À vous la parole à Nandrin

  • Dans la Rubrique à vous la parole aujourd'hui 13 août 2018 à Nandrin, Les riverains du Péry épuisés et révoltés suite au séjour des gens du voyage dénoncent et démontrent

    Lien permanent

    Les riverains du Péry épuisés et révoltés suite au séjour des gens du voyage dénoncent et démontrent


    Les riverains du Péry garderont longtemps gravés en mémoire les 8 jours de présence des gens du voyage sur le terrain de football jouxtant des habitations, et conserveront malheureusement pour un moment quelques traces de leur passage.
    Nous mesurons la difficulté pour le bourgmestre qui avait pour tâche à devoir gérer cette situation tout en faisant preuve de fermeté et à la fois d’humanité envers cette communauté. Le point d’équilibre au regard de la loi et le respect humain étaient complexes pour être simplement pointés et à la fois respectés. Pris de court par cette violation de terrain, sa fonction n’était pas enviable face à des hommes, des femmes et des enfants réclamant un droit de s’installer temporairement.
    Des riverains révoltés


    Néanmoins, les riverains sont scandalisés par certains propos tenus par le bourgmestre et rapportés dans les différents articles de presse des journaux locaux reportant tous les 2 jours le délai d‘expulsion en prétextant diverses raisons. Le bourgmestre s’est auto congratulé sur la manière dont ce séjour a été géré, il a salué les services de police, mais surtout a déclaré dans Vers l’Avenir du jeudi 9 août: «… puisqu’il semble avoir un respect du voisinage et du site ». Voici un exemple de parfaite contradiction par l’aveu du bourgmestre signalant trois jours plus tard dans la presse que le site est inexploitable pendant un mois.


    Pourquoi vouloir cacher la vérité sur le réel comportement des gens du voyage, d’autant que le bourgmestre n’est pas responsable des pratiques et du mode de vie de ces personnes ? Les riverains attendaient de sa part un peu de compassion, de compréhension face à la difficulté de cohabitation. Le manque d’information et d’écoute à l’adresse des riverains ont conclu à un profond sentiment de mépris à leur égard. On se tracassait plus des jeunes qui n’allaient pas pouvoir s’entrainer plutôt que de l’enfer que vivait tout un quartier. Cette situation a engendré un stress intense ainsi qu’un sentiment d’insécurité durant leur présence mais également à la suite de leur départ, car c’est toujours après coup que les mauvaises actions se passent.
    Après les conclusions du bourgmestre, un raccourci serait tentant dans l’opinion citoyenne de penser qu’à Nandrin, contrairement à toutes les autres communes confrontées à pareille situation, les gens du voyage ont eu un comportement exemplaire, exempt de tout reproche à leur égard pour la seule raison qu’ils se trouvaient sur le territoire et l’autorité de Monsieur Lemmens durant leur séjour. Hélas, le vécu des riverains et le constat à dresser est bien différent de celui présenté par les propos de Monsieur le Bourgmestre dans les journaux locaux.


    En raison de leur colère qui n’est pas encore apaisée ainsi que pour toute la fatigue accumulée, les riverains et le CRAVN (Collectif pour la Ruralité et l’Art de Vivre à Nandrin) tiennent à réagir au travers de la presse pour dénoncer les dérives suivantes et ainsi rétablir une certaine objectivité.


    1. Les riverains appellent le secours de la police
    Tous les jours, des riverains ont contacté la police pour dénoncer le tapage nocturne jusqu'à 2h du matin alors qu’ils doivent se lever pour aller travailler. Pourquoi la police ne s’est-elle JAMAIS déplacée pour rétablir la quiétude dans le quartier ?


    2. Manque de respect de l’environnement et des personnes.
    Comment peut-on affirmer qu’ils ont été respectueux de l’environnement quand on découvre que :
     La barrière pivotante empêchant les véhicules non autorisés à emprunter le chemin allant de l’espace des Saules au Péry a été endommagée.

    0.JPG


     Un tronçon de clôture est couché à terre avec des piquets en bois vandalisés et certains arrachés.
     Des tessons de bouteilles jonchent le sol sur tout le périf du Péry.
     Les gens du voyage ont bien regroupé leurs sacs poubelles en un endroit, cependant, nombreux détritus en tous genres abondent partout sur le site.

    1.JPG


     Régulièrement un quad (moto à 4 roues), dépourvu d’échappement réglementaire, pratiquait une conduite sauvage et inacceptable dans le quartier et aux abords du terrain.
     L’autorité communale n’a pas fourni l’alimentation en électricité pour les caravanes, mais au lendemain de leur installation, après avoir laissé tourner les groupes électrogènes toute la nuit, les gens du voyage se sont branchés eux-mêmes au réseau électrique.
     Profitant de l’absence d’un riverain, des enfants se sont introduits dans sa propriété pour aller jouer sur un trampoline sans autorisation. N’est-ce pas de la violation de propriété ?
     D’autres s’amusaient en jouant au lance-pierre pour casser les vitres d’une vieille caravane située dans l’enceinte du service des travaux, quand ils ne lançaient pas des pierres sur un petit chien tenu en laisse qui se promenait avec son maître.
     Le sentier menant à la marre « didactique », reliant le Péry au CPAS, est rendu totalement impraticable par l’étendue d’excréments humains et papiers toilettes, mouchoirs en papier souillés,… Il en est de même du côté des nouvelles installations de foot. Il est regrettable de constater que tous ces papiers légers se dispersent par la force du vent.

    2.JPG


     Le tableau est similaire derrière l’ancienne tribune de football, le petit sous-bois et les talus qui longent la rue du Péry et les nouvelles installations des terrains synthétiques. Il apparaît clairement que la commune a failli à ses devoirs de prendre en charge elle-même ou d’imposer à la communauté des gens du voyage l’installation de cathy cabines.
     À trois reprises, des offices religieux soutenus par des chants et des musiques spirituelles se sont déroulés au moyen d’une sono.
    Le CRAVN ne peut rester impassible devant l’appréciation minimale du bourgmestre.
    Les riverains sont à bout de nerfs en raison des nuisances et du tapage subis chaque nuit.
    Certes, la page est enfin tournée. Maintenant nous attendons des pouvoirs locaux une prise de mesures à la hauteur du problème pour contrer à l’avenir tout nouvel épisode du même genre car les gens du voyage ont très bonne mémoire.
    Les faits sont les faits, et il faut pouvoir les assumer sans édulcorer la vérité.


    Pour le CRAVN,
    Daniel Giltay

     

    2018-08-13 -A vous la parole.pdf clic ici

  • Explication de la Rubrique : Nandrinois "À vous la parole"

    Lien permanent

    À vous la parole à Nandrin

     

    La rubrique existe depuis mars 2017 donc plus d'un an .

    Il semblerait que certaines personnes éprouvent des difficultés à comprendre le fonctionnement de cette rubrique .

    Tel à des revues pignons sur rue , le blog laisse la parole aux lecteurs .

    Soit pour une annonce ou autres sujet, un anniversaire , un événement , une réaction à l'actualité , mais également un coup de G....... .

    Le lecteur lui aussi à le droit à la liberté d'Expression avec ou sans (S) du moment qu'il n'y a pas d'injure et qui ne va pas à l'encontre du règlement .

    La Blogueuse n'est nullement la rédactrice de À vous la parole à Nandrin.


    Et laisse l'indépendance aux lecteurs de leurs liberté(S) d'Expression (S)

    Bientôt sur le Blog de Nandrin 

    Une nouvelle rubrique en cette période électorale va voir le jour

    "La Rubrique de L'électeur"

     

     

    a vous la parole Nandrin.jpgVous voulez agir ou réagir ? Écrivez ànandrin.blog@gmail.com

     Ne seront publiées que les lettres portant les noms, prénoms, adresses mails valides .

    Vous avez la parole !!!!  

    L'actualité locale, communale, nature, festive, gastronomique, touristique, venez partager vos idées, proposer vos solutions, vos questions, vos organisations, vos découvertes, vos passions, etc.

    Devenez l'acteur d'un poste sur le Blog de Nandrin.

    Tous les sujets sont intéressants pour ouvrir un débat constructif.

    Les règles du Blog restent en vigueur également pour l'auteur d'un poste.

     nandrin.blog@gmail.com et comme objet pour la rubrique:

     "À vous la parole"

    Il y a des obligations à respecter en raison du règlement du blog .

    2018 a vous la parole.jpg

      

     

  • Dans la rubrique "À vous la parole" Le Péry éternellement soumis aux nuisances

    Lien permanent

    La présence des gens du voyage suscite nombre de commentaires négatifs ou de réflexions moralistes, d’ouverture d’esprit à leur égard en renvoi direct à certaines critiques formulées sur le Blog de Nandrin.

    À l’évidence, leur installation sur un terrain privé de la commune ne laisse personne indifférent quant à la présence de leur campement.
    Le CRAVN , est-il besoin de le rappeler, Collectif pour la Ruralité et l’Art de Vivre à Nandrin, composé majoritairement des riverains du Péry et concerné au premier chef à devoir partager l’existence à leur côté depuis vendredi soir, souhaite également déposer son point de vue et s’adresser une fois encore aux pouvoirs locaux après la communication du bourgmestre dans l’article de presse de Vers l’Avenir du 07/08/2018.

    «C’était déjà le cas il y a trois ans: les personnes avaient cassé le cadenas pour s’installer un vendredi soir, profitant du week-end qui suivait. Nous avions alors pris un avis d’expulsion et 40 policiers étaient venus avec des engins lourds pour sortir les caravanes du terrain», se souvient le bourgmestre, Michel Lemmens. Le problème, cette fois-ci, c’est que nous sommes en vacances, et que la zone de police du Condroz n’a pas l’effectif suffisant à l’heure actuelle. «J’ai rencontré le responsable du clan avec qui nous avons convenu, compte tenu des conditions climatiques actuelles, qu’ils pourraient rester jusqu’à mercredi 15 h, sinon ils seraient expulsés avec les mêmes mesures qu’il y a trois ans», continue le bourgmestre nandrinois.


    Comme écrit dans un commentaire, heureusement que les archives du Blog peuvent servir en tant que gardiennes de la mémoire. En effet, avant toute chose, il faut corriger les erreurs chronologiques sur les propos du bourgmestre tenus dans la presse (Vers l’Avenir du 07/08/2018) sur le passage du même clan des gens du voyage en 2015. Cette communauté du voyage était arrivée le soir du dimanche 10 mai, jour de la fête des mères, et a quitté le terrain dès le lendemain. Le lundi 11 mai à 15h15, le terrain était vide. Les presses locales n’ont jamais relaté la présence d’une armada de policiers avec du matériel lourd pour évacuer les caravanes. À l’époque, en moins de 24h, les gens du voyage nous avaient quittés sans le moindre heurt, nous laissant juste en cadeau de leur passage leurs sacs poubelles.


    Je ne reviens pas sur les commentaires concernant les multiples critiques déjà formulées contre les gens du voyage sur le Blog, mais au nom du CRAVN, je rapporte ici quelques ressentis, quelques lassitudes, exaspérations des riverains.


    De fait, les gens du voyage ne sont pas méchants comme le précise le bourgmestre. Il n’a pas tort pour le coup et c’est encore heureux. Toutefois, ils ont un mode de vie qui diffère et tranche du nôtre par le fait qu’ils se rassemblent tous à l’extérieur en soirée et ce bien tard durant la première moitié de la nuit. Après le festival des groupes électrogènes pendant toute la 1ère nuit, les riverains sont à présent soumis aux cris des dizaines d’enfants, des discussions, des querelles internes, diffusion de musique,… bref, tout ce qui anime la vie intrinsèque de cette communauté malheureusement en décalage des horaires de la population qui doit, elle, se lever tôt pour aller travailler. Les riverains proches passent des nuits blanches depuis l’installation de ce campement. Chaque jour de plus de leur présence, le rang s’étoffe, et même s’ils sont gentils, il use l’organisme des riverains qui ne récupère pas du sommeil perdu.
    Certes, le bourgmestre s’est insurgé et a réagi dans la presse sans ambages. Dans l’Avenir du 04/08 : «Ils ont forcé un cadenas pour s’installer sur un terrain d’entraînement du FC Templier. …. On est en plein dans une situation de violation d’un terrain privé, en l’occurrence appartenant à la Commune et mis à la disposition du club de foot. »


    Voilà qui est très bien en réaction immédiate à l’encontre des gens du voyage qui ont commis effectivement un acte répressible. Toutefois, au-delà des mots, des effets d’annonce, des menaces précises d’expulsion promis depuis la nuit de vendredi, les occupants illégaux semblent très bien se complaire et ne manquer de rien.
    Aucune information officielle émanant du site de la commune n’est parvenue au fil de l’eau pour informer des avancées prises par les autorités en la matière, laissant ainsi les citoyens à la seule information quotidienne percolée des presses locales et du Blog sur les évolutions à rebondissement.


    Cette communauté des gens du voyage parfaitement rompue à l’exercice pour s’imposer jouera encore une fois le même tour dans l’avenir à l’autorité communale tant que des mesures sérieuses et appropriées ne seront pas prises pour empêcher l’accès aux véhicules non autorisés.


    Monsieur le Bourgmestre, Mesdames et Messieurs les Échevins, Mesdames et Messieurs les Conseillers, ne vous en déplaisent encore une fois de le lire, mais le Péry est la poubelle de Nandrin.


    Les riverains de Fraineux souffrent depuis des années et n’ont de cesse de clamer leur colère pour faire entendre leur ras-le-bol de toutes les nuisances subies autour du site du Péry. Ils ne sont épargnés en rien et se considèrent comme les sacrifiés de la commune.


    Après les multiples pétitions, recours au Conseil d’État, l’espoir d’une centaine de riverains de Fraineux repose sur un changement de conduite politique pour tout le quartier du Péry qui résulterait des urnes après les élections.


    Pour le CRAVN,


    Daniel Giltay

     

    Explication de la rubrique de :

    Nandrinois clic ici  "À vous la parole"

    Pour ceux ne comprennent pas la rubrique

    Nandrinois clic ici "À vous la parole"

    la parole est donné aux lecteurs et la blogueuse publie dans le respect de la liberté d'Expression !!!!

    La Blogueuse n'est pas la rédactrice de Nandrinois "À vous la parole"

    donc si votre titre ou autre n'est pas libellé, inutile de me téléphoner.

    Bientôt il y aura la rubrique de l'électeur !!!

    1a vous.JPG

     

  • Erratum : à la demande de Daniel Pollain 1 er échevin de la commune de Nandrin

    Lien permanent

     

    Dans l'article publié dans la rubrique du lecteur " à vous la Parole" , ou votre blogueuse à fait je l'avoue un copié d'un mail .

    D'une riveraine qui semble t il était excédé à fait par mail appel au blog .

    Le riveraine énumérait tout simplement dans son message  "à vous la parole " le nombre de démarche , les personnes interpellés ........

     

    Installation d'un camp de Gitans au Péry Fraineux Nandrin aujourd'hui 3 août 2018
    Votre Blogueuse aurait omis d'ajouté le titre avant le nom du 1 er échevin , omis de dire que le bourgmestre n'étant pas absent le bourgmestre est le seul à prendre une décision .

    Voici l'article  remis en cause ;

    Installation d'un camp de Gitans au Péry Fraineux Nandrin aujourd'hui 3 août 2018

     

     

    Je m'en suis justifié par téléphone auprès du premier échevin Daniel Pollain et certifié d'un correctif .

    Le courrier étant dans la rubrique des lecteurs"à vous la parole ", je n'en ai pas retiré un iota ni en ajouté un.

    Je remercie monsieur le 1 er Echevin DANIEL POLLAIN de sa compréhension et de ses mots de soutiens face à ma situation personnel .

    commpoll.JPG

      

     

  • Installation d'un camp de Gitans au Péry Fraineux Nandrin aujourd'hui 3 août 2018

    Lien permanent

    Depuis 19h aujourd'hui vendredi 3 août 2018, une trentaine de caravanes de gens du voyage se sont installés sur l'ancien terrain de foot du Péry.

    Ils ont forcé l'accès en coupant la chaîne pour renter sur le terrain.

     

    Des provocations envers les riverains du clos ne se sont pas faits attendre dès leur installation. 

    Le bourgmestre et Daniel Pollain ont été informés de la situation par mail, ainsi que le 101, contacté à 4 reprises depuis 19h.

     

    En ce moment-même, les riverains proches subissent les nuisances des moteurs de voitures et des groupes électrogènes permettant l'alimentation en électricité des caravanes, les cris des enfants, les gens qui parlent, et les nouveaux arrivages de caravanes.

     

    à 22h30, ni l'autorité communale, ni la police ne s'est encore manifestée pour constater les faits, prendre des directives et tenir informée la population.

    Nous écrit un riveraine !!!

     

    Erratum : à la demande de Daniel Pollain 1 er échevin de la commune de Nandrin

     

    Dans l'article publié dans la rubrique du lecteur " à vous la Parole" , ou votre blogueuse à fait je l'avoue un copié d'un mail .

    D'une riveraine qui semble t il était excédé à fait par mail appel au blog .

    Le riveraine énumérait tout simplement dans son message  "à vous la parole " le nombre de démarche , les personnes interpellés ........

     

    Installation d'un camp de Gitans au Péry Fraineux Nandrin aujourd'hui 3 août 2018
    Votre Blogueuse aurait omis d'ajouté le titre avant le nom du 1 er échevin , omis de dire que le bourgmestre n'étant pas absent le bourgmestre est le seul à prendre une décision .

    Voici l'article  remis en cause ;

    Installation d'un camp de Gitans au Péry Fraineux Nandrin aujourd'hui 3 août 2018

     

    Je m'en suis justifié par téléphone auprès du premier échevin Daniel Pollain et certifié d'un correctif .

    Le courrier étant dans la rubrique des lecteurs"à vous la parole ", je n'en ai pas retiré un iota ni en ajouté un.

    Je remercie monsieur le 1 er Echevin DANIEL POLLAIN de sa compréhension et de ses mots de soutiens face à ma situation personnel .

    commpoll.JPG

  • Ils font appel à votre mémoire sur le Condroz ,Villers le temple, Nandrin ......

    Lien permanent

    Qui ils ?

    Pierre Machiroux et Pierre Delvaux

    Ils font appel à votre mémoire et la mémoire de vos familles .

    Voici le Message 

    Voici une photo du mariage de mes grands parents (Adolphine et Edouard)
     
    Une partie des gens présent sur la photo , font partie de la famille Delvaux.
     
    En numéro 2 et 3 , mes grands parents Edouard Machiroux et Adolphine Delvaux
     
    En Numéro 4 , je reconnais mon arrière grand père Jean Delvaux.
     
    Peut-être pourrez vous mettre des noms sur certains visages
     
    Bien à vous
     
    Pierre Machiroux
     

    mariage édouard & adolphine.jpg

  • André Jaminon dans la rubrique "À vous la parole à Nandrin"

    Lien permanent

     

    Il est objectif de permettre à chaque habitant d’exprimer son opinion.

     

    Faisant partie du groupe dit ''Expression Commune'' et assumant un mandat de conseillé au ''Comité Public d'Action Sociale de Nandrin'' , j'ai réagi dès que j'ai appris le projet de construire une nouvelle maison communale.

    Vous pourrez lire en annexe (PDF) mon point de vue.

    A.J clic ici la maison communale 3.pdf

     

    Bonne réflexion à toutes et tous.

     

    André Jaminon

    Ils projetaient de l' implanter jumelée a la maison Musin, longée par le ruisseau du bassin versant Du Bois de Soheit.

    J'adhérai a 'idée de construire une ''Maison Communale'' qui regrouperait tous ''les services administratifs communaux'' équipée de locaux fonctionnel biens distribués, répondant aux normes de sécurité, ainsi qu'aux adaptations économes en énergies...  Mais:

    -1°/ J'ai toujours été totalement opposé a '' l'inscription volontaire faite par les instances politique, a'' la fusion'' Commune/CPAS'', réalisée a l’insu des conseillés du  comité de l'action sociale.  Cette démarche en lien avec le subside possible ayant contribué au projet d'une nouvelle maison communale !

    J'ai donc toujours ''tenté de défendre'' que le rapprochement géographique du CPAS, se fasse en mitoyenneté indépendantes, pour ''le maintien de la confidentialité indispensable des relations sociale et du respect de la dignité humaine, et, de la spécificité de la législation et des pratiques sociales de relations humaines''  -Gérer une commune en appliquant la législation qui la gouverne est, un tout autre métier, que ''la gestion et la coordination spécifique de l'action sociale'' Elle qui répond a une sensibilité humaine et a une législation com-

    -plexe et spécifique ! De très nombreuses synergies existaient déjà de longue dattes!

     Je n'imagine pas faire travailler un garagiste dans le même atelier que le pâtissier !!! 

    -2°/ J'ai toujours contesté la volonté de construire ''sur un ruisseau'' réputé depuis toujours a se transformer en violent torrent de manière épisodique !

    -3°/ J'ai plus encore contesté, que lui barrer passage lors des crues et, que les nébuleuses solutions  d'une canalisation partiellement améliorée sur un tronçon n'était

    pas acceptable !

    -4°/ J'ai toujours contesté les arguments de la nécessité de la destruction de la maison communale ! et du gaspillage engendré !

    -5°/ J'ai toujours dénoncé la trahison de la promesse électorale: particulièrement: Promouvoir la participation des habitants et, de valoriser maintenir et conserver le caractère typique villageois, rural et condruzien. c'est d’ailleurs la

    ligne de conduite du règlement communal pour tous les habitants ! J'ai donc toujours contesté, l'architecture très moderniste bariolée et la transfiguration du caractère de l'ensemble des deux places contiguës Musin / J.Piercot,  subissant,  l'OEUVRE dominante tout en contraste avec le caractère simple et intégré de l'ensemble du bâtit existant.

    -J'ai demandé, que l'on aligne des alternatives, a ce projet unique constitué en un mois !!!?  J'ai parlé d'une partie de la ferme du Château, ou, du tribunal et de l'espace étendu a l'arrière pour y construire l'ensemble des bureaux communaux. Cet emplacement, évitant la problématique du ruisseau et, faisant l' économie de la honteuse démolissions de la maison communale et, récupérant les grands espace du bâtiment Musin pour d'autres fins...

    Manifestement, je n'ai jamais eus l'occasion de déposer sereinement mes vues, d'en débattre et encore moins d’être écouté.

     

    Voici donc, que déjà par trois fois, le torrent barré ne pouvant plus déborder est monté au raz du nouveau bâtiment et refoulant ses eaux boueuses au léger contre bas du rez- de chaussée des bureaux du service population, du secrétariat et '' du bureau du directeur général. Par trois fois l'administration n'a pas pus offrir ses services a la population, le personnel étant courageusement occupé a nettoyer les dégâts. Et les débordements inondant l'arrière du bâtit, exitant avant la nouvelle construction !

     -Le bourgmestre, porte paroles du collège communal, lors du discours dit d’inauguration mais de fait de campagne électorale, ayant ''maltraité publiquement'' d' IRRESPONSABLES, les personnes ayant tenter d’empêcher la réalisation du bâtiment:  la CCATM et le plaignant et les deux groupes d'opposition étaient donc visé. J'aurais pensé, que les deux groupes d'opposition, lors du conseil communal, auraient interpellés le collège et le maïeur, en dénonçant'' leurs réelles irresponsabilités et aveuglement'' de l'implantation plus que risquée des nouveaux bâtiments !  Et de dénoncer leurs responsabilités des couts engendrés par les  trois inondations du mois de mai 2018. Ils auraient du exiger des EXCUSES publiques du maïeur pour son infamie publique ! Aussi faudrait il exiger une enquête officielle et neutre pour cerner l'incidence du barrage-canalisation autorisé par ''la cascade des instances'' ayant entrainé l'accord du permis d' urbanisme, pour  l'implantation et de la construction, demandée pour  la commune, par le collège.

    Les associer, porteurs des choix d'implantations, tentent d'étouffer et d'amoindrir les conséquences provoquées par la construction qu'ils ont ardemment voulus !

    -Hier dans la presse certains déclaraient en forçant très exagérément la vérité, que les améliorations des canalisations permettaient 10 fois plus de passage d'eau que précédemment !

    Un autre ''banalisant'' la gravité des évènements, déclare le risque zéro n'existe pas !!!   Pourtant, la prise de risques évidant, c'est lui même et sont équipe a 100 % qui l'ont pris !!!

     

    Ils connaissent par cœur le texte du chant d’Yves Duteuil:  L'important dans la bataille c'est l'histoire, la manière dont on raconte pour se faire valoir ...

     

    Les véritable IRRESPONSABLES, aveugles et de mauvaise foi vont tenter d'occulter leurs responsabilité.

     

    Amicalement,  André. JAMINON.

     

    Lire la suite

  • Groupe de paroles sur les difficultés de la Parentalité ouvert aux habitants des communes d'Anthisnes, Clavier, Modave, Nandrin, Ouffet et Tinlot

    Lien permanent

    Groupe de paroles sur les difficultés de la PARENTALITÉ à Tinlot

    A partir de ce samedi 28 avril, le Plan de Cohésion Sociale du Condroz organise un groupe de paroles avec pour objectif que chacun puisse écouter et partager ses expériences, difficultés et conseils. 
    Ce groupe sera encadré par une psychologue spécialisée dans le domaine de la vie familiale, Mme Carine Julémont, du Planning familial Ourthe-Amblève.

    Ce groupe se réunira tous les derniers samedis du mois entre 14h30 et 16h30 au local intergénérationnel de TINLOT.

    Ce projet s'inscrit dans le cadre de la campagne TIP TOP pour le Condroz.

    INTÉRESSÉ(E/S)? 
    Contactez François Cornet au  0474/77.45.10 ou chefdeprojet@pcs-condroz.be

    Ouvert aux habitants des communes d'Anthisnes, Clavier, Modave, Nandrin, Ouffet et Tinlot

    Attention, le nombre de places est limité...

     

    Info clic ici 

    PCS Condroz

  • Le courrier d'une lectrice du blog dans la rubrique : À vous la parole à Nandrin

    Lien permanent

    1 a vous la parole.jpgLe courrier d'une lectrice du Blog :

     

    "Peut-être savez-vous que j'avais lancé une pétition (avec l'aide d'un ami).

    Est-il possible éventuellement de partager ce lien."

    Voici la demande de cette lectrice :

    Parlement wallon: Compteurs intelligents : dangereux, nocifs, intrusifs ! Clic ici 

     

    Cette pétition a été lancée par SIGART A. 

     

     

  • Dans la rubrique à vous la parole: au sujet du Mémento des Services de Santé, une réalisation CCCAînés

    Lien permanent

    17974640_10212406614938970_340361882_n.jpg

    Bonjour, Mon compagnon à été à la commune et est revenu avec le Mémento des Services de Santé.

    Je voudrais juste signaler que le docteur M.Vieujean Robberts est décédé il y a un an et demi.

    Je pense qu'il serait temps de mettre à jour ce document qui est "valide à partir de 11/2015.

    Bien à vous

  • Dans la rubrique "À vous la parole à Nandrin" NON, ils ne sont pas contre tout.

    Lien permanent

    a vous la parole Nandrin.jpg

     

    Courrier des lecteurs,reçu pour la rubrique 

    "À vous la parole à Nandrin" 

    NON, ils ne sont pas contre tout.

    Dans le cadre des festivités se déroulant à Nandrin, quelques jours précédant le Grand Feu, les riverains du quartier du Péry ont reçu un courrier de l'ACAN les invitant à venir partager avec eux d'agréables moments de divertissement. Si l'accès pour les différentes animations était gratuit, à la surprise générale, pour profiter de quelques heures de convivialité entre villageois durant la soirée de carnaval, il fallait payer un droit d'entrée de 8€. Stupéfiant ! Le prix d'entrée n'avait été nullement mentionné dans aucun flyer distribué dans toutes les boîtes aux lettres de la commune et disponible dans les commerces, ni sur les affiches collées dans toute la région, ni sur ce même blog.

    Dans ce même courrier, le feu d'artifice était annoncé vers 20h30. Il faut déplorer que cet horaire n'ait pas été respecté puisqu'il a été tiré à 19h45. Nombreux sont les spectateurs qui ont raté le tir. Cette anticipation sur l'horaire a également eu un effet regrettable pour les propriétaires d'animaux de compagnie qui désiraient les mettre à l'abri et qui ont finalement été pris au dépourvu. A quoi faut-il attribuer l'erreur? A un problème de communication? D'organisation?

    Rue du Péry, les habitants sont enchantés… Ils ont été fortement dérangés dans leur "sommeil" entre 1h et 2h30. En cause, les innombrables manœuvres de demi-tour des véhicules dans leur allée de garage, mais également, des noctambules sans scrupules qui chantaient et criaient, sonnaient aux portes d'entrée et regardaient à l'intérieur des maisons au travers des fenêtres. Certains poussaient même l'incivisme jusqu'à uriner à l'intérieur des propriétés.

    Les organisateurs vantent le site du Péry comme étant le lieu "plus facile pour les gens pour se parquer" (Vers l'Avenir du 13 mars 2017). Quand on sait qu'ils tablent sur 1000 entrées pour la soirée, on est en droit de s'interroger sur l'efficacité en termes de bonne gestion de capacité d'accueil pour les véhicules. Il n'y a aucun parking affecté si ce n'est un emplacement pouvant accueillir une bonne vingtaine de voitures. Dès lors, les rues étroites qui jouxtent l'accès au site font, à elles-seules, office de parking avec tous les problèmes que cela engendre.

    Concernant la programmation musicale, dans un article de presse locale du 7 mars dédié au Grand Feu, les organisateurs avaient annoncé qu'ils supprimaient la soirée techno et que les festivités se clôtureraient par une soirée années 80' "pour attirer jeunes et moins jeunes", et dans le but de "revenir à quelque chose de moins gigantesque, de plus traditionnel", précisaient-ils. De plus, le bourgmestre avait confirmé et ajouté lors du conseil communal de février que la soirée serait "musette" / années 80'.

    Dans la réalité, une fois de plus, les riverains ont eu à subir, cinq heures durant au seing de leur habitation, le matraquage des coups de basses à des seuils de niveaux sonores élevés puisque la soirée était principalement techno avec un saupoudrage des années 80-90'. Tous les riverains ont été leurrés par cette fausse annonce prétextant revenir sur une soirée plus traditionnelle qui "devait contenter tout le monde". Clairement, on peut dire qu'il s'agissait de la première soirée techno de retour sur le site du Péry maquillée sous le couvert d'une soi-disant soirée carnavalesque.

    Par le passé, les riverains, rapport à l'appui, ont démontré et mis en évidence en objectivant que le site du Péry est inapproprié pour la diffusion de musique électro. Le Conseil d'État a déjà rendu son avis en donnant raison aux riverains contre les nuisances sonores, mais en dépit de ce jugement de la plus haute instance juridique, les riverains souffrent toujours de ces émissions de basses qui rendent fou, font mal aux oreilles, provoquent des maux de tête et génèrent un stress intense, et quelques fois 12 heures durant pour certaines manifestations.

    Les riverains ne sont nullement opposés à une animation musicale pour poursuivre la fête après le Bûcher de la Macrâle comme cela se pratique dans les autres villages du Condroz (par ex. Neupré, Sprimont). Bien au contraire, ils seraient même ravis de pouvoir participer à pareil événement festif local, coutumier, tout en partageant un verre avec les organisateurs, les pouvoirs locaux, les commerçants. Ils l'ont dit et répéter à maintes reprises.

    Malheureusement, lorsqu'on organise une soirée au Péry, cela conduit inéluctablement à de la musique électro. Le choix et la volonté indéfectible de diffuser ce type de musique est un frein et n'est certainement pas le meilleur choix, ni la meilleure formule pour marier toutes les générations, ni pour perpétuer une véritable tradition populaire.  

    À Nandrin, est-il impossible, inconcevable pour les organisateurs d'accommoder la soirée du grand feu dans une réelle approche "musette", plus populaire? Ce type de soirée artificielle, avec de la musique électro ne s'inscrit pas vraiment dans l'âme du patrimoine culturel, traditionnel des anciennes coutumes villageoises de nos contrées.

    Le voisinage du Péry ne forme  pas le dernier village Gaulois du Condroz. Ses occupants défendent  le folklore et aiment s'amuser. Par la présente, ils lancent un nouvel appel avec l’espoir d'être entendu par les organisateurs afin de les inciter à faire le saut vers une réelle soirée traditionnelle de village digne de ce nom.  

    L'intention de revenir sur une soirée plus traditionnelle n'était que de la poudre jetée aux yeux pour faire bonne figure au travers de la presse. En conséquence, à l'avenir, les riverains n'écouteront plus le chant des sirènes et prendront à nouveau des dispositions pour faire respecter les normes acoustiques à l'intérieur de leur habitation, si d'aventure, d'autres organisateurs d'évènements de type électro, avec diffusion intense de basses, projettent de se produire sur le site du Péry.

    NON, les riverains du Péry ne sont pas contre tout comme le déclare le bourgmestre dans le journal (Vers l'Avenir du 14 mars 2017), et ils sont choqués et outrés à la fois par un tel  propos généralisé. Ils sont bel et bien victimes des nuisances et des désagréments qui s'accompagnent lors de chaque déroulement de manifestation sur le site du Péry.

    Les revendications ainsi que les plaintes des riverains sont déformées afin de les discréditer et de les cataloguer sous forme discriminatoire. Dans ce même article, le bourgmestre leur prête des critiques qu'ils n'ont jamais formulées comme le fait d'être contre le football ou mieux encore contre les jeunes !

    Certes, en référence aux jeunes et au football, des riverains se sont plaints en faisant appel à la police contre les rodéos pratiqués par une poignée de jeunes en voiture sur le terrain de football situé à coté du parc. De surcroît, ils diffusaient de la musique à partir de sonos puissantes installées dans le coffre ouvert de leurs véhicules jusqu'à des heures tardives. Tous les jours, des promeneurs devaient constater les déchets, les canettes et bouteilles vides jetées, disséminés sur la pelouse, à l'entrée du parc, .... Sans compter le saccage de la tribune couverte occasionné par les tirs sauvages de ballon sur le bardage en tôle ondulée.

    Fallait-il laisser libre cours à ces comportements et ces exactions sans les dénoncer? Quel est le lien entre ces faits de vandalisme avec la jeunesse et la pratique du football ? Il semble que le raccourci est lamentable et l'amalgame vite réalisé pour taxer les riverains d'être contre les jeunes et le football.

    Enfin, pour couper les ailes au canard une bonne fois pour toute, au chapitre des logements sociaux, les riverains tiennent à préciser qu'ils ne s'opposent pas sur le principe même, mais contestent le fait que dans le projet ceux-ci se concentreront à l'avant du terrain et empièteront également sur le parc communal au lieu d'être répartis sur le terrain qui leur était initialement attribué (dénommé le verger ou plus communément le terrain à moutons et aux ânes). Par conséquence, ils se mobilisent et se battent pour la préservation du parc communal avec en son seing un patrimoine architectural, la villa du CPAS.

    Prochainement, à quels commentaires les riverains du Péry doivent-ils s'attendre à lire dans la presse? Qu'ils sont contre les scouts, la chasse aux œufs, les crèches, les ainés, les cyclistes, les marcheurs, …?

     

    CRAVN asbl (Collectif pour la Ruralité et l'Art de Vivre à Nandrin)

    à vous la parole 1.JPG

    à vous la parole 1a.JPG

    A vous la parole - NON, ils ne sont pas contr tout clic ici.pdf

    "À vous la parole à Nandrin" clic ici 

     

     

  • Nandrinois "À vous la parole"

    Lien permanent

    a vous la parole Nandrin.jpgVous voulez agir ou réagir ? Écrivez à nandrin.blog@gmail.com

     Ne seront publiées que les lettres portant les noms, prénoms, adresses mails valides .

    Vous avez la parole !!!! 

     

    L'actualité locale, communale, nature, festive, gastronomique, touristique, venez partager vos idées, proposer vos solutions, vos questions, vos organisations, vos découvertes, vos passions, etc.

    Devenez l'acteur d'un poste sur le Blog de Nandrin.

    Tous les sujets sont intéressants pour ouvrir un débat constructif.

    Les règles du Blog restent en vigueur également pour l'auteur d'un poste.

     nandrin.blog@gmail.com et comme objet pour la rubrique:

     "À vous la parole"