Nandrin

  • Les maisons cambriolées lors des visites au funérarium dans le Condroz

    Mercredi après-midi, la famille d’un défunt a été cambriolée

    Le code d’honneur des bandits de grands chemins n’est plus qu’un vague souvenir. Les policiers du Condroz l’ont constaté mercredi dernier puisque la famille qui se rendait au funérarium afin d’honorer la mémoire d’un défunt a été cambriolée. Hasard du calendrier ? Les policiers n’y croient pas trop. «  Nous rencontrons régulièrement ce genre de vols. Le phénomène existe depuis quelques années déjà mais il est vrai que, ces derniers temps, il tend à se répéter de plus en plus souvent  », nous confirme-t-on à la police.

    Ainsi, mercredi, entre 15h30 et 19h05, un ou des malfrats se sont introduits, par effraction, dans une habitation sise rue du Perron à Ouffet. Ils ont profité de l’absence des occupants, qui étaient au funérarium, pour forcer une porte-fenêtre, fouiller les lieux et emporter leur butin qui n’a pas encore été répertorié.

    Dans le cas du cambriolage commis mercredi, rue du Perron à Ouffet, le défunt, un habitant du village, reposait au funérarium situé rue de Petit Ouffet, à Ouffet, à seulement deux rues de l’endroit du cambriolage. On pourrait très bien imaginer que l’un des complices guettait la sortie du funérarium pendant que le ou les autres fouillaient l’habitation…

    Il ne s’agit pas du premier cambriolage qui se déroule de la sorte. Le Condroz et ses villages de campagne en font très souvent les frais avec, notamment, quelques exemples à Ferrières. Comme l’ignominie ne connaît que très peu de limites, dans certains cas, ce sont les maisons des défunts qui sont, elles-mêmes, visitées.

    En région liégeoise, les vautours avaient brisé les scellés de la police judiciaire fédérale et ils avaient emporté une collection de 450 montres anciennes, une collection de fusils et des bijoux.

    Un service existe

    Comment éviter ce genre de cambriolage ? C’est quasiment impossible. Et pourtant, un système est mis en place mais comme tous les systèmes, il possède ses limites. Caroline Cassart, la députée fédérale et bourgmestre d’Ouffet, nous le confirme. «  Lorsque notre service population apprend un décès, il communique l’information à la police locale qui organise alors une surveillance particulière autour de la maison du défunt afin de prévenir d’un éventuel cambriolage.

    Ce service, je l’estime important et je le juge efficace. Cependant, il faut comprendre qu’il nous est tout simplement impossible de surveiller les habitations de tous les membres de la famille du défunt. Dans le cas du cambriolage survenu hier (NDLR : lisez mercredi), à Ouffet, ce n’était pas dans la maison du défunt mais dans celle de sa famille immédiate. »

     A. BISSCHOP

    Article complet clic ici 

  • Cortège de Noël à Villers le Temple aujourd'hui 16 décembre 2017

    • samedi 16 décembre à 17:00 - 23:00
       
    •  
       
       
       
      Villers-Le-Temple, Liege, Belgium

     

    Cortège de Noël - Villers le Temple clic ici

     

    cortege.JPG

  • Elle lance sur internet un concours de décos de Noël

    images.jpgL’Anthinoise Stéphanie Dallo a mis en place un concours de décoration de Noël. Des votes sur Facebook départageront les 15 maisons y participent.

    Nostalgique des illuminations des fêtes hivernales de son enfance, Stéphanie Dallo (34) a mis en place un concours de décorations de Noël dans sa commune, Anthisnes. «  J’ai lancé cela suite à un message d’un citoyen de la commune sur Facebook qui regrettait le manque de décorations  », raconte-t-elle. «  Dans le temps, aux alentours des villages, on prenait le petit train pour voir les crèches à Ouffet, ou j’allais en voiture à Awans.  »

    C’est ainsi que l’Anthisnoise a mis en place une compétition. 15 résidences y participent actuellement. «  La liste des maisons sera affichée sur notre page Facebook, Concours Noël Maison Décorée Anthisnes  », continue-t-elle. «  Les gens peuvent alors voter sur le réseau social pour la propriété qui possède, selon eux, les meilleures décorations.  »

    Et pour espérer gagner, il n’est pas nécessaire de « charger » sa maison en guirlandes et autres bibelots. «  Ce n’est pas du tout un critère. Moi-même, je préfère quand c’est plutôt sobre et un peu chic, dans les tons blancs et bleus.  » Stéphanie Dallo ajoute que les gens ne doivent pas forcément investir dans de nouvelles décorations pour ce concours. « Le balcon d’un appartement peut très bien aller aussi.  »

    Selon elle, le but de cette initiative est de sortir de chez soi et d’échanger du matériel de Noël entre soi. «  Je veux redonner la magie de Noël à nos quartiers  », complète l’Anthisnoise. «  Il n’y a pas de gros lots à gagner.  » Ne comptez pas sur elle pour mettre des photos des maisons avant l’approche de la clôture des votes, fin décembre. «  L’idée forcément, c’est que les gens se déplacent pour aller les voir !  », sourit-elle.

    La commune enthousiaste

    Michel Evans, échevin des finances, se dit partant pour apporter son soutien l’an prochain. «  Le Centre culturel et le syndicat d’initiatives pourraient aussi me prêter main-forte pour l’an prochain. « On pourrait imaginer davantage gains à la clé pour remercier les personnes qui se sont investies  », conclut Stéphanie Dallo.

     

    Concours Noël Maison Décorée Anthisnes clic ici

     

    Article complet clic ici 

  • Médecins et pharmacies de garde week-end du 16 et 17 décembre 2017 pour Nandrin

    À partir du samedi 12 mars 2016, ouverture les week-ends d’un Poste Médical de Garde du Condroz pour les habitants des communes de : Anthisnes, Clavier, Marchin, Modave, Nandrin, Neupré, Ouffet, Tinlot.

     
    Ce poste de garde aura pour mission d’assurer les soins qui ne peuvent attendre la semaine suivante pour être pris en charge.
    Il remplacera le système de garde actuel, à savoir 3 médecins qui assurent la garde pour l’ensemble du territoire depuis leur propre cabinet.
    Un Poste de Garde c’est : des médecins disponibles pour les soins non urgents mais ne pouvant attendre 24 ou 48h pour être pris en charge.
    Pour les situations médicales aiguës, il faut toujours appeler le 112.
    Des visites à domiciles sont toujours possible pour les personnes totalement incapables de se déplacer.
    Un Poste de Garde ne peut pas assurer les services suivants :
    • Rédaction de certificat d’aptitude sportive
    • Rédaction d’ordonnance ou de tout autre document autre que ceux en relation avec la pathologie ayant nécessité la consultation de week-end
    • Consultation de « confort » (par facilité par rapport à la semaine)
     
     
     
     
    Horaire de fonctionnement : samedis, dimanches et jours fériés de 8 à 22h. Type de consultation : uniquement sur rendez-vous. Téléphone : 0471 75 02 68 Adresse : Rue de Dinant 106, 4557 Tinlot (Dans le centre provincial CRT, suivre le flèchage « Poste Médical de Garde ») 
     

    Il y a lieu d’ajouter qu’après 22h00, le numéro d’appel reste le 0471 75 02 68

    Un régulateur vous mettra en rapport avec l’aide adéquate, dont  le médecin généraliste de garde https://www.pharmacie.be/



    537001537.12.2.jpg
  • Menu et carte de Noël et de Nouvel An chez Saveurs & Traditions Nandrin

    saveurs.JPG1.jpg2.jpg

    saveurs.JPG1.jpg

    Saveurs & Traditions de Nandrin menu et carte Noël et Nouvel An 

    Traiteur Heures : 09:30 - 18:30

    Saveurs & Traditions clic ici

    saveurs.JPG

  • Une page Facebook pour Saveurs & Traditions Nandrin

    Saveurs & Traditions de Nandrin a sa page Facebook ,il suffit d'un Like sur la page afin d'être informé des menus etc .

    Route du Condroz 129/2   4550 Nandrin   085/ 23 24 64

    Traiteur Heures : 09:30 - 18:30

    Saveurs & Traditions clic ici

    saveurs.JPG

  • Certaines mesures, qui entreront en vigueur dès 2018, devraient faire du bien à vos finances.

    er.jpgParmi ces quelques excellentes nouvelles, il y a la suppression de la télé-redevance. Dès 2018, les ménages belges ne devront plus payer cette taxe de 100 euros.

    Par ailleurs, on a appris ce mardi que le salaire net des travailleurs belges augmentera à partir de janvier 2018 en raison du taxshift.

    La hausse sera de 1,5 à 3 %, soit 40 à 45 euros nets par mois, a calculé la société de ressources humaines SD Worx.

    Concrètement, un travailleur sans personnes à charges d’un salaire brut de 2.000 euros gagnera 45,27 euros nets en plus par mois, soit 1.567,78 euros.

    Pour un salaire brut de 3.000 euros, l’augmentation est de 46,20 euros par mois (1.919,67 euros nets), tandis qu’un travailleur qui gagne 4.500 euros bruts gagnera 46,85 euros de plus (2.567,97 euros nets).

    Article complet clic ici 

  • Vin chaud offert aujourd'hui 15 Décembre de 18h à 20h chez Troc Nandrin

    Afin de déclarer la période des fêtes officiellement ouverte , nous aurons le plaisir de vous accueillir ce vendredi 15 décembre de 18h à 20h et de vous offrir un délicieux vin chaud !!! Plusieurs commerçant participerons à cette nocturne des plaisirs d'hiver !!! Venez nombreux découvrir notre complexe , décorations , , produits BIO , Chaussures et vêtement , mobiliers , restauration italienne , etc...

    Vin chaud offert ce 15 Décembre de 18h à 20h chez Troc Nandrin clic ici

    Public

     · Organisé par Troc

    troc-thumb.4.jpg

  • Marché de Noël chez Deux pois, deux mesures aujourd'hui 15 et 16 décembre 2017

    De nouveaux produits seront à découvrir à partir de ce vendredi:

     Des bougies à la cire de soja  
     Parfumée (ou non) aux huiles essentielles
     100% naturelles et végétales
     Fabrication locale (Nandrin.

  • Entrée en vigueur ce 1er novembre, la campagne d’identification, d’enregistrement et de stérilisation des chats domestiques

    Chat.jpgChats : 7 de nos communes reçoivent 24.500 euros

    Entrée en vigueur ce 1er novembre, la campagne d’identification, d’enregistrement et de stérilisation des chats domestiques reçoit un coup de pouce financier. Un subside de 290.000 euros a été débloqué pour 83 communes wallonnes qui ont répondu à l’appel à projets du ministre wallon du Bien-être animal, Carlo Di Antonio. Chaque entité bénéficie ainsi de 3.500 euros, pour soutenir les responsables de chats.

     

    Dans l’arrondissement de HuyWaremme, ce sont les communes d’Amay, de Braives, de Donceel, de Ferrières, de Geer, de Huy et de Remicourt qui sont concernées.

    Elles reçoivent une subvention totale de 24.500€. La somme leur permettra de conclure une convention avec des vétérinaires afin d’instaurer un tarif préférentiel sur les trois opérations de la campagne (identification, enregistrement et stérilisation des chats domestiques). Pour connaître les vétérinaires participant à l’action ainsi que les modalités pratiques du programme, il est nécessaire de s’adresser à sa commune. « Le subside va nous servir à payer les services d’un vétérinaire », explique l’échevin du Bien-être animal de Geer, Francis Caprasse.

     

    « On pourra aussi acheter des cages pour attraper des chats errants. C’est essentiel de réduire le nombre de chats dans les rues pour éviter qu’ils se promènent de tous les côtés. » Pour rappel, tous les chats qui sont nés à partir du 1er novembre 2017 devront être identifiés et enregistrés avant l'âge de 12 semaines et stérilisés avant l’âge de 6 mois sous l’initiative de leur premier responsable. Plus d’informations : http:// www.wallonie.be/fr/bien-etreanimal-chats-nouvelles-obligations

    HUGO THYSE

  • Unité pastorale du Condroz – Intentions de messes du 15 au 21 décembre 2017

    Vendredi 15 décembre
    11h00 Tinlot : Etienne et Andrée ROMANET, Jean et Antoinette IMPERIALI, Etienne et Nini IMPERIALI.
    18h00 Ramelot : Dfts de nos paroisses.
    Samedi 16 décembre
    18h00 Bois : Fam. GATHY–FLOYMON.
    18h00 Tavier : Dfts des fam. HANSENNE-REMY.
    Dimanche 17 décembre (Avent III)
    09h00 Ouffet : Dfts de nos paroisses
    09h00 Les Avins : M. fondée pr Marie MAREE-PAUL ; Dfts qui reposent au cim. de St Lambert.
    10h30 Warzée (à la place de l’église d’Ouffet, fermée pour travaux) (messe des enfants) : Patrick et les dfts de la fam. DEDAVE-MOSSAY ; Fam. LIZEN-MARECHAL ; Fam. TERWAGNE-MARECHAL ; Henri et Marie-Thérèse ZEVENNE-GUSTIN.
    10h30 St-Séverin : Fam. DEJARDIN-LAMBERT, vivts et dfts ; Claude LURQUIN et dfts des fam. LURQUIN-GRAFFART ; Fam. RENARD-BOXUS.
    11h00 Fraiture (clinique) : Messe. pr la fam. PREVOT-GROSJEAN et Henri BLAVIER.
    Lundi 18 décembre
    09h00 Clavier-Stat. : M. fdée pr plus. dfts.
    11h00 Ouffet : Dfts de nos paroisses.
    Mardi 19 décembre
    08h30 Limont : Dfts de nos paroisses.
    09h00 Ocquier : M. fondée pr plus. dfts.
    Mercredi 20 décembre
    09h00 Fraiture : Dfts de nos paroisses.
    18h00 Scry : Jules DUBOIS.
    Jeudi 21 décembre
    08h30 Anthisnes : Dfts de nos paroisses.
    10h30 Ochain (château) : M. fondée.
    11h00 Saint-Séverin : Dft de nos paroisses

    15dec.JPG

  • Justice de Paix : Chabot se bat pour Hamoir et Hannut

    justicegif.jpgLe ministre de la justice Koen Geens (CD&V) prépare une refonte des justices de paix du pays. Si le projet passe, c’est près d’un siège sur 4 en Wallonie qui est appelé à disparaître.

    Ce projet de réforme inquiète les élus socialistes : « rien que pour l’arrondissement de Liège, le projet du ministre prévoit la suppression de 8 lieux d’audience », déplore le député-bourgmestre de Waremme, Jacques Chabot.

    À Huy-Waremme, la justice de paix de Hamoir et le siège de Hannut sont sur la sellette. Le député PS ajoute : « même si au niveau waremmien, la justice de Paix de Waremme reste maintenue, la vigilance reste de mise pour permettre aux citoyens waremmiens de conserver un service de qualité et de proximité ». Pour Jacques Chabot, le maintien des sièges dans l’arrondissement de Liège est essentiel.

    Avec les élus socialistes, il vient de déposer des amendements en commission de la justice. Ceux-ci visent à revenir à l’actuelle répartition géographique des cantons et des sièges de justice de paix dans la province de Liège.

    Rappelons que le projet de loi prévoit la suppression de deux cantons, soit les justices de paix de Saint-Nicolas et de Hamoir. La phase I qui supprime les doubles et triples cantons fait disparaître 5 sièges de justice de paix, dont Hannut pour l’arrondissement de Huy-Waremme.

    « Les distances à parcourir pour les citoyens seront donc augmentées de manière considérable », déplore encore Jacques Chabot.

    « Sans parler de la surcharge de travail pour les juges. Elle est estimée à 25 %. Inévitablement, cette surcharge se répercutera sur les justiciables. »

    « Pour ces raisons, concluent les signataires des amendements, il est essentiel de maintenir l’ensemble des sièges de la province de Liège ainsi que les cantons de St-Nicolas et Hamoir ».

    Article complet clic ici 

  • Une 30aine de plantations a été démantelée depuis 2014 et un à Nandrin en 2015

    Détecter une plantation de cannabis n’est pas simple. Souvent cachées dans des habitations « normales », au cœur des villages, ces cultures passent souvent inaperçues… Mais pas tant que ça ! Entre 2014 et 2016, nos policiers ont tout de même démantelé 36 exploitations en la matière.

    Ce n’est un secret pour personne, les stupéfiants sont un bien triste fléau, face auxquels aucune région n’est épargnée. Et les enquêtes en la matière occupent régulièrement nos zones de police à Huy-Waremme. Des chiffres viennent d’ailleurs d’être publiés : ils concernent le nombre de démantèlements opérés, commune par commune, entre 2014 et 2016.

    Au total, chez nous, 36 plantations de cannabis ont été découvertes, puis détruites, aux quatre coins de notre arrondissement. Comme représenté dans le tableau ci-dessous, c’est dans l’entité d’Amay que le nombre le plus important de cultures a été enregistré (6). Puis, avec quatre démantèlements respectifs, à Héron, Huy et Saint-Georges. Pour finir avec trois exploitations à Hamoir.

     

    «  Ce qu’on constate  », introduit le commissaire Pierre Minette, responsable du service local de recherches à la zone de police Meuse-Hesbaye, «  c’est que ces personnes recherchent des endroits tranquilles, mais qui ne sont pas nécessairement éloignés non plus. Ce ne sont pas forcément des hangars perdus au milieu des champs.  »

     

    Les auteurs de ces plantations souvent hors normes (au minimum 1.000 plants de cannabis) s’arrangent en effet pour paraître «  tout à fait normaux  ». «  Nous retrouvons donc des cultures dans des habitations louées à des particuliers durant plusieurs mois. Sans se faire remarquer, ils s’installent dans le cœur de villages, payent leurs loyers sans souci et, de la sorte, évitent d’attirer l’attention… S’ils commencent à s’organiser dans des lieux plus isolés, le bruit que peut provoquer l’alimentation électrique mise en place, par exemple, peut vite paraître suspect.  » Comme cela a pu être découvert en septembre 2015 à Jehay (Amay), les pièces des habitations concernées sont transformées en chambres de cultures.

     

    Détecter la présence de telles plantations n’est donc pas aisé. «  Il est clair que la première source vient souvent du voisinage. Une espèce de contrôle social. De personnes qui finissent par être interpellées par une série d’allées et venues, des odeurs suspectes… et qui dénoncent une suspicion aux services de police  », commente encore le commissaire Minette. Et d’ajouter : «  Mais il y a aussi un facteur chance indéniable. L’une des plantations d’Amay a, par exemple, été découverte à la suite d’un accident de roulage. Une voiture a sectionné un poteau électrique et les services techniques du réseau ont mis à jour une culture…  »

     

    Autre exemple, en avril 2016 à Villers-le-Peuplier (Hannut), ce sont des coups de feu tirés par les membres du gang qui avaient permis à la police de tomber sur la plantation clandestine.

    Les plants sont arrachés et brûlés

    LUNDI, DÉCEMBRE 11, 2017 - 17:57

    Dans la grande majorité des cas, c’est à la Protection civile que revient la mission de démanteler la plantation découverte. « C’est un accord avec la police, tant fédérale que locale », explique le lieutenant André Radelet, de la caserne de Crisnée. «  Équipés de combinaisons et de masques, nous intervenons d’abord pour une première reconnaissance et la sécurisation des lieux car, parfois, certains gangs piègent leurs installations. » Sans compter les risques potentiels liés à l’usage excessif d’électricité (directement pompée sur le réseau, sans passer par un compteur) usité dans ces lieux, où se mêle aussi une forte présence d’eau.

    «  Ensuite, s’il y a des plants, ils sont coupés à la racine, arrachés des pots et emmenés par la police dans des sacs-poubelles. » Ces plants sont alors brûlés dans un incinérateur agréé. «  Le reste du matériel est ensuite démantelé et détruit. Quelques objets sont éventuellement emmenés au greffe. »

    Tout cela s’opère après le passage du laboratoire de la police technique et scientifique qui aura, au préalable, effectué tous les relevés d’usage, prélevé des échantillons, des empreintes, d’éventuels indices… Le parquet est toujours informé d’un démantèlement.

    À la Protection civile de Crisnée, pour la province de Liège, un tel travail est effectué… 2 à 3 fois par semaine !

    ED

    Article complet 

    Huy-Waremme: 36 cultures de cannabis détruites en 3 ans!

  • Concerts de Noël dans nos églises du Condroz

    Le vendr. 15 déc. à 19h à l’église de Nandrin : Concert de Noël des enfants de l’école Sainte Adélaïde d’Ochain.
    - Le dim. 17 déc. à 17h à l’église de Tavier : Concert de Noël par la chorale La choranthisnes avec la participation de la chorale I Canta Storia de Seraing.
    - Le sam. 23 déc. à 20h à l’église de Nandrin : Concert de Noël de l’Elan Vocal avec la participation de l’Ensemble Vocal Magna Vox et l’Ensemble Instrumental de l’Académie Marcel Désiron d’Amay

  • Cortège de Noël à Villers le Temple le 16 décembre 2017

    • samedi 16 décembre à 17:00 - 23:00
       
    •  
       
       
       
      Villers-Le-Temple, Liege, Belgium

     

    Cortège de Noël - Villers le Temple clic ici

     

    cortege.JPG

  • À l’heure du choix dans l’Amour est dans le Pré, le candidat voisin poursuit l’aventure

    L’élimination d’une candidate, un moment toujours difficile à vivre pour les agriculteurs de l’Amour est dans le pré, l’émission de RTL-TVi.

    Ce mardi soir, c’était au tour de Tanguy Tasiaux (26), fermier d’Engis, qui devait désigner Gisèle la rousse ou Morgane la brune.

    Les jeunes femmes avaient toutes deux exprimé leur début de sentiments envers Tanguy, ce qui a plongé celui-ci dans l’angoisse.

    «  C’est dans les derniers moments que j’ai laissé parler mon coeur, que j’ai compris qui j’allais choisir », nous confie Tanguy.

    C’est un geste anodin, un bisou sur la joue lors d’une sieste, qui a touché notre agriculteur et a confirmé son penchant.

    http://www.rtl.be/info/video/653469.aspx

    Il a finalement décidé de partir en vacances avec la pétillante Gisèle. Visiblement mal à l’aise, il n’a pas pour autant craqué en annonçant le prénom de l’heureuse élue. «  C’est avec Gisèle que le feeling passait le mieux.

    Mais ce n’est jamais facile d’opérer un choix, je savais que j’allais faire de la peine à Morgane. »

    Très déçu et amer d’une précédente relation qui l’a meurtri, l’Engissois reste toutefois méfiant et se dévoile difficilement, comme a pu le constater Sandrine Dans, la présentatrice de l’Amour est dans le Pré.

    Deux semaines après le séjour à la ferme, les deux tourtereaux en herbe se sont envolés pour Rome où ils ont embarqué pour une croisière en Méditerranée.

    «  C’était un gros stress pour moi car je n’avais jamais pris l’avion ni le bateau ! Mais je suis toujours vivant, donc ça va  », sourit-il.

    Du côté de Bernard, l’agriculteur de Manhay, l’émotion était palpable. La matinée du jour J était consacrée à l’insémination des génisses en chaleur, avec l’aide d’un vétérinaire. Un moment de bonne humeur.

    Mais interviewée par Sandrine Dans, Isabelle Demeuse, d’ordinaire bavarde, s’est retrouvée sans mot, au bord des larmes.

    Très proche de ses deux prétendantes, l’agriculteur de 50 ans a dû trancher. Et il a préféré Isabelle, infirmière d’Oleye, à Claude.

    Bernard, très ému, n’a pas manqué de remercier chaleureusement Claude et de l’assurer qu’elle serait toujours la bienvenue à la ferme.

    «  Bernard était extrêmement proche de Claude.

    J’avais toujours de l’espoir mais je pensais qu’il la choisirait. J’ai donc été très surprise.

    Heureuse et touchée mais surprise. Je lui ai d’ailleurs demandé les raisons de son choix  », nous glisse la Waremmienne de 45 ans.

    Bernard et Isabelle se sont ensuite retrouvés à Oleye, au domicile d’Isabelle qui a présenté « son » agriculteur à ses enfants, à quelques heures du départ pour la Suisse. Le duo espérait alors «  le début d’une belle aventure  ».

    La suite au prochain épisode.

     

    Article complet clic ici 

  • Des sapins en palettes !!!

    Ce week-end, Nicolas Campan dit « Nico La Bricole », était présent à son premier Marché de Noël, à Tihange, pour présenter ses sapins entièrement fabriqués en palettes de livraisons.

    Très tendances et originaux, les sapins en palettes ont la cote depuis quelques années. Pourtant, l’Ampsinois de 28 ans est tombé dedans par hasard.

    «Je ne m’attendais pas du tout à un tel accueil pour mes sapins. Depuis que j’ai commencé, les commandes sont toujours plus nombreuses ».

    L’artisan, qui propose également des réalisations plus personnelles, a lancé son projet il y a trois ans, après avoir entamé une formation sur le travail du bois.

    « J’ai toujours eu un esprit créatif et mon métier d’ouvrier en bâtiment ne permet pas de m’exprimer.

    J’ai donc cherché une matière avec laquelle je pouvais laisser libre cours à ma créativité. C’est comme ça que mon amour pour le bois est né.»

    Succès immédiat Indépendant complémentaire, Nicolas raconte qu’il ne lui a pas fallu longtemps pour rencontrer son petit succès.

    « Quand j’ai commencé, pour tâter le terrain, j’ai lancé un concours permettant de gagner un sapin en palettes et le succès fut tel que, finalement, j’ai réalisé trois sapins. » Disponibles en différentes tailles et modèles, les sapins en palettes sont entièrement réalisés avec des palettes de livraisons récupérées, démontées, déclouées, poncées puis coupées et assemblées. « J’essaie au maximum d’utiliser l’entièreté de la palette lorsque je travaille. Je n’ai pas encore trouvé quoi faire des clous, mais ça ne saurait tarder ».

    Dans un esprit de récupération, Nicolas peut confectionner jusqu’à 10 sapins par jour qu’il propose entre 12 et 80€ suivant la taille. Il réalise des sapins en palettes classiques mais également des farandoles de sapins, des sapins de table mais aussi des sapins plus volumineux avec planches amovibles fixées sur une structure faite avec un manche à balais.

    Avec les vieilles palettes, il imagine et crée également des tables basses, des étagères asymétriques, des commodes et des lampes atypiques. Sa compagne, Emilie, enseignante de formation, gère la page Facebook « Nico La Bricole » et n’hésite pas à mettre en scène les créations de son bien aimé. C’est elle d’ailleurs qui l’a convaincu de participer au Marché de Noël afin d’exposer et vendre ses créations.

    « Il n’a pas été facile à convaincre mais il est très content. On lui parle beaucoup de ses créations et il vend bien », confie Emilie. - LAURA MARCHESE

     

    Un Ampsinois fabrique des sapins en palettes

    Nico la Bricole clic ici 

  • Logements sociaux de Fraineux Nandrin, la Région accorde de nouveau le permis

    23414168_10213988830465098_1679503034_n.jpgSuite au recours d’une riveraine de la rue Tige des Saules, habitant en face du projet de huit logements sociaux porté par Meuse Condroz Logement, le permis octroyé par la fonctionnaire de la Région wallonne a été cassé par le Conseil d’État, fin octobre.

    Parmi les divers arguments avancés par la requérante, la haute instance retenait celui de la perte d’ensoleillement et l’impact sur la rentabilité des panneaux solaires installés sur sa toiture, estimant que la fonctionnaire déléguée n’expliquait pas pourquoi elle ne retenait pas cet argument. Une absence de motivation donc, qui a poussé le Conseil d’État à annuler le permis octroyé.

    UNE ÉTUDE A ÉTÉ JOINTE

    Pour rectifier le tir au plus vite, Meuse Condroz Logement a fourni une étude complémentaire, jointe à la même demande de permis.

    « Il s’agit toujours de la première demande mais complétée par une étude d’ensoleillement réalisée par notre architecte.

    Il a étudié la réglementation et le rayonnement en fonction de l’emplacement. Il conclut qu’il y a plus de 22 mètres, l’équivalent de trois chaussées, entre le domicile de la plaignante et notre projet », indique Michel Delhalle, directeur de Meuse Condroz Logement. Ce complément a été transmis à la direction de l’urbanisme de Liège, sur base duquel la fonctionnaire déléguée s’est basée pour argumenter davantage l’octroi du permis.

    « Nous avons réagi rapidement car nous avons des impératifs de timing. Notre projet avait été retenu en… août 2012, cela remonte donc. Nous avons obtenu des délais pour conserver la validité des subsides mais cela ne peut pas durer trop longtemps », souligne le directeur. Pour rappel, les huit logements publics (dont un de transit) sont subventionnés à hauteur de 65 %, soit un montant de 672.000 €.

    Où en est le dossier ?

    « Si tout va bien, nous devrions avoir le rapport d’adjudication et le conseil d’administration de jeudi devrait attribuer le marché. » Les travaux commenceraient au printemps prochain. Du côté du CRAVN, le Collectif pour la ruralité et l’art de vivre à Nandrin, dont la requérante est administratrice, c’est la douche froide.

    « J’ai appris la nouvelle ce dimanche. Nous attendons de voir avec notre avocat ce qu’il est possible de faire, et de consulter ce fameux rapport d’ensoleillement.

    Je m’étonne en tout cas de la rapidité de la procédure, dans la mesure où le permis a été annulé.

    Je me pose aussi des questions sur la neutralité de cette étude.

    Dès que nous aurons connaissance du rapport, nous adresserons certainement un rapport au Conseil d’État », déclare Daniel Giltay, secrétaire du CRAVN, avant d’insister : « La plaignante n’a pas encore vendu sa maison, elle est d’ailleurs fortement inquiète vu les circonstances. » 

    ANNICK GOVAERS

     

     

    Article du 8 Novembre 2017

    Le permis du dossier polémique des huit logements sociaux à Fraineux est annulé clic ici

    Article le 1 er février 2017 

    La construction de 8 logements sociaux approuvée à Nandrin clic ici

    Article du 21 octobre 2014 

    Nandrin 8 habitations sociales rue Tige des Saules clic ici

     

    Source info 

  • Convocation conseil communale de Nandrin le 18 décembre 2017

    Convocation conseil communale de Nandrin le 18 décembre 2017 à 20 h 30 

    ordre du jour du conseil communal conjoint Commune et CPAS du 18 décembre 2017 à Nandrin Clic ici .pdf

    acn.JPG

  • Convocation de la réunion conjointe du conseil communal et conseil de l'action sociale à Nandrin le 18 décembre 2017

    Convocation de la réunion conjointe du conseil communal et conseil de l'action sociale à Nandrin le 18 décembre 2017 à 20 h 

    ordre du jour du conseil communal conjoint Commune et CPAS du 18 décembre 2017 à Nandrin Clic ici .pdf

    cp.JPG

  • Vin chaud offert ce 15 Décembre de 18h à 20h chez Troc Nandrin

    Afin de déclarer la période des fêtes officiellement ouverte , nous aurons le plaisir de vous accueillir ce vendredi 15 décembre de 18h à 20h et de vous offrir un délicieux vin chaud !!! Plusieurs commerçant participerons à cette nocturne des plaisirs d'hiver !!! Venez nombreux découvrir notre complexe , décorations , , produits BIO , Chaussures et vêtement , mobiliers , restauration italienne , etc...

    Vin chaud offert ce 15 Décembre de 18h à 20h chez Troc Nandrin clic ici

    Public

     · Organisé par Troc

    troc-thumb.4.jpg

  • Initiation gratuite au billard pour les jeunes du mercredi à Nandrin reprendra en janvier 2018

    Billard Club Saint-Séverin - Nandrin  un billard à la disposition des jeunes , le mercredi 14 h avec encadrement en congé jusque Janvier 2018 .

     

     

    Billard Club Saint-Séverin - Nandrin

    1560504_1387608871504688_1221198293_n.jpg

     

  • Ciné Club Nandrin aujourd'hui 13 décembre 2017 Vice-Versa

    Où : Salle de Saint-Séverin (rue d’Engihoul 17 à Nandrin)

    Quand : le mercredi 13 décembre 2017 à 14h00

    Prix : 2,50€ par personne (goûter compris)

    Le transport ne doit pas être un frein, n’hésitez pas à nous contacter. Nous trouverons une solution ensemble

             Les places sont limitées, inscrivez-vous auprès de Caroline Renwa

                                                           au  085/27.44.64

    Une initiative du CPAS et du Plan de Cohésion Sociale du Condroz avec le soutien de l’administration communale  

    ciné.JPG

  • Horaires des fêtes et promo au Point chaud de Nandrin

    Les Bûchettes sont en promo du 09/12 au 20/12/2017...

    Praliné, Crème fraiche fruits, Chocolat, Moka, Chocolat /fraise, Praliné/marron....

    Pensez à vos commandes dés maintenant pour vos repas de fêtes.

    Les Bûches:- Crème beurre moka en 4p- 6p- 8p

                         -Crème fraiche fruits en 4p- 6p- 8p

                        - Symphonie 3 chocolats :( mousse chocolat blanc/mousse chocolat lait/biscuit

                          fondant chocolat noir/fond croquant chocolat blanc)

                         -Bavarois Framboise/citron :(Croquant fruits rouges/ bavarois framboise/biscuit

                         Joconde framboise/insert crémeux citron et crème mousseline)

                         -Intensément noisette:(Mousse noisette, insert biscuit noisette, crémeux noisette,

                          fond croquant noisette, glaçage chocolat éclats de noisette(ressemble aux Ferrerro)

                         Bavarois Fraise/ Chocolat: ( Fond moelleux au chocolat, Bavarois fraise, Bavarois

                          chocolat)

    Disponible en 4p ou 6 personnes.

    Mignardises, macarons, spéculoos, massepains cuits, pains surprises, pain aux noix, pain au lard, pain brioché....

    GÄTEAUX DE NOUVEL AN disponibles dés le 28/12/17 ( pensez à commander).

    Pour les fêtes nous sommes ouverts comme suit:

    Dimanche 24/12......5h30 à 17h00

    Lundi 25/12.............5h30 à 16h00

    Dimanche 31/12......5h30 à 17h00

    Lundi 01/12...........7h00 à 15h00

    Dépliant produits festifs disponible en magasin, commandes au 085 84 29 09

    Un acompte vous sera demandé pour toutes commandes...merci de votre compréhension

    Point-chaud Nandrin clic ici

     

    Adresse : A, Route du Condroz 123, 4550 Nandrin
    Téléphone : 085 84 29 09

    point Chaud , nandrin

     
  • Célébrations de Noël avec l'école Saint-Martin de Nandrin 20 décembre à 9h15

    Célébrations de Noël avec les écoles libres
    Le merc. 20 déc. à 9h15 à l’école Saint-Martin de Nandrin
    avec les enfants de l’école.
    Le jeudi 21 déc. à l’école Saint-Joseph d’Ouffet
    avec les enfants de l’école.
    Le vendr. 22 déc. à 10h30 à l’église d’Anthisnes
    avec les enfants de l’école Saint-Maximin d’Anthisnes.

    ecoles.JPG

  • Des hommes au service de tous à Nandrin en ce dimanche 10 décembre 2017 matin

    les ouvriers communaux sont à pieds d'oeuvre en cette matinée du dimanche 10 décembre 2017 , pour les épandages,pour votre sécurité .

    On ne peut être partout en même temps, un peu de patience et merci pour leur dévouement.

    N'oubliez pas qu'il y a des kilomètres de voirie sur les entités de Nandrin 

    25188318_10214250884176277_1156991095_n.jpg

     

  • Réveil sous la neige dimanche 10 décembre 2017 et clôture du marché de Noël de Villers le Temple Nandrin en photos

     

    Le week-end s'achève sous un manteau blanc à Nandrin . 

    Villers-le-Temple à vécu pendant deux jours son marché de Noël ou gel ,verglas,neige,vent,vin chaud, soupe,alcool,musique,etc ont fait partie du programme. 

    Le blanc manteau de dimanche matin, clôture l'édition 2017 , et donne peut-être un peu l'Esprit de Noël qui s'oublie peu à peu, même dans nos vertes campagnes .

    Félicitations à l'organisatrice et aux exposants. 

    L'Album photos de la neige clic ici 

     

    marché de noel,villers le temple,neige

    marché de noel,villers le temple,neige

  • Messes de Noël dans les homes du Condroz, Nandrin le 5 janvier 2017


    Jeudi 21/12 à 10h30 au château d’Ochain.
    Merc. 27/12 à 15h à la Seniorie de Tinlot.
    Mardi 02/01 à 14h30 au Jour de Mai (site 1).
    Vendr. 05/01 à 15h à la Senorie de Nandrin.
    Mardi 09/01 à 11h15 au home de Seny.

    home.JPG

  • Unité pastorale du Condroz – Intentions de messes du 24 au 25 décembre 2017

    Dimanche 24 décembre (veille de Noël)


    17h00 Ouffet

    (ou Anthisnes si l’église d’Ouffet est fermée pour travaux) (messe des familles): Alice HEINE.


    17h00 Seny (messe des familles) :

    Abbé Joseph CASSART, son neveu Jean-Luc et les dfts des fam. CASSART-SIMON ; Fam. VAN CUTSEM ; Fam. FABRI.


    18h00 Les Avins (messe des familles) : Dfts de nos paroisses.


    24h00 Ocquier (messe de minuit) : Gilbert RONVAUX (15ème anniv.), Sophie DEMBLON (14ème anniv.) et fam RONVAUX-ANTOINE.


    24h00 Saint-Séverin (messe de minuit) : Jean-Michel RAVET, fam. RAVET-FABRY et Marie-Jeanne FABRY.


    Lundi 25 décembre (jour de Noël)


    09h00 Ouffet : Dfts de nos paroisses
    09h30 Clavier-St. : M. fdée pr plus. dfts.


    10h30 Villers-le-Tple :

    Fam. BEAUJEAN-ROME, MELIN-VERVAEREN et Jeanine COLOT ; Vivants des fam. BILLON-BEUVENS-FABRY-VANDERMISSEN ; Juliette BOUCHAT ; Léon BEGUIN et dfts des fam. DELVAUX-FABRY ; Jules DUBOIS ; Claude LURQUIN et dfts des fam. LURQUIN-GRAFFART ; Jean LORNEAU et parents dfts ; Jeannine GROSJEAN, Fernand LISIN et parents dfts ; Dfts des fam. VANDENRIYDT-MICHOTTE.


    10h30 Anthisnes (ou Warzée si la veillée de Noël a eu lieu à Anthisnes) : Dfts de nos par.
    11h00 Fraiture (clinique) : Messe.

    24dec.JPG

  • La maison de village n’a pas été vendue à Villers le Temple

    «  Il n’y a eu aucune remise de prix. La séance de vente publique a donc été très courte  », annonce Michel Lemmens, le bourgmestre, qui y voit plusieurs explications. «  Tout d’abord, les droits d’enregistrement en Région wallonne vont diminuer au 1er janvier 2018. Comme du point de vue cadastral, la maison de village de Villers-le-Temple représente deux logements, le taux grimpe actuellement à 15% sur le troisième bien (si l’acheteur est déjà propriétaire d’un bien dans ce cas précis). Au premier janvier, il redescendra à 12,5%.  En outre, les frais d’une vente aux enchères sont de plus de 20 %, ce qui fait grimper la note totale. Tout cela fait sans doute réfléchir les candidats potentiels », analyse le mayeur.

    « Une fausse bonne idée »

    Conséquence: le Collège présentera une nouvelle proposition au prochain conseil communal. «  Nous avons été mandatés par le conseil communal, sur proposition du Collège, pour organiser une vente aux enchères avec une mise minimale de 125.000 euros. Il s’avère qu’il s’agit d’une fausse bonne idée. Nous ne pouvons pas changer de procédure ou diminuer le prix sans repasser devant le conseil communal. Une vente de gré à gré semble plus indiquée, c’est la proposition que nous ferons à la prochaine séance du Conseil  », indique-t-il.

    Sous quelles modalités? «  Elles restent à établir. » Et le prix, va-t-il diminuer? «  Cela est aussi à discuter, notamment avec le notaire qui trouvait 125.000 euros un peu élevé. En sachant que le bâtiment nécessite une grosse enveloppe de travaux et donc un budget conséquent », souligne Michel Lemmens. Le montant sera réindiqué au budget.

     ANNICK GOVAERS

     Article complet clic ici