont impressionnants.  »

    Un banc riche

    Ouffet est aussi l’une des rares formations qui peut se vanter d’avoir fait douter l’équipe nandrinoise. Battue 4-2, elle tenait le 2-2 jusqu’à 13 minutes de la fin. Encore une fois, c’est le banc qui a fait la différence. « Nous sommes revenus de 2-0 à 2-2 et on a eu les occasions pour passer devant  », raconte le tacticien Pascal Wotron. «  Templiers a eu 10-15 minutes de flottement, mais a vite retrouvé de la sérénité. Le problème, c’est que ceux qui montent sont encore plus forts que les titulaires ! Je suis leur 1er supporter, j’espère qu’ils vont gagner les 3 tranches pour que nous ayons plus de chances de participer au tour final.  »

    MAXIME HENDRICK

    Source article 

     

    Photo archive JP Wyns

  • Présentation des équipages Régionaux Condroz 2018 samedi 27 octobre 2018

    Lien permanent

     

     

    Présentation des équipages Régionaux Condroz 2018

  • Les photos de la Nandrinoise BIBI Photography au Fan Day journée porte ouverte du Standard

    Lien permanent

    La traditionnelle « Journées portes ouvertes » du Standard s’est déroulée le dimanche 3 septembre 2018.

    Cette fois, au lendemain d’un match, pas d’entraînement pour l’équipe mais une présentation du noyau à l’exception de Laifis (équipe nationale) et Lestienne .

    « Nous attendions entre 12.000 et 15.000 supporters », a annoncé Alexandre Grosjean.

    Ils étaient sans doute moins nombreux dans un stade qui attend toujours sa rénovation.

     « Le dossier d’obtention du permis de bâtir est en cours et on est en train de sélectionner le promoteur », poursuit le directeur général.

    « Le projet se déroulera en trois étapes avec un business parc, puis les aménagements autour du stade et enfin dans le stade.

    Tout cela devrait être terminé vers 2025-2026. »

    Toutes les photos clic ici 

     

    Présence également du Nandrinois DJ Charl-X 

    40903435_144276813173553_2990952458282336256_n.jpg

    Extrait article complet clic ici 

     

    BIBI Photography

  • Rallye du Condroz-Huy - 45ème édition 2-3-4novembre 2018

    Lien permanent

     

     

    9ème et dernière manche du Belgian Rally Championship 2018
    Vendredi 2: contrôle technique et shakedown
    Samedi 3: étape 1
    Dimanche 4: étape 2

    Source info 

    Rallye du Condroz-Huy - 45ème édition (Officiel)

    Public
     · Organisé par Rallye du Condroz

     

  • Les cours de ju-jutsu reprennent au Budoryu à Nandrin le mercredi 5 septembre 2018

    Lien permanent

    Cher budoka ou futur budoka, les cours de ju-jutsu reprennent au Budoryu à Nandrin le mercredi 5 septembre 2018 à 19h30.

    Rendez-vous rue fond de bèche 19 4550 Nandrin :
    http://budoryu.be/acces-au-dojo

    N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions

    Budoryu
  • Le Rallye Sprint Micky en photos par Loris Demarteau

    Lien permanent

     

    Les photos de Loris Demarteau du Micky Rallye Sprint dans Villers le Temple, Aujourd'hui 26 août 2018  

    E.S. en ligne de 23,5 Km, départ à Outrelouxhe (Strée), passage par Villers-le-Temple, Yernée-Fraineux, Saint-Séverin, Houx..., arrivée à Hermalle s/Huy.

    4 boucles: 1ère voiture à 8H29, 11H29, 14H19, 17H09.

    Centre de l'épreuve, parc d'assistance et parc fermé: Z.I. Hermalle s/Huy.

    Les photos clic ici 

     

  • Micky Rallye Sprint le 25 et 26 août 2018

    Lien permanent

    Micky Rallye Sprint le 25 et 26 août 2018 

    rallye.jpg

    Lire la suite

  • Marche ADEPS par Les scouts de Nandrindimanche 16 septembre 2018 de 8h à 18h

    Lien permanent

    Marche Adeps - Points verts organisée par Les scouts de Nandrin - Tinlot

    DIMANCHE 16 septembre 2018 de 8h à 18h

    DÉPART:
    Rendez-vous dans les locaux de l'école Saint-Martin de Nandrin - Rue de la Rolée à 4550 NANDRIN.

    PARCOURS:
    Des parcours boisés de 5 , 10, 15 et 20 km.
    Selon les distances, les parcours traverseront les entités de Nandrin, Tinlot ou encore Anthisnes. Durant toute votre promenade, vous profiterez de paysages ruraux et boisés typiques du Condroz.

    HORAIRE:
    Secrétariat ouvert de 8h à 18h.

    A L’ARRIVÉE:
    Après le sport, le réconfort! Les Scouts de Nandrin vous réservent un accueil chaleureux autour d'un petit verre... Au programme: sandwiches maison, bières spéciales régionales et pâtisseries! 
    L’entièreté des gains récoltés servira aux projets et animations menés dans les différentes sections de l'Unité scout de Nandrin -Tinlot. N'hésitez donc pas à venir en nombre!!

     

    Marche Adeps Nandrin


     · Organisé par Scouts de Nandrin 20OA

  • BADMINTON pour Seniors, à partir du 3 septembre 2018 Villers le Temple Nandrin

    Lien permanent

    Vous souhaitez vous maintenir en forme ? Vous avez entre 30 et 70 ans ?

    Rejoignez-nous pour vous délasser en jouant au B A D M I N T O N. Essai gratuit.

    Chez nous, ce n’est pas une activité de plage,  ni une compétition. C’est tout simplement  un sport de plaisir et de maintien en pleine forme.

     

    LUNDI      :  de 14h00 à 15h30

    VENDREDI :  de 12h30 à 14h00

     

    à VILLERS-le-TEMPLE : Hall des sports, rue J. Pierco (à côté de l’école).

     

    Renseignements :

    0494/70.28.52

  • Les cours de ju-jutsu reprennent au Budoryu à Nandrin le mercredi 5 septembre 2018

    Lien permanent

    Cher budoka ou futur budoka, les cours de ju-jutsu reprennent au Budoryu à Nandrin le mercredi 5 septembre 2018 à 19h30.

    Rendez-vous rue fond de bèche 19 4550 Nandrin :
    http://budoryu.be/acces-au-dojo

    N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions

    Budoryu
  • Découvrez le supplément de 8 pages sur le football provincial

    Lien permanent

     Analyses, présentations, interviews de joueurs, de coachs et de dirigeants, les noyaux des équipes, les calendriers:

     découvrez notre supplément de 8 pages sur le football provincial.

  • Encourager Renaud Verreydt & Marielle Lieutenant à Yernée Fraineux Nandrin les 25 et 26 août 2018 pour le Rallye Sprint Micky

    Lien permanent

    Renaud VERREYDT - Marielle LIEUTENANT
    FORD Escort RS 2000 MK1 Gr.4 engagée en Prov'Historic S/R.

    Rallye-Sprint Micky'18 à Engis.

    E.S. en ligne de 23,5 Km, départ à Outrelouxhe (Strée), passage par Villers-le-Temple, Yernée-Fraineux, Saint-Séverin, Houx..., arrivée à Hermalle s/Huy.

    4 boucles: 1ère voiture à 8H29, 11H29, 14H19, 17H09.

    Centre de l'épreuve, parc d'assistance et parc fermé: Z.I. Hermalle s/Huy.

    Buvette des supporters Renaud VERREYDT - Marielle LIEUTENANT: 12 rue Saint-Donat à Yernée-Fraineux, en bord de spéciale.

    Source événement Facebook clic ici  

    Renaud et Marielle au Micky'18.

     

     

    Renaud et Marielle au Micky'18.

  • Challenge Jogging le rock & Trail de Nandrin samedi 18 août 2018

    Lien permanent

    trail.JPG

    Challenge Jogging le rock & Trail de Nandrin samedi 18 août 2018

    à 18 h  

  • Il a couru 122 km en... 18h30! passage dans Villers le Temple ,Nandrin etc

    Lien permanent

    Le Modavien Benoît Michel, 54 ans, a parcouru ce mercredi les chemins balisés du syndicat d’initiative du Condroz. Il voulait relever le pari fou de courir à pied durant 138 km. Parti à 5h du matin de Modave, il est finalement arrivé à 23h30 après... 122 km  ! Chapeau  !

    Le Modavien Benoît Michel, 54 ans, est finalement arrivé à Modave ce mercredi soir vers 23h30. Il a été accueilli par sa famille et par des amis qui tenaient des flambeaux lorsqu’il a franchi une ligne d’arrivée factice sous les applaudissements nourris de toutes et tous.

    Benoît Michel avait décidé de relever le défi de parcourir en courant les 138 km des chemins balisés du syndicat d’initiative du Condroz en une seule journée ce mercredi. Il a bien été aidé par Bernard Degrange, l’animateur responsable de « Je cours pour ma forme à Modave » qui l’a accompagné jusqu’à Villers-le-Temple, pendant 90 km. Bernard s’est un peu reposé puis il a à nouveau rejoint Benoît encore durant 10 kilomètres jusqu’à l’église Saint-Martin de Vierset-Barse.

    A Nandrin, place Ovide Musin, Michel Vanhove, ex-membre du club « Je cours pour ma forme » a aussi accompagné Benoît Michel qui a aussi été rejoint par une dizaine d’autres personnes dont des membres de sa famille en fin de parcours.

    Un parcours ramené finalement à 122 km (parcourus en 18h30) en raison de la fatigue, de la tombée de la nuit et de la chaleur. Mais qu’importe  ! Un fameux défi relevé par ce quinquagénaire dans le Condroz dont on vous reparlera en détails très bientôt.

    PAR MARC GÉRARDY

     L'ACTU DE HUY WAREMME

    L’exploit du Modavien: il a couru 122 km en... 18h30! (vidéos) clic ici

     

  • Les cours de ju-jutsu reprennent au Budoryu à Nandrin le mercredi 5 septembre 2018

    Lien permanent

    Cher budoka ou futur budoka, les cours de ju-jutsu reprennent au Budoryu à Nandrin le mercredi 5 septembre 2018 à 19h30.

    Rendez-vous rue fond de bèche 19 4550 Nandrin :
    http://budoryu.be/acces-au-dojo

    N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions

    Budoryu
  • Le parcours quadrille une grande partie du Condroz , il passe par Nandrin , il va courir 138 km en une journée!

    Lien permanent

    Ingénieur technique chez VWR International, une entreprise spécialisée dans la distribution de fournitures scientifiques, Benoit Michel s’est remis à la course il y a trois ans. «  Lorsque j’ai vu qu’il y avait un club « Je cours pour ma forme » à Modave, je me suis tout de suite inscrit  », explique le Modavien de 54 ans. «  Cela m’a permis de renouer avec la course après des années d’arrêt à cause du travail.  »

    En mai dernier, il a participé à la Zatonienne en Croatie, une course de 100 km en trois jours. «  C’était vraiment une très belle expérience avec des paysages magnifiques. Nous étions 30 personnes, toutes passionnées par la course. Notre but n’était pas d’arriver en première place, mais plutôt de courir tous ensemble et de s’entraider pour aller jusqu’au bout. Une idéologie que je prévaux.  »

    1.600m de dénivelé

    À la recherche de nouveaux défis, il en a trouvé un à sa hauteur. « Accompagné de Bernard Degrange, l’animateur du club, je vais essayer de parcourir toutes les promenades balisées du syndicat d’initiative du Condroz à pied  », s’enthousiasme Benoit Michel. «  C’est un parcours de 138 km avec 1.600 mètres de dénivelé. On estime qu’il nous faudra 17 heures pour y arriver.  »

    Malgré les chaleurs, les deux partenaires vont tenter de réussir leur objectif. «  Le problème, c’est la qualité de l’air qui est exécrable. On avait prévu de faire quelques pauses de 15 minutes, elles seront peut-être prolongées. En tout cas, on prendra notre temps pour boire et manger calmement. Étant donné que c’est une organisation personnelle, nous nous adapterons en fonction des circonstances. Si cela ne va vraiment pas, on le reportera à plus tard.  »

    À l’origine de ce défi, il y a une blague entre amis. «  Avec notre club, on se retrouve les lundis et les jeudis soirs. Il y a peu de temps, on cherchait un parcours pour la soirée. Nous avons emprunté l’une des promenades balisées et nous nous sommes dit que nous allions courir les 138 km (rires).  » Une idée qui n’a pas abouti sur le moment, mais qui est toujours restée dans la tête de Benoit Michel.

    Le jour J, les deux hommes ne seront pas les seuls à courir. «  Nous avons invité les autres membres de notre club à nous rejoindre pour parcourir plusieurs kilomètres ensemble.  » Pour Benoit Michel, ce défi est l’occasion de se surpasser. «  Je m’amuse plus lors de la réalisation de défis personnels que pendant des joggings.  »

    «Il va probablement terminer sans moi»

     

    Mise en place en 2013, la première session de « Je cours pour ma forme » à Modave a eu un énorme succès. «  Au départ, nous avons eu directement 150 participants  », explique Bernard Degrange, l’animateur responsable. «  Désormais, nous avons atteint une participation de croisière avec 60-70 personnes. Notre objectif n’est pas d’améliorer le niveau des participants, mais de les initier à la course. Ensuite, ils suivent leur propre chemin.  »

    En ce qui concerne le défi de Benoit Michel, Bernard Degrange, qui l’accompagnera pour le parcours, n’est pas surpris. «  Un tel challenge ne m’étonne pas de lui, c’est vraiment son truc. Je reste quand même dubitatif sur notre réussite.  » La faute à la grande distance et aux fortes chaleurs qui ne vont pas aider les deux hommes. «  En tout cas, j’essayerai de l’accompagner le plus loin possible, même s’il va probablement terminer sans moi. L’élève a dépassé le maître (rires).  »

    H.T.

    Le parcours quadrille une grande partie du Condroz

     

     

    Le départ est prévu devant l’ancienne piscine de Modave à 5h. S’ensuivront 17 checkpoints dans des villages comme Modave, Fraiture, Nandrin, Marchin, Clavier et plusieurs autres. L’occasion pour retrouver les coureurs. L’arrivée est prévue à 21h40 sur le lieu de départ.

    La liste des checkpoints :

    > Modave : rue du Village, 30 (ancienne piscine), à 5h, km 0 ;

    > Fraiture : église de Fraiture, à 7h40, km 23 ;

    > Anthisnes : château de l’Avouerie, à 10h30, km 47 ;

    > Targnon : rue Targnon (Menhir), à 11h35, km 54 ;

    > Nandrin : rue des peupliers, 9 (Le Chat Lait), à 12h50, km 65 ;

    > Nandrin : rond-point de la place Ovide Musin, à 13h55, km 74 ;

    > Saint-Severin : carrefour rues Saint-Donat - des Houssales - d’Engihoul, à 14h35, km 80 ;

    > Saint-Severin : carrefour rues Saint-Donat - des Houssales - d’Engihoul, à 15h05, km 84 ;

    > Villers-le-Temple : église, à 15h45, km 90 ;

    > Rausa : église de Rausa, 16h40, km 98 ;

    > Vierset-Barse : église Saint-Martin, à 17h30, km 103 ;

    > Marchin : place de Grand Marchin Latitude, 50, à 18h20, km 110 ;

    > Vyle-et-Tharoul : église Saint-Martin, à 19h, km 116 ;

    > Saint-Fontaine : Saint-Fontaine, à 19h45, km 122 ;

    > Les Avins : église Saint-Martin, à 20h25, km 128 ;

    > Clavier : val Tibiémont, à 20h45, km 130 ;

    > Modave : château de Modave, à 21h10, km 134 ;

    > Pont-de-Bonne : Pont-de-Bonne, à 21h20, km 136 ;

    > Modave : rue du Village, 30 (ancienne piscine), à 21h40, km 13

     

    PAR HUGO THYSE

     Article avec photos et carte =>

  • Tour de Wallonie à Villers le Temple et Selfie du Nandrinois Loris Demarteau avec Fabio Aru

    Lien permanent

    Une première réussie au sommet du Mur de Huy pour le Tour cycliste de Wallonie. Du soleil, du public et une ambiance de fête et de vacances à l’occasion du départ de la dernière étape qui relie Huy à Waremme.

    Les amateurs de cyclisme étaient au rendez-vous ce mercredi midi à Huy à la Plaine de la Sarte, au sommet du Mur de Huy. Après la traditionnelle Flèche wallonne et l’arrivée d’une étape du Tour de France, le célèbre Mur de Huy accueillait le départ de la cinquième et dernière étape du Tour de Wallonie.

    Tim Wellens l’a fait. À la maison, sur les terres du TC Hesbaye dont il a défendu les couleurs durant toute sa jeunesse, le Trudonnaire, dont les grands-parents sont installés en Condroz, a conquis la victoire finale sur le Tour de Wallonie.Côté régional, c’est l’unique satisfaction ou presque de ce TRW. Car les rares provinciaux présents au départ ont, globalement, été plutôt timides.

    L’Aqualien d’adoption Maxime Monfort a contribué à la victoire finale de son coéquipier chez Lotto-Soudal. Sébastien Delfosse, étouffé par la chaleur, n’est jamais parvenu à se glisser dans l’échappée. Le Hervien de Wallonie-Bruxelles peinait d’ailleurs à masquer sa déception en bord de ligne d’arrivée, suffoquant dans le cagnard estival qui écrasait la Hesbaye ce mercredi.

    Extrait d'Article de MAXIME SEGERS

    Lire les articles clic ici 

    Tour de Wallonie: Tim Wellens éclipse les régionaux à Waremme clic ici 

  • Nandrinois : Tour de Wallonie ce 1er août

    Lien permanent

    La 5e étape du Tour de Wallonie cycliste s'élancera de la plaine de la Sarte à Huy ce mercredi 1er août 2018 à 12h20.

    UNE ÉTAPE

    La Ville de Huy, qui se positionne comme une ville de cyclisme avec son célèbre mur de Huy, est très heureuse d’accueillir une étape du Tour de Wallonie.

    De nombreux amateurs de cyclisme sont donc attendus à Huy pour l’occasion. Ils pourront se présenter au podium avant le départ pour la séance de dédicaces. La caravane publicitaire démarrera quant à elle à 11 h.

    Jusqu’au départ de la course, des animations auront lieu près du podium.

    En outre, des stands de boissons seront accessibles

     

    Source 

  • Le podium se refuse encore à la Nandrinoise d’origine Sarah Bovy.

    Lien permanent

    sbjfk.jpgVingt-quatre heures de compétition, c’est long.

    Et lorsque ce double tour d’horloge est imposé aux mécaniques sur le circuit éprouvant de Spa, cela peut faire énormément de dégâts. Cette cuvée 2018 n’a d’ailleurs pas dérogé à la règle. Seules 47 machines figurent au classement général officiel.

    Et à cette 47e place, on retrouve la Lamborghini Super Troféo no 67 à bord de laquelle a pris place la Nandrinoise d’origine Sarah Bovy.

    La seule pilote féminine de cette 70e édition n’a toutefois pas encore pu goûter aux joies du podium, son bolide ayant connu un souci après 21h30 de course.

    « On a sans doute réalisé le nombre de tours minimum pour figurer dans le classement, mais dans la réalité, on a dû jeter le gant. » commente, dépitée, Sarah qui ne s’explique toujours pas ce qu’il est arrivé à son bolide.

    «A part un petit arrêt dû à un problème de batterie qui nous a contraint à changer l’alternateur, tout allait bien. On a dû se battre comme des guerriers durant la nuit car notre voiture est l’une des moins rapides du plateau, mais on avait une belle avance sur notre concurrent de classe (une Porsche 911 Cup).

    Je croyais donc pouvoir enfin monter sur ce podium des 24h. Mais un coup du sort (au 365e tour) en a encore voulu autrement. »

    Ce pépin, c’est une roue qui s’est désolidarisée du châssis. « C’est pas possible, j’ai un mauvais esprit qui s’amuse à me jouer des tours. On ne peut même pas imaginer qu’il s’agirait d’un oubli de serrage d’un mécano car cela faisait 30 min qu’on roulait avec ce train de pneus.

    Ce ne peut qu’être un défaut dans l’écrou. Mais à l’endroit où cela s’est passé, mon équipier n’aurait jamais pu ramener la voiture. C’est donc la déception qui prend le pas sur le reste mais je suis tout de même fière de ce que nous avions réalisé jusque-là et cela m’a permis d’engranger de très belles rencontres humaines, que ce soit avec mes équipiers ou le team GDL qui n’a pas ménagé ses efforts. »

    - M.ROB 

    Source 

  • Nandrinois :Le tour de Wallonie dès ce mercredi

    Lien permanent

    La 5e étape du Tour de Wallonie cycliste s'élancera de la plaine de la Sarte à Huy ce mercredi 1er août à 12h20.

    De nombreux amateurs de cyclisme sont donc attendus à Huy pour l’occasion. Ils pourront se présenter au podium avant le départ pour la séance de dédicaces.

    La caravane publicitaire démarrera quant à elle à 11 h.

    Jusqu’au départ de la course, des animations auront lieu près du podium. En outre, des stands de boissons seront accessibles.

    20 équipes et 140 coureurs composent le peloton : 6 World Teams, 10 Continentales professionnelles, 4 Continentales non-professionnelles.

    On retrouvera notamment Maxime Monfort, Tim Wellens et Fabio Aru.

    Lorsque les cyclistes auront quitté la plaine de la Sarte, ils se dirigeront vers le chemin de la Haute Sarte puis vers la route de Hamoir.

    Ils quitteront ensuite Huy et se dirigeront vers Modave.

    Au terme d’un parcours de 187 km, les cyclistes arriveront à Waremme peu avant 17 h.

    Afin de permettre le bon déroulement de la course des mesures de circulation seront prises.

    Le jour de la course, il sera interdit de stationner plaine de la Sarte, chemin de la Haute Sarte et sur le côté gauche du sens montant du chemin de la Sauvenière.

    La circulation sera interdite sur le site de départ et temporairement lors du passage de la caravane et du peloton sur le parcours.

    Plus d’info : www.trworg.be -

    Source 

  • Sarah Bovy :un problème mécanique a poussé le team à l’abandon

    Lien permanent

    sbjfk.jpgVingt-quatre heures de compétition, c’est long. Et lorsque ce double tour d’horloge est imposé aux mécaniques sur le circuit éprouvant de Spa, cela peut faire énormément de dégâts. Cette cuvée 2018 n’a d’ailleurs pas dérogé à la règle.

    24h Spa-Francorchamps: le podium se refuse encore à Sarah Bovy article complet clic ici 

    Plus d'infos 

    http://moteurs.blogs.sudinfo.be/

     

    Un Team "privé" offre la 25eme victoire de BMW aux 24h de Francorchamps

  • Des plaintes contre les coureurs de Liège Bastogne-Liège et la Flèche wallonne

    Lien permanent

    L’avocat liégeois, Alain Lebrun, a déposé, le 24 juillet dernier, deux plaintes – une pour Liège Bastogne-Liège et une autre pour la Flèche wallonne – au parquet de Huy, compétent en matière d’infractions environnementales en province de Liège.

    Dans sa ligne de mire : les coureurs cyclistes qui jettent, tout au long des classiques wallonnes, des emballages de nourriture (barre de céréales, gel, etc.) mais aussi des bidons.

    Dans ce dossier, Me Lebrun défend les intérêts de la « Coalition nature » qui regroupe plusieurs associations. Voilà près de dix années que l’avocat s’attaque au volet environnemental du cyclisme.

    Après Liège-Bastogne-Liège 2012, il avait réussi à ce que le parquet de Liège propose des transactions de 500 € aux coureurs qui avaient été vus alors qu’ils jetaient un bidon sur la voie publique.

    Trois coureurs, dont Philippe Gilbert, avaient payé la transaction pour ne pas être poursuivi devant le tribunal correctionnel.

    « En presque dix ans de combat, je constate que rien n’a changé, précise Me Lebrun.

    Les coureurs jettent leur bidon et leurs emballages n’importe où… » Lors de l’édition 2018 de la Doyenne, le 22 avril, l’avocat liégeois dénonçait Jérôme Baugnies (Wanty-Groupe Gobert), Jos van Emden (LottoNL-Jumbo), Lilian Calmejane (Direct Énergie), Anthony Perez (Cofidis) ainsi que le grand gagnant de l’épreuve, le Luxembourgeois de la Quick Step, Bob Jungels.

    Me Lebrun a également saisi le ministre de l’Environnement, Carlo Di Antonio, et son confrère français, Nicolas Hulot.

    « Dans le cadre du Tour de France, on voit, chaque jour, des bidons jetés n’importe où. Ces pratiques montrent tout simplement le mauvais exemple.

    Et ce n’est pas ce qu’on attend de la part de champions.

     

    Comment voulez-vous que le peuple respecte les règles si ses idoles ne le font pas ? », conclut l’avocat.

    - A. B. 

    Source