Nandrin

  • Une cérémonie patriotique pour la fête Nationale du 21 juillet 2018, le Dimanche 29 juillet 2018 à Villers le Temple Nandrin

    Le Président de la F.N.C. Nandrin, les Associations Patriotiques et les Porte-Drapeaux vous invitent à la manifestation patriotique, le dimanche 29 juillet 2018 en l'église de Villers-le-Temple à 10h30 suivie d'une cérémonie au monument pour commémorer le 21 juillet.

    Ils seront heureux de vous y retrouver."

  • Le Nandrinois Loris Demarteau rencontre Calogero à la Gare de Liège-Guillemins le 21 juillet 2018

    Il était plus ou moins 18h 15, l'arrivé du Thalys de Paris Nord, quand Loris Demarteau rencontre Calogero, le chanteur est venu pour son concert au Francofolies de Spa sur la scène PIERRE RAPSAT d'hier 21 juillet 2018 à  22:45

    Il était déjà présent en 1996 avec son groupe Les Charts .

    Il nous avait même offert une exclusivité en 2011 avec son orchestre symphonique.

     

    Plus d'infos Sur Calogero aux Francofolies https://www.francofolies.be/artistes-infos/calogero/

    Reportage de Loris Demarteau 

     

  • Brocante – Vide Grenier organisée au profit intégral de TELEVIE Aujourd'hui dimanche 22 juillet

    Brocante – Vide Grenier organisée au profit intégral de TELEVIE

    Ce   Dimanche 22 juillet        Rue des martyrs 9 à NANDRIN à partir de 10h00

    Nombreux articles très variés à votre disposition.

    De tout cœur     MERCI

    Viviane Marique

    22juibis.JPG

  • Déjà le premier tour de la coupe de la province Jupille B - Templiers-Nand. A D. 14h00

     Jupille B - Templiers-Nand. A  aujourd'hui Dimanche 22 juillet à  14h00

  • Accident N 63 Nandrin route du Condroz 21 juillet 2018 reportage Photos Loris Demarteau

    Accident N 63 Nandrin entre la Friterie et la Jardinière , deux véhicules .

    Pompiers , Police et ambulance sur place .

    Enlèvement des véhicules par le Dépannage Du Condroz   

    Depannage-Du-Condroz.be 

    37550519_2095219600693818_1333011690941317120_n.jpg

    37611837_2095219567360488_7143410987054399488_n.jpg

  • Attention accident aujourd'hui 21 juillet 2018 route du Condroz N 63 Nandrin

    Accident entre deux véhicules, aujourd'hui samedi 21 juillet 2018, autour des 19h 00, route du Condroz N 63 Nandrin à la hauteur de la friterie chez Marcel direction Liège .

    Pompiers et ambulance sur place.

     

  • Coup d'envoie de la campagne électorale à Nandrin

    Quelles sont les obligations ou les interdictions en matière d’affichage électoral ?
    Est interdit :

    d'apposer des affiches sur la voie publique !
    d’utiliser des panneaux ou affiches à caractère commercial !
    d’utiliser des panneaux ou affiches à caractère non commercial de plus de quatre mètres carrés.
    Il est autorisé d’apposer des panneaux et affiches sur le domaine privé moyennant autorisation préalable et par écrit du propriétaire ou celui qui en a la jouissance, pour autant que le propriétaire ait également marqué son accord préalable et écrit.

    Par ailleurs, le Conseil communal met à la disposition des listes des emplacements réservés à l'apposition d'affiches électorales et assure une répartition équitable de ces emplacements entre les différentes listes.

    De quels instruments juridiques la commune dispose-t-elle pour organiser les lieux d’affichage et intervenir en cas de transgression ?
    La commune doit adopter un règlement de police relatif à l'affichage électoral, et de manière plus large, à l'organisation concrète de la campagne électorale sur son territoire.

    Comme pour tout règlement de police, la commune dispose des sanctions administratives classiques pour faire respecter son règlement « affichage électoral ».

    Les panneaux existants dans les communes pour de l’affichage culturel ou faire les annonces d’enquêtes publiques peuvent-ils être placardés avec des affiches électorales ?
    Au-delà des interdictions générales en matière d’affichage, il y a lieu de se référer aux règlements de police communaux spécifiques à la tenue des élections.

    Source info Clic ici 

    37539448_10215943109040841_6579803048938307584_n.jpg

    37412589_10215943108040816_8029679928125423616_n.jpg

    37350871_10215943107400800_4022839186032689152_n.jpg

    37411825_10215943108600830_3372796358229491712_n.jpg

  • La rue Thier des Bacs à Villers le Temple Nandrin asphaltée

    Debut du mois de juillet 2018, asphalte et réfection de la voirie à Villers le Temple .

    Reportage photos de Loris Demarteau .

    36807375_2084194995129612_7301488826046742528_n.jpg

    36870048_2084194885129623_4960679719277166592_n.jpg

    36967609_2084194661796312_656273077298003968_n.jpg

  • Aujourd'hui 21 juillet 2018 la Fête Nationale

    21jui.gif

    La Fête nationale belge (Belgische nationale feestdag, en néerlandais, Belgischer Nationalfeiertag, en allemand), est célébrée le 21 juillet, depuis une loi du 27 mai 1890.

    Cette journée commémore le serment prêté, le 21 juillet 1831 par Léopold de Saxe-Cobourg, premier roi des Belges, de rester fidèle à la Constitution.

    Le serment du roi marquait le début d'une Belgique indépendante, sous le régime d'une monarchie constitutionnelle et parlementaire.

    source info clic ici 

     

    Roi.jpg

     

  • Une idée sortie ? visite guidée des jardins du château, aujourd'hui samedi 21 juillet

    Vous avez envie de vous changer les idées ce week-end ?

    Ne cherchez plus !!!
    Visite guidée des jardins du château, ce samedi 21 juillet, à 15h...
    Mais aussi "Power Folk Duo", un concert "Celtic Folk & Blue Grass" concocté par 2 musiciens talentueux.

    Rejoignez-nous au son du banjo, du ukulélé et de la flûte irlandaise, ce dimanche 22 juillet, à 15h ! 
    Plus d'informations ? https://www.provincedeliege.be/…/triptyque%20jehay%202018%2

     

    Château de Jehay

    37587368_1303408943128278_6744477171718291456_n.jpg

  • Une idée sortie Brocante à Warzée aujourd'hui 21 juillet 2018

    Organisateur : Comité des fêtes de Warzée (ce n'est pas Bourses et brocantes, comme le dit Facebook).
     Environ 150 exposants (5 € pour 3m).
    Placement des brocanteurs entre 5 et 7 heures.
    Page FB : https://www.facebook.com/events/653669728297736/
    Pour infos , voir la page FB

     

     

    La 5ème Grande Brocante à Warzée

    Public
     · Organisé par Bourses et brocantes
  • Nandrinois : La fin des 1 et 2 centimes se précise

    La fin des 1 et 2 centimes se précise Le ministre de l’Economie Kris Peeters (CD&V) travaille à la rédaction d’un projet de loi imposant d’arrondir tous les paiements en liquide lors d’achats dans le commerce, a indiqué mardi sa porte-parole.

    Celle-ci réagit au plaidoyer de l’Unizo, l’association des indépendants flamands, afin que les tickets soient obligatoirement arrondis à 5 centimes pour la deuxième décimale, ceci afin de pouvoir mettre fin à l’usage des pièces de 1 et 2 centimes.

    Selon la porte-parole du ministre, le projet de loi devrait être déposé sur les bancs du parlement après les vacances d’été.

    « Vu qu’il y a un consensus entre l’Unizo, Comeos et l’UCM pour cet arrondi, le ministre va préparer un projet de loi ». -

  • Unité pastorale du Condroz – Intentions de messes du 21 et 22 juillet 2018

    Samedi 21 juillet

    10h30 Clavier-Village : Messe patriotique : Paule DRUET ; Fam. FURNEMONT-COLLARD ; M. fdée pr plus. dfts ; Jenny JORSSEN (1er anniv.).

    18h00 Clavier-Station : Dfts qui reposent au cimetière de St Lambert ; M. fdée pr plus. dfts ; Fam. MARION-PESESSE ; Fam. LECOMTE GERMIS.

    18h00 Seny  : Jean VRANCKEN et Jeanne CASTERMANS ; Abbé Joseph CASSART, son neveu Jean-Luc ; Dfts des fam. CASSART-SIMON et Louis MAILLEUX ; Fam. KLEINERMANN et FABRI ; Fam. van CUTSEM ; André et Antoine ERNEST.

    Dimanche 22 juillet

    09h00 Ouffet : Dfts de nos paroisses.

    09h00 Tavier : Fam. BECKERS-GROSJEAN ; Norbert et dfts de la fam. HANSENNE-BECKERS ; Fam. DAMARD-DEGIVE ; Fam. Emile FABRY ; FRANCOIS MARCEL et fam ; Fam. REGINSTER-MOTTE ; Louis et Robert WILEM ; Fam. GREGOIRE-BOSS ; Fam. WILEM-MARLER.

    10h30 Scry (à la place de Villers-le-Temple) (fête locale) : Fam. DECKERS-BUQUET et COMPERE-DAWANCE ; Christian DEFLANDRE, Christian PESESSE et leur fam. (vivants et dfts) ; Jean-Marie DUPONT, Fam DUPONT-ORBAN et fam. WALHIN-THIRION ; Pr la paroisse de Scry (dfts et vivts) ; Fam. GODET-FABRY, SURLEMONT-DOCQUIER et FAGNOUL ; Jules DUBOIS et fam.

    10h30 Terwagne : Paule DRUET ; Alfred SACRE et Camille SERVAIS ; Jules GUYOT, Bertha ANDRE et Claire-marie GUYOT ; M. fondée pr plus. dfts.

    11h00 Fraiture (clinique) : ADAP.

  • Nandrin aujourd'hui 20 juillet 2018 dans le zygomaton de la semaine

    le zygomaton de la semaine dans le journal La Meuse H-W d'aujourd'hui 20 juillet 2018 .

    Sur l’augmentation des vols de nuit  au dessus de Nandrin .

    Au passage, souhaitons un bon et heureux anniversaire aujourd'hui 20 juillet au Bourgmestre de Nandrin Michel Lemmens .

    20j ann.JPG

  • Nacer Chadli devient citoyen d’honneur de la ville de Liège, reportage photos du Nandrinois Loris Demarteau

    37380874_2093324560883322_9223140825880330240_n.jpg

    37371444_2093324734216638_3317450421810757632_n - Copie.jpg37424328_2093324824216629_4462753895680049152_n.jpg

    Le Diable rouge Nacer Chadli est devenu un véritable « héros » de l’équipe suite à son entrée au jeu fracassante face au Japon en 1/8e de finale de la Coupe du Monde, ponctuée d’un somptueux but à la 93e minute qui a offert la victoire 3-2 à la Belgique

    Ce qui lui avait d’ailleurs valu d’être titularisé lors des trois matchs suivants, face au Brésil, à la France et à l’Angleterre. Pas mal pour ce joueur de 28 ans, Liégeois pure souche. Il avait d’ailleurs commencé le football à la J.S. Thier-à-Liège, avant de rejoindre les équipes de jeunes du Standard de Liège. C’est toutefois à l’étranger qu’il a fini par percer au plus haut niveau.

    Ce jeudi donc, dans la foulée de son magnifique parcours avec les Diables, Nacer Chadli est devenu citoyen d’honneur de la Ville de Liège. Une centaine de personnes se sont rassemblées jeudi après-midi pour assister à la cérémonie organisée en hommage à Nacer Chadli. La Ville de Liège, représentée par son collège et par son bourgmestre, a tenu à féliciter le parcours du footballeur professionnel liégeois pour son rôle crucial chez les Diables Rouges lors de la Coupe du Monde 2018.

    Willy Demeyer a d’ailleurs exprimé toute sa gratitude et sa fierté à l’égard du joueur. «Nous sommes très heureux aujourd’hui d’accueillir une personne qui représente plusieurs familles: celle des Liégeois et Liégeoises, celle du football, celle de l’équipe nationale et bien évidemment la sienne. Vous avez fait vibrer notre pays et avez porté avec l’ensemble de l’équipe nationale haut et loin les couleurs du Liégeois que vous êtes et de la Belgique lors de cette Coupe du monde en Russie. Vous incarnez les valeurs que nous aimons à Liège : le courage, le respect, le travail, la persévérance et le mérite», a ainsi déclaré le bourgmestre liégeois avant de poursuivre sa prise de parole en retraçant le parcours footballistique du jeune homme de 28 ans.

    Une biographie orale qui s’est terminée sous les applaudissements des citoyens qui ont fait le déplacement jusque dans le centre-ville. Willy Demeyer a ensuite remis la distinction de Citoyen d’Honneur de la Ville de Liège à Nacer Chadli qui en a profité pour prendre également la parole.

    «On a pu voir la ferveur que vous avez amenée à travers tout le pays pour la Coupe du Monde. Pour nous, c’était une expérience géniale. On a appris beaucoup de choses pendant un mois. C’était vraiment exceptionnel, ce sont des souvenirs inoubliables. Comme Monsieur le bourgmestre l’a précisé, le vivre ensemble est très important donc je voulais vous remercier tous d’être venus aujourd’hui», a commenté le Liégeois avant de lancer un chaleureux «  Let’s party  ! » aux fervents partisans présents à la Violette.

    La cérémonie s’est clôturée au sein de l’Hôtel de Ville avec une séance d’autographe et de photo avec ses fans venus spécialement pour lui.

    Article avec Vidéos et autres photos dans l édition digitale clic ici 

  • Elle était Blogueuse à Nandrin en 2012, elle est sur une liste électorale en 2018 à Amay

    12 femmes et 11 hommes composent la liste d’Amay Plus, sans ordre hiérarchique établi pour le moment.

    Parmi les nouveaux visages de cette liste figure notamment Erine Claes (18), la fille d’Isabelle Hallut (employée au centre provincial de Tennis à Huy). «  Il n’y a pas assez d’activités pour les jeunes. En revanche, je trouve qu’il y a beaucoup de délinquance à Amay  », dit la jeune fille.

    De son côté, Kirill Pavlov (18) trouve qu’Amay devient une commune résidentielle où les personnes partent sur Huy ou Liège à la recherche du «  ludique. Je trouve la politique très intéressante, et je suis pour l’entraide et non la politique à papa », commente ce président des jeunes MR de la Vallée mosane.

    Parmi les grands axes abordés dans le programme d’Amay Plus figure notamment la mobilité. «  À la sortie de certaines écoles comme à Jehay, c’est le capharnaüm  », déplore Benoît Tilman, conseiller communal. « Certains bus sont également engorgés, comme le 85. Il faut trouver des solutions.  »

    Autre domaine abordé : la création d’une « vraie » maison des jeunes.

    « Nous voudrions voir naître un conseil d’administration et des rapports périodiques  », continue le conseiller de l’opposition.

    «  C’est aussi une structure qui manque de publicité. »

    Voici la liste complète sans hiérarchie :

    1. Frédérique Altunin, Jehay

    2. Erine Claes, Ombret

    3. Geneviève De Groot, centre

    4. Françoise Destoop, Jehay

    5. Sabrina Gustinelli, Ombret

    6. Isabelle Hallut, Ombret

    7. Bernadette Lejeune

    anais ap.JPG8. Anaïs Masillon, centre

    9. Marie-Christine Montulet, centre

    10. Françoise Neuville, Ampsin

    11. Josianne Neyens, Thiers

    12. Nancy Stroobants, Rorive

    13. Jacques Bailly, Rorive

    14. Robert Bellemans, Ampsin

    15. Steven Cabu, centre

    16. François Castronovo, Thiers

    17. Jean-Marc Henrot, Bende

    18. Pascal Jamsin, Ombret

    19. Cédric Legast, Thiers

    20. Kirill Pavlov, Ampsin

    21. Pascal Riflet, centre

    22. Donat Stoefs, Jehay

    23. Benoît Tilman, Jehay.

    Voir l'Article PAR J.G. Amay: Amay Plus présente sa liste clic ici 

     

     

     

    ana.JPG

    anais ap.JPG

    amay plus.JPG

  • Point Ferme va bientôt déménager dans le Hall relais de Nandrin

    Voilà 7 ans désormais que PointFerme a vu le jour à Ouffet. Ce système de vente de paniers fermiers propose de se procurer au détail ou de façon groupée des marchandises d’une vingtaine de producteurs locaux. « Il s’agit d’une coopérative à finalité sociale », indique Sophie Godard, gestionnaire remplaçante. « On propose des points de dépôt dans divers endroits de la région. Les personnes commandent sur internet et viennent chercher leurs produits selon les journées. »

    Deux camionnettes distribuent ainsi les légumes, bières et autres aliments dans la région. « Le mercredi, le camion passe notamment au Faune et Flore de Nandrin. Le jeudi, elle s’attarde à Huy, au magasin d’Oxfam ou encore à la conciergerie de Marchin », continue Sophie Godard. « On distribue également au GAL des Condruzes et à l’ASBL Natura Burdinne. »

    Depuis janvier, ce sont ainsi 7 nouveaux points qui ont vu le jour. Récemment, c’est à la Tour de justice d’Ouffet que s’est ouvert il y a plusieurs semaines un nouveau point ferme. « Une personne seule comme un groupe peut ouvrir un point ferme », étaye la gestionnaire remplaçante. « On voit avec eux pour l’heure et le jour de livraison. Ils choisissent de rendre accessible à tout le monde les produits ou non. »

    déménagement à nandrin

    Ce point-ferme n’est pas redondant puisque le siège social de PointFerme va bientôt déménager dans le Hall relais de Nandrin, afin de bénéficier de plus de place. « On vendait des paniers de produits alimentaires, mais on s’est rendu compte que les gens ne les consommaient pas forcément en entier », dit-elle. « Depuis, on propose au détail des légumes, de la viande ou des produits laitiers. On est devenu une vraie petite épicerie ! »

    PointFerme propose également des pâtes, du quinoa, du jus de pomme ou encore du pain. « Les légumes, ça reste ce qui marche le mieux », sourit Sophie Godard. « On aimerait s’installer à Spa-Francorchamps, à Stavelot ou encore à Malmedy. »

    Article de J.G.

    Source 

  • Évolution de la population à Nandrin 8,4% en prévision pour 2035

    Alors qu’une croissance de 7 % de la population wallonne intervient à l’horizon 2035 d’après une étude de l’IWEPS, cette augmentation démographique s’annonce plus importante dans l’arrondissement Huy-Waremme (12 % en moyenne). La commune de Geer figure en quatrième position des communes de Wallonie où l’augmentation de population s’intensifie. Plus de 25 % d’ici 2035, soit 851 personnes supplémentaires dans une commune qui compte 3.373 habitants. Cette augmentation importante touche également Wasseiges (+19 %), Lincent (+18 %), Faimes et Remicourt, voire Braives et Tinlot (+17 %). Dans le Condroz, à l’exception de Tinlot, les communes affichent une croissance moyenne de 10 %. La mobilité influence ces déplacements de population puisque les communes proches des axes routiers et des gares attirent davantage. Une augmentation de population génère des recettes fiscales pour la commune, mais nécessite aussi une adaptation des services publics.

    Geer attire particulièrement et les prévisions chiffrées n’étonnent pas le bourgmestre Michel Dombret : «  La situation géographique s’avère intéressante, notamment en matière de mobilité. La Hesbaye conserve malgré tout ses territoires agricoles qui renforcent ce sentiment appréciable de vie à la campagne. À Geer, on aménage nos promenades arborées autour de la rivière et on gère nos réserves naturelles. Des besoins émergent, d’où la création d’une nouvelle salle communale et la rénovation de notre complexe sportif. On s’attend à cette croissance démographique, c’est une réflexion globale. On travaille donc avec une vision à long terme. On réalise par exemple des plans de mobilité avec Hannut, Berloz et Waremme afin que le trafic lié au zoning n’emprunte pas les routes qui traversent nos villages.  » L’augmentation de population se limite toutefois dans le temps : «  Le territoire se compose à 83 % de terrains agricoles. Deux zones d’aménagement communal concerté se trouvent sur la commune qui fixent définitivement la situation future. Ce dessin se construit progressivement depuis vingt ans  », souligne le mayeur geerois. L’intégration à la vie locale de cet afflux programmé de citoyens représente un défi : «  On agit pour que tout le monde se sente bien. On dynamise les comités dans les villages et les voisins se rencontrent au travers d’activités conviviales  », indique Michel Dombret.

    Cette croissance démographique concerne d’autres communes voisines de l’autoroute E40 qui relie Liège et Bruxelles. L’influence de cet axe se confirme autour de Hannut qui dépasse Waremme en population. Bourgmestre de Hannut, Manu Douette observe cette évolution : « Grandir de manière maîtrisée demeure notre volonté. On constate l’évolution au travers des demandes de permis : des maisons dans les villages et des immeubles à appartements dans le centre. On se dote d’outils de gestion, mais Hannut représente la plus grande réserve foncière de l’arrondissement.  » Les communes frontalières de Hannut affichent une croissance de population moyenne de 17 %.

    Hannut et Waremme à près de 13 %, mais une croissance sous les 10 % à Huy, Amay et Wanze

    Huy reste la ville plus peuplée de l’arrondissement, mais Hannut et Waremme connaissent une prévision forte, près de 13 %. Cette croissance de population d’ici 2035 implique une attention aux infrastructures publiques : «  Les nombreuses activités des centres urbains attirent. Hannut se trouve entre Bruxelles, Hasselt, Liège et Namur. La population augmente avec plusieurs défis  », soulève Manu Douette, le bourgmestre : «  L’accueil des nouveaux habitants reste important et les infrastructures publiques saturent progressivement. On investit raisonnablement dans l’enfance, la culture, l’enseignement et le sport. On planifie beaucoup et on établit des programmes de rénovation. On se dote de chartes de densité, de plan de mobilité, de schéma commercial et d’outils de développement.

    Donceel sous les 5 % d’évolution de population et Ouffet commune la moins peuplée en 2035

    La commune de Donceel apparaît seule sous la barre des 5 % de croissance de population. Une donnée que le bourgmestre Jean-Luc Boxus analyse logiquement : «  La Hesbaye dispose d’un incroyable potentiel d’augmentation de population, mais la situation de Donceel s’explique par plusieurs éléments. Peu de terrains à bâtir s’avèrent disponibles dans trois des villages et aucune révision du plan de secteur n’apparaît à l’ordre du jour. Des possibilités de constructions existent sur Jeneffe, mais de nombreux agriculteurs exploitent ces parcelles et, ainsi, privilégient l’agriculture à la construction de logements. Donceel se trouve dans une petite vallée et on reste légèrement excentré. On avance doucement, car on mise sur une ruralité à visage humain. On ne dénature pas non plus notre environnement avec des buildings. Il n’y a pas de volonté politique à une densification de l’habitat  », précise le bourgmestre. Si la croissance reste inférieure à la moyenne régionale, Donceel ne devient pas pour autant la commune la moins peuplée. Selon les prévisions, Wasseiges (actuellement 2.900 habitants) passe la barre des 3.400 habitants d’ici 2035 et dépasse de facto Donceel qui frôle les 3.200 habitants. Enfin, toujours d’après les chiffres prévisionnels de l’IWEPS, Tinlot connaît une forte augmentation de population faisant d’Ouffet (3.000 habitants dans une quinzaine d’années) la commune la moins peuplée de l’arrondissement en 2035.

    Article de JULIEN MARIQUE

    Article complet clic ici 

  • Nandrinois, Dépassements : il faudra laisser 1,5 m aux cyclistes

    Le Gracq, l’ASBL des cyclistes au quotidien, a levé un coin du voile sur le futur code de la route qui rentrera en vigueur à partir de 2021.

    À cette date, les véhicules qui doublent un vélo en dehors d’une agglomération devront laisser au minimum 1,5 m, contre 1 m actuellement .

    Contacté par nos soins, le cabinet du ministre fédéral de la Mobilité n’a pas souhaité s’exprimer sur ce changement législatif.

    « Le texte du nouveau code de la route est actuellement étudié par les Régions qui ont été associées à son élaboration.

    Elles devraient rendre leur avis à la rentrée de septembre.

    Si elles acceptent, la publication de l’arrêté royal interviendra assez rapidement. Sinon, il faudra passer par le Comité de concertation », précise la porte-parole du ministre François Bellot.

    Chez Vias (l’ex-IBSR), on est favorable à un tel élargissement.

    «Actuellement, beaucoup de conducteurs ne respectent pas la distance latérale d’1m.

    En la portant à 1,5 m, on attire davantage l’attention du conducteur sur les risques pour le cycliste », indique Benoît Godart, porte-parole de l’Institut Vias.

    SUR LE TROTTOIR

    Toujours selon le Gracq, les enfants pourront rouler à vélo sur le trottoir jusqu’à 10 ans, contre 9 actuellement. « L’âge augmente, mais on garde la taille maximale des roues à ne pas dépasser », précise Benoît Godart.

    Une faveur dont on usera avec modération. Le mieux est de ne pas trop attendre avant de faire circuler l’enfant sur la chaussée.

    Il apprend mieux à rouler prudemment de cette manière. Autre changement important en perspective : les cyclistes pourront remonter les files de voitures à l’arrêt, comme c’est déjà le cas pour les motards. Actuellement, la loi est floue à ce sujet. Les tricycles et les quadricycles (les cuistax) de moins d’un mètre de large seront assimilés à des vélos.« Le futur code s’adapte à l’évolution de la société.

    En Flandre, de plus en plus de gens utilisent des tricycles pour transporter leurs jeunes enfants avec une petite remorque », commente le porte-parole de Vias.

    Autre adaptation aux nouveaux moyens de déplacements, les speed pedelecs, les vélos électriques rapides, seront acceptés dans les zones de circulation locale. « Déjà très présent en Flandre, le principe de route cyclable va se développer en Wallonie.

    Il n’en existe qu’une actuellement à Louvain-la-Neuve. Dans cette zone, les voitures ne pourront pas dépasser les cyclistes. Il faudra faire un gros travail de sensibilisation des conducteurs sur ce point », conclut Benoît Godart. -

    Y.H

    Source 

  • Brocante – Vide Grenier organisée au profit intégral de TELEVIE à Nandrin le 22 juillet 2018

    Brocante – Vide Grenier organisée au profit intégral de TELEVIE

    Ce   Dimanche 22 juillet        Rue des martyrs 9 à NANDRIN à partir de 10h00

    Nombreux articles très variés à votre disposition.

    De tout cœur     MERCI

    Viviane Marique

    22juibis.JPG

  • Entièrement rénové en quelques mois, il accueille à présent une association de notaires de la région

    Datant en partie du 18e siècle, l’ancien centre Mercator, bien connu des Hutois pour avoir abrité des banques (Fabry, Borsu, Nagelmackers) puis diverses professions libérales, a fait l’objet d’une rénovation complète. Nous avons pu le visiter.

    Le centre Mercator, rue du Marché, est un bâtiment (en fait deux en un) remarquable de la ville de Huy. Datant pour une partie du 18e siècle, il est doté d’un escalier et de sols en marbre, de cheminées travaillées, d’un hall imposant en marbre aussi, de parquets en chêne et d’un plafond peint représentant des angelots et motifs floraux. Rachetée par cinq notaires de la région qui se sont associés (Simon Gérard et Frantz Gilmant de Huy, Vincent Dapsens de Marchin, Benoît Cartuyvels de Braives et Jean-Philippe Gillain d’Anthisnes), la bâtisse a connu de grandes transformations. Les éléments anciens précités ont été conservés, le reste a bien changé, comme nous avons pu le constater. « Le challenge était de réfléchir à comment mettre ce bâtiment de prestige au goût du jour, en répondant aux besoins actuels des travailleurs. Nous avons créé une atmosphère plus épurée, en gardant les élément de cachet. Il y a un jeu sur l’éclairage, les couleurs, tout en sobriété et en qualité. Il fallait équilibrer les matières pour qu’on se sente bien : le marbre existant est très beau, mais froid, il faut dès lors le réchauffer avec du bois, dans les lampes, les lattes murales etc.  », explique Marie-Catherine Grosjean, architecte d’intérieur de Vaux-Borset.

    Le hall d’entrée est relativement identique, si ce n’est le miroir du fond qui a été masqué derrière des lattes en bois arborant le logo créé pour l’association de notaires « ENA » (Etudes notariales associées).

    Le hall principal a été débarrassé de ses fausses fougères, repeint et ceinturé d’une structure blanche lisse où les portes sont intégrées, surmontée d’un bandeau vitré. Trois suspensions aériennes ont été accrochées à différents niveaux.

    Le mobilier a été renouvelé aussi, avec des tables aux pieds boisés joliment imbriqués, une bibliothèque sur-mesure modulable, notamment.

    Le bâtiment dispose de près 1.000 m² de bureaux (les deux actuellement loués compris). Celui au fond à gauche du rez-de-chaussée qui accueille six collaboratrices a été décloisonné, recloisonné pour créer un open space, avec une paroi vitrée qui laisse passer la lumière du jour. Des éléments amovibles en bois modulent ce grand espace et cachent tous les câbles.

    A la cave, la salle des coffres de l’ancienne banque a été préservée dans son état d’origine.

    Au premier étage, une porte a été creusée pour relier l’ancien et le « nouveau » bâtiment. Le revêtement de sol a été uniformisé par un vinyle tissé qui amortit les sons.

    La salle d’actes, la plus prestigieuse de la bâtisse, par sa grandeur et son plafond peint va être « coupée » en deux par un vitrage et ainsi créer un bureau de notaire.

    À l’extérieur, la plupart des fenêtres ont été repeintes, la toiture de l’ancien bâtiment a été refaite (ainsi qu’une petite partie de l’autre) et une entrée PMR a été percée à l’arrière.

    PAR ANNICK GOVAERS

     

    Huy: voici le nouveau visage du centre Mercator (photos et vidéo)

  • les Nandrinois se plaignent du bruit la nuit, aérport de Bierset

     

    Liège, Loncin, Nandrin, Neupré,... Les plaintes viennent d’un peu partout. Depuis plus d’un mois, les nuits complètes semblent devenir impossibles dans plusieurs communes de l’arrondissement liégeois.

    En cause : des avions trop bruyants au-dessus des maisons. Le phénomène est d’autant plus marqué ces derniers temps. Ce qui est particulièrement étonnant puisqu’en temps normal, les trajectoires des appareils sont optimalisées pour éviter les zones fortement peuplées, à basse altitude, tout comme l’agglomération liégeoise.

    Moins de vols

    Les vols de nuit auraient-ils augmenté ? «  Il n’en est rien  », déclare Christian Delcourt, le porte-parole de l’aéroport. «  Le nombre de mouvements d’avions est en baisse sur notre aéroport. Ce qui a changé, c’est le type d’aéronefs qui évolue vers des plus gros porteurs. Cela explique que le volume transporté augmente pour un nombre d’avions en diminution - plus de 45.000 en 2012, contre 9230 sur le premier semestre de 2018. On peut compter 80 mouvements par nuit en moyenne et une vingtaine de jour.Le bruit de l’avion dépend aussi de sa date de construction, plus il est récent, moins sa motorisation est bruyante, mais aussi de son emport, s’il transporte moins de tonnes, il fait moins de bruit  ». Voilà donc une des raisons qui pourrait expliquer les nouvelles nuisances... moins d’avions mais plus de bruit du fait de leur contenu chargé.

    Et quand on sait que de nouveaux géants, comme Alibaba, vont débarquer à Bierset, le phénomène pourrait prendre de l’ampleur...

    Le conseiller communal François Schreuer tire la sonnette d’alarme et le bourgmestre Willy Demeyer se charge d’interroger la SOWAER (la Société Wallonne des Aéroports) à ce sujet. A deux reprises.

    Luc Vuylsteke, président du comité de direction de la SOWAER, fait part de son explication. «  Les avions décollent et atterrissent toujours face au vent, pour des raisons de sécurité afin de minimaliser la vitesse par rapport au sol  ».

    Ainsi, la piste a été orientée, dès sa construction initiale, selon les vents dominants dans notre région qui proviennent principalement du secteur Sud-Ouest. «  C’est pourquoi la majorité des décollages utilisant la piste 22, s’effectuent vers le Sud-Ouest, en direction de Saint-Georges (sens habituel)  ». Cette procédure habituelle, comme indiqué, devrait normalement être très peu perçue depuis la Ville de Liège...

    En cause  : le vent

    D’où nous viennent alors les nuisances sonores de plus en plus pointées par les habitants ? Du vent. En résumé, c’est un peu cela. Explications. «  Une autre procédure peut être plus particulièrement perçue, sur les quatre procédures principales relatives à l’aéroport de Liège: les décollages utilisent la piste 04R, en général plus rares, prescrits quand la composante Nord-Est du vent impose l’utilisation de ce sens inhabituel, pour des raisons de sécurité  », explique encore Luc Vuylsteke.

    Et donc, lors de l’utilisation de cette procédure, les avions ne décollent plus en direction de Saint-Georges, mais bien en direction de Fexhe-Slins, en effectuant un virage vers le Nord, et suivent alors différents itinéraires selon leur destination finale.

    Plus perceptible à Liège

    Notons que cette procédure est plus perceptible depuis l’agglomération liégeoise.

    Il peut éventuellement arriver que des mouvements relatifs à cette procédure puissent virer prématurément vers l’Est ou le Sud-Est.

    Et en effet, pour répondre à la problématique, depuis le mois de mai, c’est bien cette piste 04 qui a été utilisée de manière plus importante suite aux vents récurrents du secteur Nord-est.

    Notons tout de même que seulement 194 plaintes ont été enregistrées en 2017.

    8.642 insonorisations déjà effectuées

    LUNDI, JUILLET 16, 2018 - 17:45

    «  Seulement 2 % des contacts entre les riverains et l’aéroport ont abouti à des plaintes », affirme Christian Delcourt, porte-parole de Liege Airport. En effet, en 2017, 167 plaintes ont été déposées – contre 981 en 2002. 5711 contacts ont été établis avec les riverains, parmi ceux-ci, 5544 souhaitaient des informations.

    L’aéroport se vante d’une politique d’insonorisation et d’écoute des riverains.

    Ainsi, 8.642 insonorisations ont été effectuées ainsi que 1774 immeubles achetés.

    En fonction de leur localisation, ces immeubles sont démolis, revendus ou encore loués à des fins privées ou économiques.

    Par ailleurs, fin 2017, 1202 mesures ponctuelles de bruit ont été effectuées autour des aéroports régionaux, dont celui de Liège.

    La politique de la SOWAER impose également d’autres règles en matière de défense des riverains, en plus des rachats et des insonorisations d’immeubles :

    Des primes de déménagement sont octroyées aux locataires. 213 ont été octroyées en région liégeoise.

    Des indemnités peuvent être octroyées pour les personnes qui exercent une activité commerciale ou professionnelle en cas de perte de revenus induite par le développement aéroportuaire. 56 indemnités ont été octroyées.

    Un Plan d’Exposition au bruit (PEB) existe. Il tient compte du trafic aérien estimé à moyen terme et fixe les mesures en faveur des riverains. Il est révisé tous les trois ans.

    Le principe d’égalité est une des mesures adoptées dans ce cadre-là. Il permet à tout propriétaire au 13 juillet 2004 d’une habitation périphérique à une des zones du PEB de vérifier le niveau sonore lié au trafic aérien via la pose d’un sonomètre.

    Si la mesure démontre que l’habitation est soumise à des niveaux sonores plus élevés que prévus, le propriétaire pourra prétendre aux mesures équivalant aux niveaux sonores enregistrés au droit de son habitation.

    Depuis sa création il y a 16 ans, la SOWAER entend établir un équilibre entre les intérêts économiques et la qualité de vie des riverains. En 16 ans, la SOWAER a réalisé des travaux sur ses deux aéroports pour 520 millions d’euros.

    E.K.

    Article complet clic ici 

  • Yanis a reçu une lettre de Christophe Lacroix, à la suite qu'il avait écrit une lettre à son bourgmestre

     Le jeune Yanis Wilmet a reçu une lettre de Christophe Lacroix, à la suite qu'il avait écrit une lettre à son bourgmestre,pour créer une plaine de jeux pour les enfants de sa commune

    "« Un jour, en revenant de l’école (Bas-Oha), à la suite d’une rencontre avec le bourgmestre de Wanze, Christophe Lacroix, Yanis a expliqué, qu’enfant, ce dernier avait demandé au bourgmestre de l’époque pour avoir un terrain de football. De là, Yanis est revenu avec la même idée pour Marchin », explique Magali Berger, la maman de Yanis."

    Il écrit une lettre à son bourgmestre, pour créer une plaine de jeux pour les enfants de sa commune. clic ici

    1yanis.jpg

     

     

  • Meeting de Liège en photos par le nandrinois Loris Demarteau

    À moins de trois semaines des championnats d’Europe d’athlétisme à Berlin, le meeting de Liège fera déjà figure de test de forme pour les nombreux athlètes présents, hier mercredi soir, sur la butte de Naimette-Xhovémont. Nafissatou Thiam, star à domicile, comptait ainsi faire le point lors de la compétition de saut en hauteur. Hélas, une… piqûre de taon pourrait obliger la Namuroise à faire l’impasse.

    Pas de chance pour Nafissatou Thiam.

    La tête d’affiche du meeting international de Liège, qui eu lieu hier mercredi soir à NaimetteXhovémont, souffre d’une inflammation à la cheville gauche, celle de sa jambe d’impulsion, suite à une piqûre d’insecte, fort probablement un taon.

    « Nafi est arrivée ce lundi à l’entraînement avec une cheville très enflée », explique son entraîneur, Roger Lespagnard.

    « Ce n’est pas la première fois qu’elle est victime d’une piqûre d’insecte… Elle est visiblement une cible préférée… Ce n’est évidemment pas grave en soi mais un peu embêtant alors qu’elle doit normalement sauter en hauteur mercredi. Il reste encore un peu de temps avant le concours et on ne décidera de sa participation qu’à la dernière minute, mais on ne va évidemment pas prendre le moindre risque à moins de trois semaines des championnats d’Europe de Berlin.

    C’est évidemment dommage car Nafi aime toujours bien se produire devant son public et qu’elle commence à être affûtée. »

    LES BORLÉE SUR 300 M VERS 20H

    Qu’elle y saute ou pas, le meeting de Liège sera/aurait dû être le dernier où se produira Nafi Thiam avant l’Euro de Berlin (7- 12 août), où il est prévu qu’elle arrive le 6 août. « D’ici là », indique encore Roger Lespagnard, « elle alternera quelques séances relativement dures avec d’autres beaucoup plus relax. »

    Les autres points chauds du meeting de Liège devraient venir, côté masculin, du… 300 m, un « classique » à Naimette, avec Kevin, Jonathan et Dylan Borlée et Robin Vanderbemden ; de la perche où le vice-champion du monde en titre, le Polonais Lisek, se mesurera aux deux Belges Arnaud Art et Ben Broeders ; et, côté féminin, du 200 m où s’alignera la double championne du monde 2017 du 400 m et du 4 x 400 m, l’Américaine Phyllis Francis. >

    Le programme :

    18h : avant-programme

    19h30 : perche hommes

    19h58 : 400 m haies hommes

    20h03 : 300 m hommes

    20h05 : longueur femmes

    20h09 : 800 m femmes

    20h17 : 200 m femmes

    20h22 : 3000 m steeple hommes

    20h35 : 3000 m steeple femmes

    20h50 : 800 m hommes

    20h59 : 100 m hommes

    21h08 : 110 m haies hommes

    21h17 : 100 m haies femmes

    21h20 : hauteur femmes > 

    Article par PH. V.W Source 

    37216418_2092335550982223_2692267809609613312_n.jpg

    37583699_2092335464315565_5107971980561219584_n.jpg

    37317786_2092335477648897_1781793081398394880_n.jpg

    37328903_2092335637648881_450784138002169856_n.jpg

    37364081_2092335680982210_3428863943643234304_n.jpg

  • Un Nandrinois interpellé après avoir roué de coups son beau-fils

    Cyril ne décolère pas. Lundi soir, il est appelé par son ex-belle-mère. Un appel au secours. Martin (prénom d’emprunt), son fils, âgé de huit ans seulement, s’était fait rouer de coups par le nouveau compagnon de sa maman. «  Elle m’a dit qu’il avait reçu des coups de poing.  »

    Furieux et paniqué, Cyril se rend chez la grand-mère du petit, à Alleur. Il y découvre son ex-compagne, Jessica, ainsi que Martin, tous les deux apeurés. «  Mon fils était en pleurs, il avait le visage gonflé et des griffes partout  », explique le papa.

    Peu avant, selon Jessica, tout est parti d’une soi-disant dispute entre Martin et le fils de son beau-père, au domicile de ce dernier, à Nandrin. « Il avait remarqué que son fils à lui avait deux bosses sur la tête, et celui-ci lui a dit que c’était Martin qui les lui avait faites. Alors qu’il s’est cogné en jouant… «, raconte la maman. « Il a alors envoyé son fils dans sa chambre et s’est rué sur Martin, il l’a lancé d’un fauteuil à un autre. J’ai essayé de l’éloigner, mais il m’a attrapé à la gorge et m’a poussé à terre. » Martin a alors enduré une violence jamais connue auparavant.

    Heureusement, sa maman a finalement pu intervenir. «  Je l’ai pris dans mes bras pour le protéger des coups et puis je lui ai crié de prendre la fuite chez le voisin, je l’ai rejoint par la suite, avant d’appeler ma maman », poursuit Jessica.

    La suite est celle que l’on connaît. Les parents, réunis, se sont rendus immédiatement à l’hôpital où le médecin, après avoir soigné le petit et rédigé un rapport, les a dirigés vers la police. Jessica, témoin des faits, a directement porté plainte contre son compagnon au poste de police de la commune d’Ans.

    Effrayé et sous le choc

    Aujourd’hui, Martin est effrayé, il est évidemment toujours sous le choc. «  Mon fils boite, il a mal aux bras et à la tête  », explique le papa.

    Sa maman, elle, s’en veut de ce qu’il s’est passé : «  Je me sens fautive, jamais je n’aurai imaginé que ça pouvait en arriver là. Il n’avait jamais levé la main auparavant sur son fils ou sur le mien ! » Pourtant, il n’avait pas épargné Jessica… «  On a déjà vécu des petites altercations où il en est venu aux mains. Mais dorénavant, je ne veux plus entendre parler de lui, je m’en veux tellement…  »

    L’auteur des violences est déjà connu de la justice liégeoise pour des faits similaires. En effet, il avait visiblement vécu des épisodes belliqueux avec la maman de son fils, concernant la garde de leur enfant.

    À l’instruction

    Dès que la plainte a été déposée, l’homme en question a été intercepté à son domicile par la zone de police du Condroz. Il a été déféré au parquet de Huy, où il sera présenté au juge d’instruction ce mercredi matin. Le père de Martin est déterminé, il veut que justice soit faite : « Je veux que cette personne soit jugée et emprisonnée pour ce qu’elle a fait à mon fils ! »

     

    Article de EK

  • Une idée sortie le 21 et 22 juillet 2018 Les djin's d'amon nos-ôtes

    ja.jpg

    21-22 JUILLET 2018 // Dès 9H30

    36e édition de l'animation phare du fourneau, qui a pour ambition de placer les visiteurs dans le milieu rural wallon du 19e siècle grâce à la découverte des métiers et occupations d'autrefois. Ambiance conviviale assurée !

    PAF:

    Adulte: 5€

    Senior - Etudiant: 4€

    Enfant - PMR: 2€

    -6ans: Gratuit

    https://www.fourneausaintmichel.be/nos-animations

  • Nandrinois attention à la nouvelle arnaque !!!

    Le Digipass est devenu un outil fort pratique, que ce soit pour faire une opération bancaire à distance ou passer des commandes sur certains sites. Mais la médaille a son revers.

    Le SPF Économie met en garde contre une nouvelle arnaque, qui utilise ce petit boîtier en apparence inoffensif pour collecter vos données, et détourner de l’argent. Le modus operandi est simple. Le quidam reçoit un mail ou un SMS lui signalant qu’il a payé deux fois une facture.

    Un lien y est joint. Il suffit de cliquer dessus pour arriver sur le site qui permettra de se faire rembourser. Une fois l’opération accomplie, un escroc vous appelle pour demander de confirmer le remboursement, en utilisant votre lecteur de carte bancaire.

    En réalité, il tente de la sorte de vous dérober vos données bancaires, et d’effectuer des paiements au départ de votre compte, avec votre plein assentiment.

    Le SPF Économie le rappelle : si vraiment vous avez payé deux fois une facture, le commerçant a juste besoin de votre numéro de compte – dont en général il dispose – pour effectuer le remboursement auquel vous avez droit. Un Digipass, lui, ne sert qu’à verser de l’argent, pas à en recevoir. Bref, ne l’utilisez jamais à cette fin, et que communiquez pas davantage le code signature qu’il affiche une fois votre code PIN rentré.

    Si, malgré tout, vous avez été victime de cette arnaque, prévenez votre banque dès que possible, déposez plainte à la police et signalez la fraude sur pointdecontact.belgique.be.

    CH. C.

    Article complet 

  • Nandrinois : elle a un vice de construction ?

    Mi-juin, Engie avait revu son agenda pour les révisions programmées des unités nucléaires de Tihange 2 et Doel 4 et a adapté la date de fin de la révision en cours de Tihange 3.

    Cela afin de permettre l’inspection des plafonds en béton du bâtiment annexé au bâtiment réacteur pour chacune de ces unités.

    Doel 1 et 2 ainsi que Tihange 1 ont une autre architecture et n’étaient en revanche pas concernées pas ces problèmes.

    A Tihange 3, l’entreprise a décidé de pousser les analyses d’une dalle de béton dans le plafond d’un bunker, un bâtiment blindé de cinq étages qui abrite notamment des systèmes de secours. Engie Electrabel y a découvert que l’état du béton était dégradé.

    Mais, en le décapant et en faisant des tests approfondis, le fournisseur d’énergie a observé «des anomalies au niveau des armatures du béton armé présentes depuis la construction du bâtiment», à en croire Le Soir.

    Une partie de ces armatures n’ont pas été disposées comme le plan le prévoyait. Ce qui pourrait potentiellement mettre à mal la résistance de la structure, écrit le quotidien.

    L’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) s’est mêlée de l’affaire. «Le réacteur ne pourra redémarrer que lorsque les analyses auront démontré que cette résistance est bien garantie», prévient-elle.

    Le réacteur restera à l’arrêt au moins jusqu’à septembre 2018, voire davantage en fonction de l’importance des travaux à réaliser.

    PAR BELGA

     L'ACTU DE HUY WAREMME 

    Un vice de construction à la centrale nucléaire de Tihange 3 article complet clic ici

  • Dès demain des infos du jour à Nandrin, la Blogueuse est de retour .....

    Depuis deux semaines, le Blog de Nandrin était en pilotage automatique .

    Il semblerait que les sujets proposés n'étaient pas trop désagréables .

    Je vous remercie de votre fidélité . 

    Dès demain le blog reviendra sur l'actualité de Nandrin, à Nandrin !!!!

    Le Blog de Nandrin étant réalisé bénévolement, je vous demande un peu de patience .

    Pour vos annonces , pubs ou articles nandrin.blog@gmail.com ou 0476211775 

    Voici un petit partage avec vous, de ma visite en Bulgarie dans les Sables d'Or à Varna.

    Varna est une ville portuaire et une station balnéaire bulgare située sur la mer Noire, près des complexes côtiers de Sables d'or, Saint Constantin et Albena.

    Varna (en bulgare, Варна) est une ville de l'est de la Bulgarie, au bord de la mer Noire. Troisième ville du pays par sa population (après Sofia et Plovdiv), elle comptait 334 840 habitants au recensement de février 2011.

    Elle est célèbre pour "l'or de Varna", des bijoux thraces de 6 000 ans découverts dans une nécropole et exposés au musée archéologique, aux côtés d'objets antiques grecs, romains et ottomans. Une promenade en front de mer bordée de bars fait face au parc Primorski du XIXe siècle.

    Source 

    37253680_10215922726771297_78917133551009792_n.jpg

    37256933_10215922724771247_5423471245809156096_n.jpg

    37141547_10215922705650769_603869442585133056_n (1).jpg